• Critique Walking Dead T.28 par

    C’est fascinant comment les chats peuvent agir quand ils ont fait une bêtise. Par exemple, lorsque mon mâle fait une grosse gaffe pendant la nuit, il sait que la punition va tomber, donc pendant mon sommeil il va venir se caresser et ronronner contre moi, histoire d’adoucir la réaction... Rick et sa communauté aurait du anticiper les conséquences d’affronter les chuchoteurs car après avoir gagné une belle bataille, ces derniers ont fini par lâcher cette horde monumentale sur le petit havre de nos héros. Comment vont-ils réagir ? Ce 28ème volume nous montre que ça ne passera pas via des ronronnements autour des zombies...

    Là où je m’attendais à une gestion par la catastrophe, Robert Kirkman montre dorénavant que les humains savent gérer la menace zombie et ce volume en est la preuve. Ainsi, Rick et compagnie vont s’organiser pour gérer cette menace a priori hors norme avec un certain calme, sans vraiment paniquer. L’organisation en est presque effrayante tant les actions et le courage froid de tous les protagonistes démontrent à quel point l’homme est capable de donter tout type de situation. Néanmoins, nous parlons tout de même d’un récit de zombies, tout ne se passera pas si bien non plus et le groupe verra des pertes qui marqueront les protagonistes mais aussi le lecteur.

    Walking dead réussit encore à me surprendre, j’adore les interactions humaines. Ce volume met notamment Negan toujours au centre des questionnements mais son attitude le rend toujours aussi spécial renforçant un peu plus l’importance de ce personnage dans cette saga. Rick aussi va vivre une nouvelle épreuve difficile qu’il vivra d’ailleurs avec une certaine dignité (décidément, j’aime vraiment le traitement de ce personnage qui a atteint une stature très particulière). Cet affrontement, qui semble se clore dans ce volume, laissera indéniablement des marques, tout comme chez le lecteur.

    Au final, j’ai dévoré ce nouveau volume qui clôt la bataille contre les chuchoteurs. Mais Robert Kirkman nous laisse sur un cliffhanger poignant qui montre que la série “Walking dead” en a encore sous la chaussure. Vivement la suite de ce classique moderne des comics ! Et rassurez-vous même avec des câlins et des ronronnements mes chats subissent la pire punition du monde : privés de poulet !

    9

    Blackiruah - 09 novembre 2017

    Avez-vous aimé cette critique ? OUI NON
Vous avez lu Walking Dead T.28 ?
Ecrire une critique
    Autres critiques séries de Blackiruah au hasard
  • House of M
    10