• Critique Star Wars - L'Ordre Jedi T.4 par

    Avec "Emissaires à Malastare", quatrième tome de la série d'albums "Star Wars : L'Ordre Jedi", Delcourt propose enfin en librairie l'intégralité des épisodes écrits en 1999/2000 par le scénariste et dessinateur Timothy Truman. Le co-créateur de "Grimjack" n'est peut-être pas resté longtemps sur les comics de l'Univers Etendu Dark Horse (16 épisodes du premier titre mensuel "Star Wars" plus deux numéros spéciaux), mais ses histoires ont eu beaucoup d'influence sur le développement de ce qui est maintenant connu comme l'univers "Légendes" et ont posé les bases du travail de son compère John Ostrander qui a ensuite pris la relève à partir de "Star Wars" #19.

    Ce sont ses épisodes qui ont introduit le Jedi A'Sharad Hett (voir le tome 3, "Outlander"), qui a ensuite joué un rôle important dans "Star Wars : Clone Wars" et surtout "Star Wars : Legacy". C'est dans l'arc "Emissaires à Malastare" que sont apparus pour la première fois le Jedi Quinlan Vos (modelé visuellement d'après un figurant de "Star Wars - Episode I : La Menace Fantôme) et ce filou de devaronien, Vilmarh Grahrk.
    Et toujours concernant un personnage vu très furtivement dans "La Menace Fantôme" (il ne faut pas cligner des yeux à ce moment-là), Aurra Sing est l'une des figures récurrentes du run de Timothy Truman (qui est ensuite revenu sur les #28 à 31, un arc centré sur la chasseuse de Jedi).

    "Emissaires à Malastare" compile les épisodes 13 à 18 de la série "Star Wars" et suit le mission de 6 membres du Conseil Jedi envoyés négocier un traité de paix entre deux factions rivales sur Malastare, une planète renommée pour ses courses de pods (ce qui permet de retrouver le dug Sebulba et d'aménager une petite apparition du jeune Anakin Skywalker). Cette mission diplomatique ne sera évidemment pas de tout repos, entre politiciens manipulateurs et attentat fomenté contre les Jedi, le tout sur fond de courses de pods, théâtre de la vitesse idéal pour concocter des scènes d'action énergiques.

    Changement d'ambiance pour les #17 et 18 qui voient Mace Windu s'enfoncer dans les bas-fonds de Nar Shadaa, la lune des contrebandiers, et frayer avec les malandrins les plus infâmes pour poursuivre l'enquête entamée sur Malastare. J'aime beaucoup le travail de caractérisation des membres du Conseil Jedi, à l'époque à peine esquissés dans "La Menace Fantôme" et qui ont pris de plus en plus d'épaisseur tout au long des nombreux comic-books qui ont suivi.

    Comme pour le tome 3, les dessins sont inégaux en qualité, mais Tom Lyle et John Nadeau, qui se partagent les deux parties de l'arc narratif, rendent une copie tout à fait correcte (quoiqu'un peu figée par moments pour Lyle dans les passages de discussions). Appelée en renfort pour terminer l'épisode 16, la dessinatrice Jan Duursema, dont j'apprécie généralement le travail, livre par contre quelques pages assez faiblardes (j'ai même eu du mal à reconnaître son style)...




    7

    Le Doc - 29 octobre 2017

    Avez-vous aimé cette critique ? OUI NON
Vous avez lu Star Wars - L'Ordre Jedi T.4 ?
Ecrire une critique