• Critique Superman - American Alien T.1 par

    Superman american alien est un énième récit des origines de notre héros à la cape rouge, il faut l'avouer... pourtant celui-ci nous fait croire avec sa myriade d'auteurs issus du meilleur de DC comics, que l'on peut encore tomber sous le charme, en supposant découvrir une autre facette inconnue, ou bien un mets plus moderne. Max Landis a bien dû avoir du souci à se faire avant de se mettre au travail sur tous ces chapitres, à travers les différentes étapes de la jeunesse de Superman !

    Les titres amènent déjà la réflexion je trouve, avec des noms d'oiseaux ou de personnages mythologiques ailés, qui caractériseront chaque chapitre, une belle perspective et tout simplement une bonne idée.
    Nous plongeons donc en Colombe dans un vol dessiné par Nick Dragotta et raconté par Max Landis donc. La philosophie de ce chapitre est juste magnifique, comparant le dernier pouvoir de voler par Clark, à celui d'une nouvelle naissance, accompagnée de ces jeunes parents adoptifs, beaucoup d'émotions sont au programme, comme d'allégorie au mythe du futur protecteur de Métropolis.
    On avance dans l'avenir en présentant par la suite l'adolescence sous les traits rudes de Tommy Lee Edwards qui iront comme un gant aux premières enquêtes, comme au début d'une série d'erreurs. Le faucon volera-t-il un jour de ses propres ailes ou deviendra-t-il un perroquet aux couleurs chatoyantes de Joëlle Jones, un membre improvisé de la jet-set ?
    On connaît la réponse et pourtant on se surprend de cette idée, et on a hâte du coup de tourner les pages pour lire le chapitre du hibou, prenant les traits de Jae Lee. Ses meilleurs amis comme ses meilleurs amis seront une source d'inspiration pour un premier costume inédit dans l'aigle, un autre portrait à découvrir par le si bon Francis Manapul (Flash). Très attendu pour ma part à cette étape du livre, puisqu'on découvre la cause de la rivalité à l'encontre de Lex Luthor. Je ne vous dirais rien d'autre que, ce fut à la hauteur, voir plus que mes espérances : un grand moment en somme. Mais mince, faites que cela fasse partie de la continuité quand c'est comme ça pour une fois !
    C'est avec cette pensée que je continue mon bout de vie auprès de Clark qui en ange, verra peut-être des limites à ses pouvoirs... ou à ses amitiés passées ?
    A la fin, on termine en Valkyrie. Encore un chapitre qui porte bien son nom pour désigner le côté guerrier de... Lobo et de Clark ! Dessiné par Joke ( Batman sombre reflet ), j'attendais beaucoup de celui-ci, et le chapitre est d'anthologie, malgré un adversaire, il faut le dire, mineur, mais au combien dangereux.

    Des ailes, ils vous en pousseront lors de cette fabuleuse lecture, nous redonnant envie de replonger dans la mythologie Superman dans les jours qui suivent, juste pour avoir encore cette envie d'avoir la tête dans les nuages avec notre ami de toujours...

    10

    Auray - 20 septembre 2017

    Avez-vous aimé cette critique ? OUI NON
Vous avez lu Superman - American Alien T.1 ?
Ecrire une critique