• Critique Le Maître Voleur T.5 par

    Quand vous avez 3 chats, je peux vous dire que l’opération la plus délicate est de les surveiller quand ils mangent et que chacun se nourrisse bien dans sa gamelle. Et, personnellement, dès que j’ai le dos tourné, mon chat, qui domine la troupe, fait des mission "Ocean’s eleven" pour piquer des croquettes aux autres. Kirkman devrait penser à l’intégrer dans sa série du "maître voleur"…

    L’intégrer n’est peut être pas le bon moment puisque Redmond a définitivement décidé de se mettre à la retraite. Mais cette situation ne va pas plaire à tout le monde, notamment à Célia qui va décider de reprendre le flambeau à l’insu de l’intéressé… L’héritage va s’avérer très lourd à porter puisque la nouvelle voleuse va vite tomber dans le pétrin. Conrad va-t’il sortir de sa retraite pour régler l’affaire ? C’est tout le propos de ce 5ème volume.

    Déjà 5 volumes, et c’est toujours un plaisir à lire cette série qui lorgne toujours sur les récits de braquage en tout genre. Pour le coup, je suis le public visé qui adore les histoires alambiqués qui se reposent sur un univers riche tout en nuance de gris. Ce nouveau volume s’intéresse principalement à 2 personnages, Conrad bien évidemment qui découvre sa nouvelle condition et verra que ce n’est pas si simple de retrouver sa vie d’avant, et Célia dont nous comprendrons les raisons de ses nouvelles motivations qui restent forcément humaines.
    Pour le reste, Andy Diggle réussit comme toujours à livrer un récit fluide porté par des dialogues savoureux.

    Graphiquement, Shawn Martinbrough fait toujours un travail très solide. Son trait gras et épais permet de laisser une grande place à la colorisation réussie qui apporte du caractère au titre. Ça tombe bien vu le genre de la saga.

    Enfin bref, ce 5ème volume se place dans la continuité de la série toujours de qualité et dans la lignée des récits de braquage et d’intrigues : plaisir garanti pour les amateurs du genre. Néanmoins, je pense pas que mon chat ait une réelle place dans le “maître voleur” vu que… je le grille toutes les 5 minutes…

    7

    Blackiruah - 15 octobre 2017

    Avez-vous aimé cette critique ? OUI NON
Vous avez lu Le Maître Voleur T.5 ?
Ecrire une critique
    Autres critiques séries de Blackiruah au hasard
  • House of M
    10