• Critique Malédiction de Rowans T.1 par

    La mini-série "La Malédiction de Rowans" ("Rowans Ruin" en version originale), publiée aux Etats-Unis par l'éditeur Boom Comics, est née du désir du dessinateur britannique Mike Perkins ("Le Fléau", "Captain America"...) de raconter une histoire surnaturelle pleine de rebondissements. L'idée originale...deux jeunes femmes, une américaine et une anglaise, procèdent à un échange de maisons pendant les vacances, pour finalement découvrir que le domaine anglais cache des secrets très perturbants...vient d'ailleurs de lui, et l'histoire et les personnages ont ensuite été développés avec son compatriote, le scénariste Mike Carey ("Lucifer", "X-Men Legacy"...).

    Le premier épisode de "La Malédiction de Rowans" débute in media res, par une scène angoissante annonciatrice des ennuis à venir de l'héroïne du récit, l'américaine Katie Shackley. Ces 3 pages établissent d'emblée une atmosphère particulière, avant un retour en arrière de plusieurs mois pour découvrir comment tout a commencé.
    "La Malédiction de Rowans" est une histoire d'ombres vacillantes, de portes fermées, de secrets murmurés...un mystère qui mêle folklore, légendes locales et nouvelles technologies.

    Mike Carey fait un bon usage du blog de Katie pour établir la voix et la personnalité de la jeune américaine, il prend quelques pages pour bien planter le décor et décrire ses réactions face à son nouvel environnement (il y a un certain réalisme qui se dégage des pages de Mike Perkins qui a pris pour modèle de vrais paysages et une maison existante pour donner vie au domaine de Rowans...c'est d'ailleurs dans les décors et l'ambiance horrifique qu'il est le plus convaincant; il se montre un petit peu plus inégal dans la représentation des personnages, leurs mouvements, leurs expressions) et lui fait vivre une petite "amourette de vacances" avec un beau (et un peu fade tout de même) gendarme.

    Les éléments du monde réel sont bien implantés...et c'est là que les choses d'un autre monde, celui des esprits, commencent à se manifester. L'enquête de Katie est menée sur un rythme assez lent, sans que cela ne provoque l'ennui pour autant. Les révélations sont amenées progressivement (et pas uniquement sur ce qui s'est passé au domaine de Rowans, puisqu'on découvre aussi que Katie a une capacité spéciale, ce qui est bien utile dans la suite des événenements) et cela donne un ensemble solide...tout en étant tout de même assez classique dans son déroulement. Il n'y a d'ailleurs pas vraiment de surprises dans la résolution, les indices étant suffisamment explicites, mais le dernier acte, qui laisse cette fois-ci couler le sang, est dans son genre bien orchestré et plutôt intense.

    7

    Le Doc - 16 juin 2017

    Avez-vous aimé cette critique ? OUI NON
Vous avez lu Malédiction de Rowans T.1 ?
Ecrire une critique