DOCTEUR MIRAGE VEUT EXORCISER VOTRE TÉLÉVISION

Après la mise en chantier de la saga Harbinger Wars au cinéma et la production de la web-série Ninjak Vs. the Valiant Universe, la nouvelle branche Valiant Digitale est en négociation pour adapter la série Docteur Mirage sur la chaine The CW.

Docteur Mirage a été le sujet de deux mini-séries depuis le retour de Valiant en 2012 ; les deux sous la supervision de la scénariste Jan Van Meter et de l'artiste Roberto De LaTorre.
Le lecteur y suit les enquêtes occultent de Shan Fong, une spirit qui a la capacité de parler aux morts. Enfin, à presque tous les morts puisque Fong, dite Docteur Mirage, ne parvient pas à retrouver son défunt mari dans l'au-delà.

Le développement a été confié au scénariste Gary Dauberman, connu pour son travail sur la série horrifique Annabelle et la nouvelle adaptation du roman Ça de Stephen King.

Précisons que la chaine The CW est la "maison" des adaptations de l'éditeur DC Comics comme The Arrow, Flash, Supergirl et Legends of Tomorrow.

Partagez cette news :

par Jack!

Contenu associé

Réagir

Il faut être connecté pour pouvoir réagir aux news.

Pas encore membre ? L'inscription est gratuite et rapide :
Devenir membre

9 commentaires

Avatar de Benoît

Résultat des courses, Hellboy 3 est définitivement mort et enterré:

Guillermo Del Toro a écrit:Hellboy 3 Sorry to report: Spoke w all parties. Must report that 100% the sequel will not happen. And that is to be the final thing about it

Avatar de Jack!

C'est officiel, Guillermo Del Toro prend rendez-vous avec Mike Mignola et Ron Perlman :

We have gone past the 100K votes. I will arrange the sitdown w Ron & Mignola to talk HBIII. No gurantee but we will discuss. Wish us luck!!

Avatar de Jack!

Image

Ph'nglui mglw'nafh Hellboy III R'lyeh wgah'nagl fhtagn

L'arlésienne - attendue depuis tellement longtemps que même le réalisateur Guillermo Del Toro et l'acteur Ron Perlman ont perdu tout espoir de la porter à l'écran - vient d'être invoquée par... Guillermo Del Toro (schizophrène ?) !

Le réalisateur met au défi les twitteristes de participer à une campagne pour faire parler du troisième volet de la saga. A la simple affirmation "Hellboy III", il propose deux choix : "Yes" et "Hell Yes".
S'il obtient plus de 100 000 votes d'ici vingt-quatre heures, il promet de discuter du film avec le créateur Mike Mignola et son ami Ron.

Si ça se fait un jour, Hellboy III devrait logiquement parler des enfants que le démon a eu avec Liz Allan. Deux Jumeaux. L'un ressemblant à sa mère, l'autre à son père. L'un totalement corrompu et l'autre un vrai petit ange. Et puis l'Apocalypse selon Perlman :

« J’ai vraiment l’impression d’en avoir fini avec le personnage. Je ne brûle pas d’envie de remettre ça sur le tapis. Mais Guillermo m’a parlé de ce que la conclusion de la trilogie pourrait être. C’est quelque chose de vraiment impressionnant d’un point de vue cinématographique, si bien que j’ai trouvé qu’il est essentiel qu’on le fasse. Nous avons été conçus pour être une trilogie, avec un début, un milieu et une fin. Nous avons seulement accompli les deux-tiers, du coup, je sens que ce nous n’en aurions pas vraiment fini avec ça à moins que nous le terminions. »

« Merde, il est la bête de l'Apocalypse ! Il doit mettre un terme à la civilisation. Il le doit. Ce n'est pas négociable. C'est la base de l'histoire et c'est pourquoi, à mon avis, ce serait une honte de ne pas faire cette suite. »

Allez, on croise les doigts !

Et si ça ne marche pas, on pourra toujours se consoler avec le film consacré à Abe Sapien : The Shape of Waters (oups!).

Avatar de Jack!

This is the product of a yearlong process. I went to meet with Akiva Goldsman, who reached out to me because he was interested in the character Avengelyne. He was interested in angels, the afterlife, the conflict between good and evil, and he'd singled out Avengelyne as something that he really wanted to discuss. So I spoke with him, and we got along famously — he shared with me all of the different things he'd been doing — and he's like, "I'm running the Hasbro room for Paramount next, and then I'd like to do your universe," and I'm telling you, that's pretty exciting. He said, "I have a friend named Graham King, and we have financial capital, and I will be your film showrunner. You'll sit with me as we create the [writers] room, and we'll get screenplays for these properties, and we'll get them going." It was pretty astounding.

What happens, with this many titles and characters … there's a deal-making process. That took a year, but no one's enthusiasm faded during this time. Deadpool took seven years to get to the motion picture screen, and I use that as my measurement. That tested me and my patience more than anything I could've imagined, because the screenplay was so good. It was like, "Why can't someone see how well this will play?" It was all over that page. I'd already lived through that seven-year birth process, so taking one year to get all the particulars of this deal worked out, when you have two producers and a financier [was nothing].

INTERVIEW DU CRÉATEUR ROB LIEFELD

Avatar de Le Doc

et Weed Road d'Akiva Goldman


Weed Road ? Ah ouais, tout s'explique... :mrgreen:

Avatar de Madmonkey

Il va falloir de l'eau bénite pour tenter d'expulser Satan du corps des producteurs.

Avatar de Matthieu Teulé

c'est un sacré braquage pour lui , tant mieux, qu'il en profite.

Avatar de Jack!

Image

L'univers des comics Extrême est au centre du premier gros contrat d'adaptation de l'année 2017.

Son créateur, l'artiste Rob Liefeld, vient de se voir remettre un joli chèque à sept chiffres par les sociétés Fundamental Films de Graham King et Weed Road d'Akiva Goldman.

Pour la petite histoire, Extrême est le label créé par Rob Liefeld lors de la formation de l'éditeur américain Image Comics en 1992. Outre Suprême (une resucée inintéressante de Superman avant qu'Alan Moore ne s'en mêle), les titres phares d'Extrême sont Brigade et Youngblood, deux équipes gouvernementales qui collectionnent les nombreuses copies de super-héros auxquels Liefeld tente d'appliquer la recette des X-Men*.

Rob Liefeld est surtout réputé (et moqué) dans le milieu pour sa méconnaissance de l'anatomie (c'est peu de le dire), ses récits infantiles et ses plagiats éhontés, ainsi que pour ses choix éditoriaux désastreux (l'homme vira Alan Moore alors que celui-ci venait de signer le seul comic Extrême digne d’être mentionné à l'époque).

Toujours est-il que, indépendamment de sa volonté, Liefeld fut l'un des précurseurs de la vague post-moderniste ; vague qui bouleversa le petit monde des comics à la fin des années 90. L'implication gouvernementale, la surmédiatisation et les trahisons politiques développées dans la série sont quelques uns des thèmes qui influèrent sur les fers de lance que sont Stormwatch, Wildcats 3.0., The Authority puis The Ultimates.

Espérons, pour son propre bien, que ce bon vieux Rob évite de fourrer son nez dans les affaires des producteurs. Qui sait, quelque chose de bien pourrait sortir de cette vaste machine à faire des contrefaçons qui repose, de toute manière, sur une industrie qui n'en est pas exempt.

Après tout, le succès critique des titres Glory et Prophet n'est pas si loin.

________________________________
* Aussi incroyable que cela puisse paraitre, X-Men était la franchise la plus lucrative de Marvel à l'époque.

Avatar de Le Doc

La bande dessinée au plus fort taux de mortalité de l'histoire ! 120 pages de démolition en règle et de massacre total, où un assureur découvre qu'il est en fait un androïde manipulé par sa famille. ça ne lui fait pas plaisir du tout, et il le fait clairement savoir à son entourage. Le jeu de massacre culmine avec la confrontation entre l'assureur-cyborg et une androïde exterminatrice. Un grand moment où le souci du détail tue !

Image

Selon le site Deadline, la Warner serait en négociations pour acquérir les droits de Hard Boiled, le comic book de Frank Miller et Geoff Darrow publié chez Dark Horse au début des années 90, en vue de produire une adaptation qui pourrait être confiée au britannique Ben Wheatley (Kill List, Free Fire...).

Toujours d'après la même source, la Warner envisagerait de confier le rôle du cyborg Carl Seltz à Tom "Loki" Hiddleston, qui a déjà tourné sous la direction de Ben Wheatley dans High-Rise.

À noter que ce n'est pas la première fois que la Warner tente de porter Hard Boiled à l'écran. En 2001, le réalisateur David Fincher et le comédien Nicolas Cage étaient déjà attachés à un projet qui n'a jamais abouti.