• Critique Giant Days T.1 par

    Giant days est une nouveauté papier d'un scénariste de comics en ligne John Allison, et d'une illustratice issue de Disney, Lissa Treiman, le tout est paru chez les Editions Boom aux Etats-Unis. Ce tome aux couleurs d'été regroupe les quatre premiers tomes pour dix euros et, si on vous applique à votre achat les cinq pour cent de la loi Jack Lang, encore moins. Pourquoi je vous explique tout ceci en préambule ? Parce que Giant days doit faire partie de votre shopping list pour la plage de cet été ! (ou dans votre canapé chez vous au frais après le boulot, ou en vacances à la campagne, bref, on ne va pas chipoter quand même !)

    Graphiquement d'abord, c'est gai, coloré (grâce aux talents de Withney Cogar), joyeux, avec un style cartoon assumé, où l'on grossit les expressions pour le rire comme pour les larmes... J'ai toujours été amateur de ce style, et on a en plus un scénario qui vaut le coup d'oeil !
    Effectivement, l'histoire va vous remémorer vos déboires de jeunesse que tout le monde a traversé à un moment ou un autre. Notre trio de filles se compose d'Esther la gothique assumée, de Susan  l'expérimentée et terre à terre, et Daisy la rêveuse au style intellectuel ; on en aura pour tous les genres et toutes les histoires sont ainsi possibles. Alors attention, ne vous fiez pas à son style faussement enfantin, car les problèmes d'adultes, même les plus graves, seront abordés : l'alcool, la drogue, ou le sexe.

    On avait les nombrils en bande dessinée Franco-Belge, Love Hina en manga, on a présent Giant days en comics ! Un humour moderne, au service d'une histoire mature, qui rappellera à un moment ou un autre, le parfum d'une tendre madeleine de Proust.

    9

    Auray - 09 juillet 2017

    1 membre aime | Vous avez aimé cette critique Annuler
Vous avez lu Giant Days T.1 ?
Ecrire une critique