• Critique Invincible T.21 par

    Alors que Robot a la mainmise sur la Terre, Mark a du mal à s’habituer face à ce nouveau statu quo et sa nouvelle situation de papa. Ainsi, il va prendre une nouvelle direction qui va l’éloigner de la planète bleue. Mais pendant ce temps, un combat épique risque de changer l’avenir de la série.

    Ce nouveau volume d’ « Invincible » se déroule sur 2 intrigues en parallèle. D’une part, nous suivons Mark dans sa nouvelle condition de père que je trouve extrêmement intéressante. Ce dernier va avoir du mal à accepter le rôle de Robot alors qu’il est coupable d’avoir exterminé quasiment tous les super héros. Ainsi, malgré quelques minces espoirs, notre héros et sa petite famille vont décider de quitter la planète pour découvrir un univers. Tout est prenant dans ce volume, la réflexion qui mène Marc au départ et l’adaptation de sa nouvelle vie sur une nouvelle planète qui amène pleins de passages funs nourris par l’esprit original de Robert Kirkman. Il arrive une nouvelle fois à innover dans ce récit aux allures de Superman sans le dire.

    Parallèllement, un combat épique entre deux personnages surpuissants de la série se passe tout le long de cet album qui permet à Ryan Ottley de s’éclater avec un combat très « Dragonballesque ». En soit, ce n’est qu’une baston, mais l’artiste y met tellement du cœur et de la passion qu’il parvient à lui insuffler un élan dingue, une sensation de puissance et de violence gigantesque : tout ce que j’aime. L’alternance entre la migration de Mark et ce combat complètement fou est du plus bel effet et la conclusion (bien que prévisible) respire la classe tout en amenant un nouvel enjeu de poids pour la série.

    Bref, vous l’aurez compris la série fonctionne toujours autant avec moi. J’adore découvrir arc après arc ce que Robert Kirkman aurait pu faire avec Superman. Et franchement… DC doit se mordre les doigts à chaque épisode !

    8

    Blackiruah - 17 mai 2017

    Avez-vous aimé cette critique ? OUI NON
Vous avez lu Invincible T.21 ?
Ecrire une critique
    Autres critiques séries de Blackiruah au hasard
  • House of M
    10