• Critique Star Wars T.3 par

    "Star Wars 28 et 29" :

    Depuis le début de la série "Star Wars", le scénariste Jason Aaron a pris l'habitude de raconter entre chaque arc narratif en 5 ou 6 parties un épisode du passé de Obi-Wan Kenobi sur la planète Tatooine. Ces "retours vers le passé" sont extraits du Journal écrit par le vieux Maître pendant son long exil volontaire dans ce coin le plus reculé de la galaxie, journal retrouvé par Luke dans les premiers épisodes du comic-book.

    Cette fois-ci, le flashback est le sujet d'un arc entier, "La Guerre Secrète de Yoda", débutée dans le numéro précédent. Aaron connecte trois périodes différentes en réunissant Luke, Obi-Wan et Yoda en un seul récit grâce à une bonne astuce de narration (comme souligné dans ma chronique du précédent numéro, Obi-Wan ne désigne pas nommément Yoda dans son histoire, ce qui laisse tout loisir à un Luke inexpérimenté de se représenter le grand Jedi).

    "La Guerre Secrète..." permet de retrouver Yoda sur le terrain, dans une mission menée en solo pour la première fois dans les comics de la nouvelle continuité officielle. Et c'est vraiment une aventure inhabituelle pour lui, avec des adversaires encore plus étonnants, dont une révélation qui se fait graduellement, par une succession de scènes au fort impact visuel. Les dessins de Salvador Larroca ne manquent pas de défauts, mais dans ce cas précis, j'ai trouvé le résultat très accrocheur, aidé en cela par le travail de Edgar Delgado aux couleurs.

    J'ai bien aimé également la façon dont les histoires se rejoignent dans les dernières pages de l'épisode 29...en attendant le final de "La Guerre Secrète de Yoda" dans le prochain numéro.

    "Doctor Aphra 4 et 5" :

    Changement total d'ambiance avec la suite du premier arc narratif de la série consacrée au Docteur Aphra. Kieron Gillen et le dessinateur Kev Walker, aux planches toujours aussi dynamiques, impriment un rythme soutenu à la quête menée par Aphra et son père...et le scénariste britannique sait également faire souffler ses héros en prenant soin de développer leurs relations après un chapitre entier tourné vers l'action. Une très bonne façon de creuser le passé de l'"Indiana Jones au féminin" créée par Kieron Gillen dans la série "Dark Vador", sans que la tension ne se relâche...

    Les personnages secondaires ne sont pas en reste : Aphra se fait une nouvelle ennemie en la personne du capitaine Tolvan, une Impériale bien décidée à poursuivre sa proie coûte que coûte. Et Aphra va se voir confirmer que tous les membres de son équipe ne sont pas vraiment dignes de confiance (un rebondissement qui arrive au plus mauvais moment pour la jeune femme et son rêveur de paternel)...

    Et bien entendu, nos deux droïdes psychopathes ont souvent les scènes et les dialogues les plus croustillantes. J'apprécie particulièrement le "Courir est indigne de moi. J'ai été conçu pour des choses plus raffinées, comme les holo-échecs et écorcher les gens". Ce sacré Triple Zéro !


    Un article sur Kamome Shirahama, la dessinatrice des couvertures de "Doctor Aphra", complète le sommaire.

    8

    Le Doc - 10 octobre 2017

    2 membres aiment | Vous avez aimé cette critique Annuler
Vous avez lu Star Wars T.3 ?
Ecrire une critique