• Critique Star Wars - Rebels T.6 par

    Voici donc le 6ème album de la série "Star Wars Rebels", avec une formule maintenant bien établie : 3 histoires de 12 pages chacune, avec au scénario le britannique Martin Fisher et à la partie graphique les dessinateurs Bob Molesworth et Eva Widermann.

    Comme je l'ai déjà écrit à plusieurs reprises tout au long de ces chroniques consacrées à ce titre jeunesse inspiré par le dessin animé à succès, les planches de Bob Molesworth sont les moins réussies du lot. Je n'apprécie guère son style, je trouve ses personnages raides et peu expressifs (et pas toujours très réussis anatomiquement parlant), ses cases sont souvent trop vides, ses scènes d'action pas assez dynamiques...bref, l'ensemble manque de souplesse et d'implication dans les détails. Et comme il est ici à l'oeuvre sur deux épisodes sur trois, ce sixième tome n'est pas le plus agréable graphiquement parlant.

    Eva Widermann, qui a remplacé Ingo Romling, dessine le troisième segment. Son style est plus harmonieux, ses personnages ont des bouilles un peu plus rondes et elle fait passer plus de choses par le langage corporel et les expressions des visages. Ce qui est idéal pour cet épisode presque entièrement composé d'adolescents. Le Ghost répond à l'appel de détresse d'un transport impérial et découvre à son bord six jeunes cadets de l'Académie. Tous ne seront pas reconnaissants envers Ezra et ses camarades...Martin Fisher développe là un intéressant cas de conscience.

    Le scénariste est aussi à l'aise dans l'action, comme le démontrent les deux premiers épisodes, qui voient respectivement Kanan et Ezra aux prises avec deux Inquisiteurs et Kanan et Rex (qui a rejoint le dessin animé pendant la saison 2) affronter des marcheurs impériaux. Martin Fisher soigne autant la dynamique d'équipe que l'aspect explosif...mais niveau dessins, c'est un peu plus laborieux...

    5

    Le Doc - 29 avril 2017

    Avez-vous aimé cette critique ? OUI NON
Vous avez lu Star Wars - Rebels T.6 ?
Ecrire une critique