• Critique American Monster T.1 par

    Brian Azzarello est surtout connu pour ses différents travaux sur Batman. Ici, il s'est penché sur un univers différent lors d'une parution aux Editions américaines after shock. En France, c'est l'éditeur d'animosity qui s'en occupe, soit snorgleux comics, un antre issu de Marseille.

    Tout d'abord, le coloriste Juan Doe nous sort ses plus beaux effets de noir, de blanc, et surtout de rouge. C'est visuellement violent, nous sommes bien dans un livre pour public averti.
    L'ambiance y est par conséquent, très sombre, très pessimiste, ou l'espoir ne naîtra jamais. Les personnes sont tous plus vicieux les uns que les autres, seul le défiguré fait peut-être office de juge, et on comprend vite que le monstre n'est pas forcément celui qui fait peur physiquement, mais plutôt ceux qui se cachent sous des visages banals du quotidien.
    Quelques petits bémols cependant, certains caractères sentent le goût de déjà vu pour les amateurs du genre, et on remarque que les trop nombreux jurons tuent les effets de style, mais cela n'empêche pas, pour autant, de vouloir connaître la suite.

    Un premier tome mitigé, mais qui a tout de même des atouts qui permettront certainement d'approfondir les personnages qui sont pour l'instant, que trop survolés et caricaturaux.

    6

    Auray - 11 octobre 2017

    1 membre aime | Vous avez aimé cette critique Annuler
Vous avez lu American Monster T.1 ?
Ecrire une critique