• Critique Daredevil / Punisher - Seventh Circle T.1 par

    Daredevil/Punisher a déjà la qualité d'être écrit par Charles Soule, le dernier scénariste en date qui a repris la série principale. Adapté pour un support numérique à la base, parfois le format papier n'est pas du plus fameux. Pourtant, il s'agit ici de découvrir de nouveaux artistes, parfois moins connus du grand public, comme le français Mast, qui dans ce numéro s'occupe de la mise en page aux côtés de Reilly Brown (le génial Deadpool : les noces de Dracula) et sur des illustrations de Szymon Kudranski (Spawn). Et si en plus, l'histoire est bonne, alors l'achat vaudrait la chandelle.

    Ce qui est frappant à l'ouverture du livre, c'est l'ambiance réussie proche de la série régulière, des nuances de rouge et de noire, donc assez sombre, et en même temps jouant sur la clarté de certains éléments suivants les scènes d'action. Même les dessins peuvent presque être confondus, tant elles sont cousines à ceux de Ron Garney.
    L'histoire est bourrée d'action et reste assez simple de premier abord pour mieux nous surprendre avec plus d'épaisseur sur la fin. En gros, on a un débat entre le Punisher et Daredevil sur la peine de mort au sujet des grands meurtriers récidivistes. De plus, un détail appréciable en Blinspot, le nouvel équipier du diable rouge, qui va forcément se forger un avis au cours de cette histoire, mais quelle partie va-t-il justement prendre ?

    Un récit qui se lit d'une traite et que l'on peut considérer limite dans la continuité du Daredevil de Charles Soule. Ce qui est sûr, c'est qu'il vous laissera pas indifférent, tout comme sa matière très politique et actuelle d'ailleurs.

    8

    Auray - 26 avril 2017

    Avez-vous aimé cette critique ? OUI NON
Vous avez lu Daredevil / Punisher - Seventh Circle T.1 ?
Ecrire une critique