• Critique Deadpool T.2 par

    Après des épisodes de fous (c’est Deadpool en même temps) où les présidents des Etats-Unis avaient ressuscité sous forme de Zombies, nous continuons à suivre dans un deuxième volume notre mercenaire au grand cœur (?) qui abrite à présent l’âme de l’agent du S.H.I.E.L.D. Preston. Oui, il n’y a que dans Deadpool que l’on peut écrire ce genre de synopsis !

    Ce tome 2 renferme un deuxième grand chapitre et on sent que les scénaristes Brian Posehn et Gerry Duggan aiment bien notre mercenaire, et souhaitent même marquer par leurs écritures une nouvelle pierre d’angle. Par exemple, on en découvre plus sur la vie intérieure de Deapool, jusqu’à effleurer de nouveaux secrets du tragique passé de Wade, par le biais de la place en première loge d’Emily Preston. Celle-ci devient alors, par la force des choses, une vraie amie, bien plus que « Ben » Franklin ou Mickaël le nécromancien.
    Autre notion, le fameux épisode sept en introduction : un pur joyau, où en plus d’ouvrir la période méconnue des débuts des années quatre-vingt à Deadpool, on rit beaucoup d’emblée. Scott Koblish au dessin, arrive même à nous faire croire que c’est l’éditeur qui aurait retrouvé dans ces archives ces pages, aidé par la force des couleurs typiques de cette période, ou par les bords jaunissant, voir faussement pliés, et même en prenant compte la mode et le passé de Marvel. Ce chapitre pourrait suffire à lui-même, tant il est bien orchestré sur tous les points, même dans, pourquoi pas, une publication à part.
    Pourtant la suite n’a pas à rougir, car on continue directement avec le retour de Vetis, un ennemi directement issu des années quatre-vingt. Vous avez bien compris, on l’aura vu en fait quelques pages auparavant. Du coup, on est happé par le piège refermé sur Deadpool où il ne peut se résoudre qu’à accomplir une série de meurtres jusqu’à trahir ses nouveaux amis. Peut-être que deux super-héros en rouge arriveront avant, pour le faire changer d’avis ? Rien n’est moins sûr!

    Deadpool continue sur sa lancée dans des périples signés Duggan/Posehn, qui marqueront à coups sûr la nouvelle génération de lecteur de Marvel Now, voir les plus férus. En tout cas, il se doit d’aller dans la collection de tous les futurs fans du film à paraître en février 2016, ou des lecteurs avides de ce genre.

    10

    Auray - 11 novembre 2015

    Avez-vous aimé cette critique ? OUI NON
Vous avez lu Deadpool T.2 ?
Ecrire une critique