L'UNIVERS EXTRÊME DE ROB LIEFELD FAIT SON CINÉMA

L'univers des comics Extrême est au centre du premier gros contrat d'adaptation de l'année 2017.

Son créateur, l'artiste Rob Liefeld, vient de se voir remettre un joli chèque à sept chiffres par les sociétés Fundamental Films de Graham King et Weed Road d'Akiva Goldman.

Pour la petite histoire, Extrême est le label créé par Rob Liefeld lors de la formation de l'éditeur américain Image Comics en 1992. Outre Suprême (une resucée inintéressante de Superman avant qu'Alan Moore ne s'en mêle), les titres phares d'Extrême sont Brigade et Youngblood, deux équipes gouvernementales qui collectionnent les nombreuses copies de super-héros auxquels Liefeld tente d'appliquer la recette des X-Men*.

Rob Liefeld est surtout réputé (et moqué) dans le milieu pour sa méconnaissance de l'anatomie (c'est peu de le dire), ses récits infantiles et ses plagiats éhontés, ainsi que pour ses choix éditoriaux désastreux (l'homme vira Alan Moore alors que celui-ci venait de signer le seul comic Extrême digne d’être mentionné à l'époque).

Toujours est-il que, indépendamment de sa volonté, Liefeld fut l'un des précurseurs de la vague post-moderniste ; vague qui bouleversa le petit monde des comics à la fin des années 90. L'implication gouvernementale, la surmédiatisation et les trahisons politiques développées dans la série sont quelques uns des thèmes qui influèrent sur les fers de lance que sont Stormwatch, Wildcats 3.0., The Authority puis The Ultimates.

Espérons, pour son propre bien, que ce bon vieux Rob évite de fourrer son nez dans les affaires des producteurs. Qui sait, quelque chose de bien pourrait sortir de cette vaste machine à faire des contrefaçons qui repose, de toute manière, sur une industrie qui n'en est pas exempt.

Après tout, le succès critique des titres Glory et Prophet n'est pas si loin.
________________________________
* Aussi incroyable que cela puisse paraitre, X-Men était la franchise la plus lucrative de Marvel à l'époque.

Partagez cette news :

par Jack!

Contenu associé

Réagir

Il faut être connecté pour pouvoir réagir aux news.

Pas encore membre ? L'inscription est gratuite et rapide :
Devenir membre

10 commentaires

Avatar de Jack!

C'est officiel, Guillermo Del Toro prend rendez-vous avec Mike Mignola et Ron Perlman :

We have gone past the 100K votes. I will arrange the sitdown w Ron & Mignola to talk HBIII. No gurantee but we will discuss. Wish us luck!!

Avatar de Jack!

Image

Ph'nglui mglw'nafh Hellboy III R'lyeh wgah'nagl fhtagn

L'arlésienne - attendue depuis tellement longtemps que même le réalisateur Guillermo Del Toro et l'acteur Ron Perlman ont perdu tout espoir de la porter à l'écran - vient d'être invoquée par... Guillermo Del Toro (schizophrène ?) !

Le réalisateur met au défi les twitteristes de participer à une campagne pour faire parler du troisième volet de la saga. A la simple affirmation "Hellboy III", il propose deux choix : "Yes" et "Hell Yes".
S'il obtient plus de 100 000 votes d'ici vingt-quatre heures, il promet de discuter du film avec le créateur Mike Mignola et son ami Ron.

Si ça se fait un jour, Hellboy III devrait logiquement parler des enfants que le démon a eu avec Liz Allan. Deux Jumeaux. L'un ressemblant à sa mère, l'autre à son père. L'un totalement corrompu et l'autre un vrai petit ange. Et puis l'Apocalypse selon Perlman :

« J’ai vraiment l’impression d’en avoir fini avec le personnage. Je ne brûle pas d’envie de remettre ça sur le tapis. Mais Guillermo m’a parlé de ce que la conclusion de la trilogie pourrait être. C’est quelque chose de vraiment impressionnant d’un point de vue cinématographique, si bien que j’ai trouvé qu’il est essentiel qu’on le fasse. Nous avons été conçus pour être une trilogie, avec un début, un milieu et une fin. Nous avons seulement accompli les deux-tiers, du coup, je sens que ce nous n’en aurions pas vraiment fini avec ça à moins que nous le terminions. »

« Merde, il est la bête de l'Apocalypse ! Il doit mettre un terme à la civilisation. Il le doit. Ce n'est pas négociable. C'est la base de l'histoire et c'est pourquoi, à mon avis, ce serait une honte de ne pas faire cette suite. »

Allez, on croise les doigts !

Et si ça ne marche pas, on pourra toujours se consoler avec le film consacré à Abe Sapien : The Shape of Waters (oups!).

Avatar de sylvain cordurié
Avatar de Oncle Hermes

J'avoue que ça ne m'avait pas choqué et en tout cas je ne l'ai jamais interprété comme une façon d'éviter de nommer les personnages pour des questions de chasse gardée. Je suis peut-être naïf... Cela étant, je ne vois pas bien le sens que ça aurait puisque le partage de l'univers va au-delà d'avoir "Sif en guest", les intrigues de la série et de plusieurs des films étant interconnectées.

Avatar de sylvain cordurié

C'est quand même chiant, ce truc d'univers partagé à moitié assumé.
Quand dans Agents of S.H.I.E.L.D., ils ont eu leur période - c'est peut-être toujours le cas, mais les références étant moins nombreuses, je n'y prête plus attention - "géant vert" ou "mec au marteau" pour éviter de nommer les personnages, c'était assez casse-couilles. Ils l'ont vraiment fait pendant un paquet d'épisodes. Alors que de l'autre côté, ils avaient Sif en guest, et que la série est diffusée sur ABC (autant dire Disney).
Même là, ils prenaient des gants.
À cause de la guéguerre entre Perlmutter et Feige ? Parce que les licences, ça se mélange par touches pour des raisons contractuelles ? Sais pas, mais ça se remarque, et perso, ça parasite ma perception du show.

Avatar de Jack!

Jack! a écrit:Image

Le projet de série télévisée Hellfire a été abandonné. Au lieu de ça, on apprend aujourd'hui que la branche télévisée de Marvel collabore avec la 20th Century Fox et le créateur Matt Nix (Burn Notice) sur le développement d'une nouvelle série consacrée aux mutants.

Voici le pitch :

"Deux parents découvrent que leurs enfants possèdent des pouvoirs mutants. Obligés de fuir devant un gouvernement hostile à la mutanité, la famille rejoint un réseau sous-terrain de mutants et doit combattre pour survivre."

Plusieurs questions s'imposent :

.........- D'abord, Le réseau sous-terrain fait-il référence aux Morlocks ?
.........- A l'instar de Legion, cette série est-elle "hors continuité" par rapport aux films X-Men ?
.........- Assiste-t-on à un changement de cap de la franchise suite au "départ" du superviseur Bryan Singer (occupé sur l'adaptation de 20 000 lieues sous les mers) ?
.........- Et est-ce que cela veut dire que, comme Spider-Man, les X-Men finiront par venir jouer avec leurs copains Vengeurs au cinéma ou au moins avec les Agents du S.H.I.E.L.D. de la chaine adverse ?

Quoiqu'il en soit, à défaut d'être très présent dans le catalogue Marvel Now, les X-Men ont au moins un avenir sur le petit écran avec l'approbation du studio Marvel.

Le projet avance d'après le producteur exécutif Matt Nix :

"A fan of the movies but also the comics would not be disoriented at all as to where this fits in the mythology," he said. "If you look at the movies, which take place from — they started in 2003 to now — they don't all line up perfectly. I'm not slavishly fitting them into a particular slot. But at the same time, if you like the world of the movies, there are definite nods to the movies. It exists in the same general universe."

"[I get to invent] some. It's designed to sidestep questions like, 'Where is Wolverine?' You have to answer those questions. I didn't want to do anything where it's like, 'Wolverine is just off-screen.' It exists in a world where those questions are answered without needing to name a lot of names or spend a lot of time dwelling on that issue. Within that, there are a certain amount of [familiar] characters that I can use and am using and then other characters I'm inventing — but everything is invented with a nod toward the existing mythology.

Source : http://www.comicbookmovie.com

Avatar de Jack!

This is the product of a yearlong process. I went to meet with Akiva Goldsman, who reached out to me because he was interested in the character Avengelyne. He was interested in angels, the afterlife, the conflict between good and evil, and he'd singled out Avengelyne as something that he really wanted to discuss. So I spoke with him, and we got along famously — he shared with me all of the different things he'd been doing — and he's like, "I'm running the Hasbro room for Paramount next, and then I'd like to do your universe," and I'm telling you, that's pretty exciting. He said, "I have a friend named Graham King, and we have financial capital, and I will be your film showrunner. You'll sit with me as we create the [writers] room, and we'll get screenplays for these properties, and we'll get them going." It was pretty astounding.

What happens, with this many titles and characters … there's a deal-making process. That took a year, but no one's enthusiasm faded during this time. Deadpool took seven years to get to the motion picture screen, and I use that as my measurement. That tested me and my patience more than anything I could've imagined, because the screenplay was so good. It was like, "Why can't someone see how well this will play?" It was all over that page. I'd already lived through that seven-year birth process, so taking one year to get all the particulars of this deal worked out, when you have two producers and a financier [was nothing].

INTERVIEW DU CRÉATEUR ROB LIEFELD

Avatar de Le Doc

et Weed Road d'Akiva Goldman


Weed Road ? Ah ouais, tout s'explique... :mrgreen:

Avatar de Madmonkey

Il va falloir de l'eau bénite pour tenter d'expulser Satan du corps des producteurs.

Avatar de Matthieu Teulé

c'est un sacré braquage pour lui , tant mieux, qu'il en profite.