• Critique Thor - Ragnarok T.1 par

    Pour les cinéphiles, le grand rendez-vous avec les studios Marvel vient de tomber avec le Ragnarok de Thor. Que l'on ait aimé le film ou non, il y a de forte chance que ce livre fasse votre bonheur.

    Et pourtant en lisant les noms des auteurs, je me suis tout de suite demandé si je les avais déjà lus quelque part. Mickael Avon Oeming (Powers) et Andrea Di Vito (Annihilition) ne sont pas les plus rencontrés dans l'univers Marvel, je crois que j'y ferais plus attention dorénavant.
    Effectivement, le premier c'était déjà fait la main sur des sagas nordiques chez Image, est-ce la cause d'aussi bons résultats ? Cette aventure aurait très bien pu être la dernière de Thor, aussi bien dans l'histoire éditoriale que dans le contenu, car la suite ne se fera que trois ans après, avec J.M. Straczynski et Olivier Coipel. L'attente en vaudra la chandelle, et certains craqueront certainement en achetant cette saga, en Marvel select. Pour l'instant, cette édition en 100% clôt une saga du passé rééditée en Marvel Icons de Dan Jugens. Vous suivez toujours ? On peut aussi bien le lire à part, je vous l'assure, en se disant que l'on peut remplacer le titre par la dernière aventure de Thor.
    On admire le dessin qui magnifie tant le Dieu Asgardien, mélangeant du Conan ou Thorgal pour les amateurs de bandes dessinées, avec un soupçon d'héroïsme bien sûr. Le Ragnarok a encore sonné, encore une fin de ce monde, mais cette fois-ci, et c'est là que l'on apprécie, ce sera bien la dernière. Thor va faire mieux que son père, le divin Odin, en arrêtant ce cycle débuté depuis le siècle dernier avec Stan Lee et Jack Kirby. A noter pour les admirateurs de Steve Epting comme moi (Captain America), les superbes illustrations des différents chapitres.

    Plus qu'une bonne histoire pouvant être suivie par tous, du fan du personnage, aux novices, il s'agit là d'une aventure éditoriale trop méconnue, et n'ayant pas rencontré le succès escompté à l'époque. Que le Dieu du tonnerre du cinéma vienne en aide à celui de papier pour que les choses changent. Portons le glorieux Panini comics de nous avoir amené dans nos librairies ce si bon titre, à qui on ne peut que souhaiter, comme le Ragnarok, un cycle éternel de lecture par le peuple de Midgard.

    9

    Auray - 06 novembre 2017

    Avez-vous aimé cette critique ? OUI NON
Vous avez lu Thor - Ragnarok T.1 ?
Ecrire une critique