• Critique Ecureuillette Contre l'Univers Marvel T.1 par

    Dans le deuxième tome d'Howard le canard, on avait déjà un avant-goût de la série mère the unbeatable Squirrel Girl, ou l'Ecureuillette pour la France, avec ses immanquables notes humoristiques en bas de page, ou encore avec le dessin très personnel d'Erica Henderson. A présent, on peut prendre, dès aujourd'hui, la connaissance du graphic novel qui lui est consacrée.

    Tout d'abord, le format ressemble à ceux qui se fait de mieux actuellement chez Panini comics, soit le cartonné rigide de la gamme des 100% ou des Marvel Now, mais, avec un format un peu plus grand, pour mettre en valeur ce type de récit.
    Puis, on retrouve ce qui fait le succès d'Ecureuillette, soit de l'humour, beaucoup d'humour, ici, on se prend pas au sérieux et ça fait du bien, même Iron Man se prend au jeu, ainsi que tous les héros Marvel, car Allene, le double de Doreen, a bien l'intention comme le montre la magnifique couverture, d'en découdre pour sauver la planète et les écureuils... à sa manière.
    Du coup, Ryan North, le scénariste, prétend par ce moyen que l'on a toujours sous-évalué notre héroïne, et il le démontre alors sérieusement, en imaginant jusqu'à des plans de combat, que l'on pourra admirer avec des croquis ou des couvertures en fin de volume. Il réexploite également la bonne idée des cartes à jouer, indiquant tous les points faibles des héros Marvel, elle trouve en conséquence, toute leur dimension.

    Un récit où vous aurez de quoi lire ou de quoi rire, et on peut remercier au passage la prise de risque de Panini comics, car ce personnage sort de l'ordinaire par rapport au reste de son catalogue, on espère alors le public au rendez-vous, pour, pourquoi pas, enfin espérer une publication complète de Squirrel Girl, ou de Moon Girl and Devil Dinosaur, au hasard...

    8

    Auray - 06 juin 2017

    Avez-vous aimé cette critique ? OUI NON
Vous avez lu Ecureuillette Contre l'Univers Marvel T.1 ?
Ecrire une critique