• Critique Star Wars - Icônes T.4 par

    La collection d'albums "Star Wars Icones" abandonne un temps le format anthologique adopté pour les trois premiers tomes (consacrés à Han Solo, la Princesse Leia et Luke Skywalker) et propose pour sa quatrième livraison "L'Arnaque Rebelle" ("Rebel Heist" pour la version originale), une mini-série signée Matt Kindt au scénario et Marco Castiello aux dessins et qui faisait partie des derniers comics Star Wars publiés par Dark Horse avant que les droits de la Saga des Etoiles ne reviennent à Marvel.

    À noter que Delcourt avait déjà publié "L'Arnaque Rebelle" en kiosque, dans les numéros 11 et 12 de la revue "Star Wars comics magazine".

    On retrouve les personnages iconiques créés par George Lucas quelques mois après la Bataille de Yavin. Les Rebelles ont remporté leur première victoire d'importance, mais il reste encore de nombreux combats à mener. Luke Skywalker, Leia Organa, Han Solo et Chewbacca sont devenus des héros de la Rebellion, mais sont-ils vraiment à la hauteur de leur réputation ?

    Le prolifique scénariste Matt Kindt ("Mind MGMT, "Unity", "Rai"..) dresse un portrait des figures mythiques de la Rebellion, en choisissant de raconter une mission par le biais de personnages extérieurs au petit groupe de héros : des jeunes recrues, un ancien impérial, un espion Bothan. La structure du récit adopte donc une alternance de points de vue qui permet de comprendre comment le fameux quatuor influe sur les gens qu'ils rencontrent. Et la question se pose alors dès le premier épisode : les légendes de Yavin sont-elles à la hauteur de la réputation ?

    L'idée est intéressante et des actions engagées se dégage un fil rouge qui révèle toute sa signification au fur et à mesure de la lecture, avec une deuxième moitié qui apporte des réponses de manière satisfaisante. Mais cette "Arnaque Rebelle" n'est pas sans défauts et ceux-ci se situent principalement au niveau de la narration de Matt Kindt, qui est surchargée par une voix-off omniprésente, ce qui a pour effet d'alourdir de nombreux passages. Les dessins de Marco Castiello sont également assez inégaux...efficaces dans l'action, un peu plus figés dans les moments de discussions et pas toujours convaincants dans la représentation des héros emblématiques de "Star Wars".

    6

    Le Doc - 09 juillet 2017

    Avez-vous aimé cette critique ? OUI NON
Vous avez lu Star Wars - Icônes T.4 ?
Ecrire une critique