• Critique Star Wars - Boba Fett T.1 par

    Boba Fett. Le chasseur de primes le plus redoutable de la galaxie. Tellement coriace que même le tout puissant Sarlacc l'a recraché.

    La collection d'Intégrales de l'éditeur Delcourt s'enrichit ce mois-ci d'une nouvelle série d'albums qui permettra de retrouver en librairie tous les comics consacrés à Boba Fett, puisque une partie n'était jusque là disponible qu'en kiosque, dans les pages des deux revues "Star Wars La Saga en BD" et "Star Wars Comics Magazine". Ce qui est justement le cas des deux mini-séries au sommaire de ce premier tome, "Star Wars - Blood Ties : Jango & Boba Fett" et "Star Wars - Blood Ties : Boba Fett is dead".

    On doit ces deux titres à la même équipe créative. Le scénario est signé par l'australien Tom Taylor ("Star Wars Invasion"...mais aussi des séries Marvel et DC comme "All-New Wolverine" et "Injustice"). Les planches sont dessinées et peintes par Chris Scalf, qui a également illustré de nombreuses couvertures pour les comics Dark Horse de la Saga des Etoiles. Un style qui a ses qualités, comme ses faiblesses. J'aime beaucoup les designs de ses monstres (le Balyeg est superbe, un vrai dragon d'heroïc-fantasy) et il dessine des personnages très expressifs et qui ressemblent aux acteurs des films (ici, Temuera Morrison et Daniel Logan) sans tomber dans les limites du photo-réalisme (et le fait de donner à chacun des petites caractéristiques physiques différentes permet d'éviter la confusion due à leur nature de clone).
    Mais les scènes d'action manquent parfois de dynamisme et les décors se perdent parfois dans des effets de flous pas toujours bien gérés.

    Depuis la première apparition de Boba Fett dans "L'Empire contre-attaque", les auteurs de romans et de comics ont essayé de déchiffrer le mystère qui se cachait sous le masque du mandalorien...pas toujours de façon très convaincante. Jusqu'à ce que George Lucas fasse la lumière sur les origines de Boba Fett dans la prélogie. Jango, le père de Boba, a accepté de devenir le modèle génétique de l'armée de clones du futur Empire, en échange d'une grosse somme d'argent et d'une requête personnelle : un clone non altéré, sans modification du comportement et de la croissance, afin de l'élever comme son fils.
    "Liens du Sang" est donc une saga multi-générationnelle, qui voit Boba Fett gérer les conséquences des actions de son père...ainsi que celles de la famille très particulière dont il fait partie. Car le chasseur de primes solitaire n'est pas aussi solitaire que ça...

    Tom Taylor a concocté deux mini-séries qui se complètent parfaitement, deux histoires qui se déroulent sur un bon rythme et qui ne manquent pas de péripéties...et de pointes d'humour savoureuses (le running gag de la Ligue des Chasseurs de primes m'a bien amusé). En développant l'héritage laissé par Jango Fett, le scénariste a créé avec Connor Freeman un personnage attachant...et qui a du répondant, ce qui alimente idéalement ses relations conflictuelles avec Fett.
    Il est également intéressant de revoir Sintas Vel (apparue pour la première fois dans un "Star Wars Tales" dessiné par Mike Deodato...et qui aurait eu sa place au sommaire de cet album d'ailleurs). La deuxième mini-série "Liens du Sang" marque aussi la première apparition de Ailyn Vel, la fille de Boba...une petite qui montre qu'elle est déjà aussi dure à cuire que son paternel !

    8

    Le Doc - 28 juillet 2017

    Avez-vous aimé cette critique ? OUI NON
Vous avez lu Star Wars - Boba Fett T.1 ?
Ecrire une critique