TUMATXA ! - EPISODE 21 : Le Labyrinthe d'Adam

 

Le programme (un peu spécial) cette semaine :

- Comme annoncé il y a quelques temps, l'émission accueille cette semaine un invité, en l'occurrence François Mignot, guitariste du groupe Piniol (produit de l'union de deux formations, Poil et Ni...), qui viendra fouler les planches à Ordiarp au Pays Basque dans le cadre du festival Müsikaren Egüna, le 04 juin.

- Au rayon cinoche, on évoque la sortie en DVD d'un film méconnu (et qui gagne pourtant à l'être moins), le sublime "Labyrinthe des rêves" de Sogo Ishii, cinéaste (cyber)punk japonais ici en contre-emploi total.

- Pour la BD, c'est avec une joie non dissimulée que l'on aborde le cas du chef-d'oeuvral "Adam Warlock", fleuron des seventies signé par un Jim Starlin en pleine possession de ses moyens.

- Et en musique cette semaine, ce sera : 
"Axis", extrait de l'album "Borders", signé par les anglais d'Emptyset, "Pogne" dans une version live, morceau issu du répertoire de Piniol, le terrible "Hell Awaits" de Slayer, et on termine avec "The Clarity", monstrueux morceau de Sleep qui augure du meilleur on l'espère pour leur album à venir..! 


"Crucify the so called Lord
He soon shall fall to me
Your souls are damned, your God has fell
To slave for me eternally..." 

 

Tumatxa est l'émission de radio qu'anime le chroniqueur Photonik chaque semaine depuis une dizaine d'années sur la radio bascophone Xiberoko Botza (la voix de la Soule). Il y cause musique, cinéma (beaucoup), littérature, BD ou philo, parfois en solo, souvent avec son acolyte ; l'excellent Thomas.

Partagez cette news :

par Le Doc

Réagir

Il faut être connecté pour pouvoir réagir aux news.

Pas encore membre ? L'inscription est gratuite et rapide :
Devenir membre

65 commentaires

Avatar de Tori

Oh, purée, j'suis à la bourre... Heureusement que c'est la fin de la saison : ça me laisse un peu de temps pour rattraper mon retard !

Tori.

Avatar de Photonik

Épisode 26 : La Spirale et le Prisonnier, à l'abandon

"The Fall Out" !! Le dénouement ! Dernier épisode de la saison...
Le programme cette semaine :

- Pour les séries télé, on évoque ce qui me semble être le grand chef-d'oeuvre en la matière des années 2010, avec "The Leftovers" de Tom Perrotta et Damon Lindelof, qui vient de se conclure en beauté.

- Pour la BD, une fois n'est pas coutume, on se tourne vers le Japon avec l'un des fleurons du manga horrifique local, en l'occurrence le "Spirale" de Junji Ito.

- Au rayon littérature, on reste dans l'univers des séries télé avec le roman "Le Prisonnier" (surnommé "Bonjour chez vous" par les fans) signé Thomas Disch en 1969, et qui constitue une brillante "novélisation"/suite du chef-d'oeuvre de Patrick McGoohan.

- Et en musique cette semaine, ce sera :
"IeuD", extrait du "Savage Sinusoid" d'Igorrr, "Let The Mystery Be" d'Iris DeMent, qui constitue le générique de la saison 2 de "The Leftovers", "A Cold and Well-Lit Place", extrait de "The Thin Black Dude" d'Oxbow, et on termine avec "Rolling Stone", nouvel extrait du dernier album en date des norvégiens d'Ulver..!


"Some say once you're gone you're gone forever
And some say you're gonna come back
Some say you rest in the arms of the Saviour
If in sinful ways you lack..."


[url:30alqruj]http://www.xiberokobotza.org/artikulu/133[/url:30alqruj]

Avatar de Photonik

[quote="Le Doc":12z56870]Je n'ai pas vu [i:12z56870]Furia[/i:12z56870] et je n'ai pas encore vu ses deux derniers films, mais pour le reste je suis globalement du même avis que toi sur la filmo d'Alexandre Aja (à une exception près puisque je n'ai pas du tout adhéré à sa relecture de [b:12z56870]Piranhas[/b:12z56870] qui n'a pas su, pour moi en tout cas, dépasser son côté vulgos). [/quote:12z56870]


Oui, je n'irais pas jusqu'à dire que "Piranhas" fait partie des plus franches réussites de sa filmo, effectivement. Le côté clinquant/vulgos de la chose en fait la limite, même s'il sert le sous-texte du film. Mais je dois avouer qu'on avait bien rigoler à le voir entre potes, c'est parfait pour les soirées pizzas/bières... "ça se regarde une fois", comme dirait l'autre.
Mais c'est parfaitement maîtrisé sur le plan technique, comme toujours avec Aja.

[quote="Le Doc":12z56870]
Je n'ai pas revu [b:12z56870]Haute Tension[/b:12z56870] depuis des années, mais le film m'a marqué. J'avais été assez impressionné par sa radicalité et son intensité et il reste l'un des meilleurs films d'horreurs français (en même temps, il n'y en a vraiment pas beaucoup de qualité)...tout en reconnaissant qu'il aurait été encore plus réussi sans ce twist final. Et son [b:12z56870]Colline a des yeux[/b:12z56870] fait partie de ces [i:12z56870]remakes[/i:12z56870] supérieurs à l'original (même si j'apprécie un peu plus que toi le film de Wes Craven, tout en reconnaissant ses défauts).
[/quote:12z56870]

Très supérieur à l'original, en l'occurrence, mais il est vrai que je ne goûte pas beaucoup au charme suranné du film de Craven, moins que toi sans l'ombre d'un doute (et même si je suis très fan de Craven en règle générale).
Quant à "Haute Tension", malgré sa chute absurde, c'est effectivement un des fleurons de cette vague de la "french horror" qui semble avoir botté les anglo-saxons (qui ont tenté divers remakes de cette vague) mais qui ne me semble pas non plus avoir été si importante qualitativement parlant, malgré quelques curiosités ("A l'intérieur" de Bustillo et Maury, par exemple).

Avatar de Le Doc

Je n'ai pas vu [i:2epcqbmi]Furia[/i:2epcqbmi] et je n'ai pas encore vu ses deux derniers films, mais pour le reste je suis globalement du même avis que toi sur la filmo d'Alexandre Aja (à une exception près puisque je n'ai pas du tout adhéré à sa relecture de [b:2epcqbmi]Piranhas[/b:2epcqbmi] qui n'a pas su, pour moi en tout cas, dépasser son côté vulgos).
Je n'ai pas revu [b:2epcqbmi]Haute Tension[/b:2epcqbmi] depuis des années, mais le film m'a marqué. J'avais été assez impressionné par sa radicalité et son intensité et il reste l'un des meilleurs films d'horreurs français (en même temps, il n'y en a vraiment pas beaucoup de qualité)...tout en reconnaissant qu'il aurait été encore plus réussi sans ce twist final. Et son [b:2epcqbmi]Colline a des yeux[/b:2epcqbmi] fait partie de ces [i:2epcqbmi]remakes[/i:2epcqbmi] supérieurs à l'original (même si j'apprécie un peu plus que toi le film de Wes Craven, tout en reconnaissant ses défauts).

Le sommaire était une nouvelle fois intéressant, avec de chouettes chroniques sur les derniers bouquins d'auteurs que j'apprécie (il va falloir que je rajoute ça un jour à ma pile de lecture). Et pas mal de très bonnes découvertes en ce qui me concerne dans la playlist (je n'ai juste pas accroché au dernier morceau)...

Avatar de Photonik

Épisode 25 : La neuvième vie du damné des dieux vikings

Dernière ligne droite de la saison, avec cet avant-dernier épisode, avant le "season finale" de la semaine prochaine !!
Le programme cette semaine :

- Pour le cinéma, on reste dans l'actualité pour une fois, avec l'évocation de la sortie du dernier long-métrage en date de l'excellent Alexandre Aja, qui revient avec "La Neuvième Vie de Louis Drax".

- Au rayon littérature, c'est encore un habitué de l'émission qui s'invite, en l'occurrence Neil Gaiman, qui vient de signer un recueil de contes appelé tout simplement "La Mythologie Viking" ; tout est dans le titre, et n'est pas sans rapport avec la diffusion de la série télé "American Gods"...

- Pour la BD, on cause du dernier titre en date de l'excellent tandem formé par le scénariste Jason Aaron et le dessinateur RM Guéra, avec "The Goddamned", relecture pour le moins iconoclaste de l'Ancien Testament.

- Et en musique cette semaine, ce sera :
"Ísafold", extrait du "Berdreyminn" des islandais de Sólstafir, "When The Sun Hits", des shoegazers de Slowdive, "Nemoralia" des norvégiens d'Ulver et on termine avec "Dark", premier morceau de "Dark Towers, Bright Lights" des allemands de Cranial..!


"A festival of torches joins the light of the moon
Shining in the lake, sleeping with the stars
As good Christians illuminate the garden
Human candles burning under Roman skies..."


[url:k1scgwrg]http://www.xiberokobotza.org/artikulu/66[/url:k1scgwrg]

Avatar de Photonik

[quote="calvinball":1u9r82rm]Excellente émission, et une bonne idée de balancer du swans comme ça en début d'émission ! (...) Je n'ai pas pu les voir en live mais vu ce que tu en dis je vais tenter de remédier à ça ! sur une vidéo live très récente j'avais été impressionné par l'ensemble du groupe totalement en transe sur scène. .[/quote:1u9r82rm]

Oui, si tu as l'occasion de les voir sur scène, fonce, c'est absolument incroyable en live...
Il y a effectivement une dimension purement chamanique/rituelle dans leur musique, et c'est vraiment sur scène que cette dimension prend toute sa mesure.

[quote="calvinball":1u9r82rm]
Pour ce qui est de Gore Verbinski, il y a une chose que j'ai vraiment apprécié (et surtout dans ses énormes productions) c'est les idées (souvent visuelles, mais pas seulement) un peu bizarres, les maquillages dégueux dans pirates des caraibes par exemples et même dans pirates 3, je crois, il y a un passage dans le monde des morts assez incroyable, très épuré et totalement absurde..[/quote:1u9r82rm]


Eh bien figure-toi qu'il y a un peu de ça aussi (maquillages dégeus et morbides, je veux dire) vers la fin de "A Cure For Life" (dans le passage à la "Fantôme de l'Opéra"). Pas de doute, bien des points se recoupent dans la filmo de ce mec ; ça n'en fait peut-être pas un génie, mais ça en fait, je crois, un auteur.

[quote="calvinball":1u9r82rm]
Par contre je ne suis pas allé au bout de ta chronique, je suis justement en train de terminer Crash d'Alex Jestaire, et pour l'instant je suis très emballé par l'écriture et par le concept anthologique type "conte de la crypte".
J'ai une culture littéraire très réduite (et c'est pour ça que je vais faire ce lien un peu gros) mais je trouve qu'Alex Jestaire réussi ce que Stephen King fait aussi souvent dans ses récits , cette description très immersive d'une réalité sociale, pour nourrir un récit hallucinatoire.[/quote:1u9r82rm]

La référence Stephen King ne me paraît nullement incongrue. L'éditeur le cite même comme l'une des principales sources d'inspiration du projet, aux côtés de Barker ou de Cronenberg.

Et merci pour ton assiduité !! :wink:

Avatar de calvinball

Excellente émission, et une bonne idée de balancer du swans comme ça en début d'émission ! Je ne connais que la dernière partie de leur carrière, mais cette évocation de leurs années 90 me plait tout autant ! :D
Je n'ai pas pu les voir en live mais vu ce que tu en dis je vais tenter de remédier à ça ! sur une vidéo live très récente j'avais été impressionné par l'ensemble du groupe totalement en transe sur scène.

Pour ce qui est de Gore Verbinski, il y a une chose que j'ai vraiment apprécié (et surtout dans ses énormes productions) c'est les idées (souvent visuelles, mais pas seulement) un peu bizarres, les maquillages dégueux dans pirates des caraibes par exemples et même dans pirates 3, je crois, il y a un passage dans le monde des morts assez incroyable, très épuré et totalement absurde. Après je garde un souvenir très flou de cette trilogie mais comme tu le précises il y a toujours des images qui restent en tête même de ses films les moins intéressants.
Du coup je n'ai pas encore vu Cure for life ni lone ranger, surtout à cause des critique et de la longueur des films (j'ai de plus en plus de mal avec ces blockbuster trop long...), mais tu viens de titiller ma curiosité !

Par contre je ne suis pas allé au bout de ta chronique, je suis justement en train de terminer Crash d'Alex Jestaire, et pour l'instant je suis très emballé par l'écriture et par le concept anthologique type "conte de la crypte".
J'ai une culture littéraire très réduite (et c'est pour ça que je vais faire ce lien un peu gros) mais je trouve qu'Alex Jestaire réussi ce que Stephen King fait aussi souvent dans ses récits , cette description très immersive d'une réalité sociale, pour nourrir un récit hallucinatoire.

Avatar de Photonik

[quote="Ektah":151ez347]
Yep. Avec les époux Marcos. Ça a même été à l'origine d'un boom cinématographique philippin pendant les années 70-80. Dès que tu vois des scènes de jungle (plutôt dans le cinéma bis, donc) pendant ces années-là, dans le cinéma italien, hong-kongais ou américain, notamment, c'était en général tourné là-bas. Ils ont même eu leurs cinéastes attitrés comme Cirio H. Santiago.[/quote:151ez347]


Ah oui, carrément ? J'ignorais ça...

[quote="Ektah":151ez347]
Et, en réalité, ça s'inscrit même dans toute une question de politique de la culture en France. Pendant des décennies, on a vu la fracture s'agrandir entre les tenants d'une culture intellectuelle et volontiers élitiste et ceux d'une forme plus populaire et parfois franchement imbécile. On a fini par arriver au moment où chaque camp voit l'autre comme totalement sans valeur, incapable de produire la moindre œuvre de qualité. Alors que, fondamentalement, le point important n'est pas de dire que tous les slashers ou toutes les comédies dramatiques françaises sont bonnes, mais simplement qu'il faut juger ces œuvres sur leur propre mérite, pas sur la catégorie dans laquelle elles s'inscrivent. [/quote:151ez347]


Je peux que souscrire à tout ça, évidemment.

[quote="Ektah":151ez347]
Et oui, soyons marxistes: ceci est encore une histoire de lutte des classes. [/quote:151ez347]

Je ne peux qu'encore plus souscrire à ça. :wink:

[quote="Ektah":151ez347]
Aujourd'hui, la fracture s'est un peu résorbée (Télérama a offert sa couverture à Carpenter et certains membres de Mad Movies parlent de leur attachement à Resnais et de l'influence qu'il a pu avoir sur le giallo). [/quote:151ez347]

Oui, c'est vrai, les choses bougent un peu. Peut-être d'ailleurs quand même plus du côté de gens comme ceux de Mad Movies que de Télérama ; ceux-ci ont commencé à regarder du côté de "grosses pointures" à la Carpenter une fois celui-ci copieusement adoubé par d'autres, bien, bien à la bourre (et ironiquement, quand Carpenter s'est mis à faire des films bien moins inspirés... même si je les aime quand même).
Mais ce genre de rédaction à la Télérama reste quand même me semble-t-il très étranger à tout ce qui se fait dans les marges, en tout cas au moment où ça arrive. Etre esclave de l'actualité (une donnée dont j'essaie de plus en plus de me défaire, mais c'est parfois difficile) ne rend pas les choses faciles de ce côté-là...

[quote="Ektah":151ez347]
Faut voir, je ne les ai pas vus. On parlait de provoc gratuite. A priori, c'est quand même bien le cas là, mais, pour ce que j'en sais, le charisme de l'acteur principal et le coté absurde jusqu'au-boutiste sauve un peu le tout. Je ne conseille ni ne déconseille. Par contre, c'est sans doute intéressant à voir pour se faire une idée.[/quote:151ez347]

Oui, pour se faire une idée... A priori, en fonction de mon humeur quand même, je ne crache pas sur ce type d'expérience.

[quote="Ektah":151ez347]
Après avoir vu le trailer, en fait, ils ont voulu quelque chose de très coloré pour le Wakanda, justement pour l'aspect "pulp" à la Kirby, et de quasi-monochrome pour le reste. Du coup, les sfx en carton ne me dérangent pas dans le premier cas mais tombent dans les travers du MCU dans le second. Dommage. L'espèce d'aile volante qui s'envole dans le trailer n'est pas mieux faite que les autres sfx mais ne me dérange pas du tout. Elle a même un coté "Blake & Mortimer" que j'aime bien.[/quote:151ez347]

Oui, il y a une espèce de hiatus esthétique entre ces deux types de scène... Pour le côté "pulp", s'il est un peu appuyé, ça peut être intéressant, dans le cadre si formaté de ces productions.

[quote="Ektah":151ez347]
En fait, pour aller dans ton sens, je trouve que Gore Verbinski est le dernier venu d'une tradition hollywoodienne que j'aime bien: celle du cinéaste artisan qui, sans être "inspirés" comme peuvent l'être les grands, font des films "qui font le job", pensés, construits et, dans une certaine mesure, ambitieux mais dans le cadre d'un cinéma de divertissement, sans forcément vouloir réinventer la roue mais faits avec une certaine honnêteté. J'inclus, par exemple, là-dedans des cinéastes comme Richard Fleischer, Robert Wise, Delmer Daves, John Huston, Don Siegel... J'ai une certaine sympathie pour cette approche. [/quote:151ez347]

Alors, sans vouloir avoir l'air de pinailler, je ferais une légère distinction entre les cinéastes que tu cites (même si j'adhère à ta description, sauf peut-être pour John Huston que je connais mal et que j'aurais mis par réflexe un peu plus "haut") et un mec comme Gore Verbinski ; et c'est bien là d'ailleurs, à mon sens, l'illustration de ce que je disais sur la baisse quantitative de cinéastes "à suivre" à Hollywood...
Verbinski est sans conteste un cinéaste intéressant, et certains de ces films ont vraiment mes faveurs (surtout "Lone Ranger"), mais il n'a pas encore à son actif selon mon appréciation un film où il se transcende, où il dépasse son propre statut. Les cinéastes que tu cites ont en commun d'être intéressants et inégaux à la fois, comme Verbinski, mais ils ont un ou des chefs-d'oeuvre à leur actif quand même (Don Siegel en a plusieurs à son tableau de chasse, tout comme Wise et Fleischer), sans exception. Ce n'est pas le cas de leur homologue, ou pas encore.

[quote="Ektah":151ez347]
Sinon, "Le dentiste", c'est réalisé par Brian Yuzna ("Society", "Reanimator 2 & 3", "Le retour des morts-vivants 3"....). [/quote:151ez347]

Mais oui !! Quel âne. Je suis un gros fan de "Society".

[quote="Ektah":151ez347]
Et sinon, wow, entre tous les inspirations que tu présentes, toutes de très grande tenue, ça fait envie, comme film. A voir.[/quote:151ez347]


Oui, incontestablement.

[quote="Ektah":151ez347]
Tout à fait intéressant aussi. Je ne connaissais pas. Ça fait un moment que je ne vais plus sur Nanarland mais j'ai toujours une certaine sympathie pour leur démarche. Sinon, la description que tu en fais, comme une sorte de version pop, colorée et humoristique d'une apocalypse ballardienne, ça me rappelle un peu la série "Utopia". Je me demande s'il y a des liens à ce niveau.[/quote:151ez347]

Ou pourrait tracer un parallèle entre "Utopia" (dont je suis moi aussi très friand) et les "Contes du Soleil Noir", en effet. L'approche SF barrée croisée à du réalisme social, le tout dans un bain conspirationniste à souhait, on est en plein dedans.
Par contre, la définition que tu donnes de cette description (version pop, colorée et humoristique d'une apocalypse ballardienne), ça colle beaucoup plus à "Tourville", son gargantuesque et réjouissant premier roman, qu'aux "Contes...", plus noirs et mélancoliques dans l'esprit.

Avatar de Photonik

[quote="Le Doc":113omfdw]
(il y a, tu t'en doutes, beaucoup de choses qui me parlent dans ta présentation du film)...[/quote:113omfdw]

Oh oui, sans l'ombre d'un doute. Vu ce qui t'intéresse dans le "patrimoine", il y a de fortes chances pour que le jeu référentiel de "A Cure For Life" te parle, et pas qu'un peu... Tu as l'ADN culturel idéal, si j'ose dire.

[quote="Le Doc":113omfdw]
Le reste du sommaire de l'émission était également très chouette (je ne connaissais pas Alex Jestaire et j'irai lire son interview sur Nanarland pour en savoir un peu plus).[/quote:113omfdw]

C'est un mec qui a l'air éminemment sympa, modeste et simple ; ça ne fait pas tout évidemment mais ça ne gâte rien.

[quote="Le Doc":113omfdw]
Pas mal du tout, cette playlist. J'ai surtout beaucoup aimé les titres de Monster Magnet et Elder...[/quote:113omfdw]

Le titre de Monster Magnet, je pourrais l'écouter en boucles toute une journée, si je m'écoutais. :wink:

Avatar de Le Doc

[quote="Photonik":1inzqgt7]Épisode 24 : Le Pouvoir et le Sacrifice

Retour au format "classique" pour cette looooooooongue émission (elle détient le record en la matière, je crois bien...).
Le programme cette semaine :

- Pour le cinéma, on fait le point sur une sortie récente, à savoir "A Cure For Life" de Gore Verbinski, l'un des cinéastes de la A-list hollywoodienne les plus intéressants à l'heure actuelle.

- Rayon BD, c'est l'un des grands habitués de la rubrique qui fait son retour, Grant Morrison en l'occurrence, avec son "Wonder Woman - Terre 1" réalisé en compagnie du dessinateur Yanick Paquette.

- Pour la littérature, on aborde le grand cycle des "Contes du Soleil Noir" d'Alex Jestaire, par le prisme du tout premier tome, "Crash".

- Et en musique cette semaine, ce sera :
"Power And Sacrifice", extrait du "White Light From The Mouth Of Infinity" des Swans, "Negasonic Teenage Warhead", issu de "Dopes To Infinity" de Monster Magnet, "Strayed Away" du tandem français d'E.B.M./indus Horskh, et on termine avec les bostoniens d'Elder, et leur "Compendium" qui ouvre leur avant-dernier album "Lore"..!


"Me and myself killed a world today
Me and myself got a world to save
Broadcast dead revolution don't pay
Strapped up freaks on the Lazarus plane..!!"


[url:1inzqgt7]http://www.xiberokobotza.org/artikulu/102[/url:1inzqgt7][/quote:1inzqgt7]

J'étais au départ intéressé par [i:1inzqgt7]A cure for life[/i:1inzqgt7] quand j'ai vu la première bande-annonce...moins quand j'ai appris sa durée (2h26, c'est quand même beaucoup trop pour un film de ce genre). Eh bien, ta chronique m'a redonné envie de le voir (il y a, tu t'en doutes, beaucoup de choses qui me parlent dans ta présentation du film)...
Le reste du sommaire de l'émission était également très chouette (je ne connaissais pas Alex Jestaire et j'irai lire son interview sur Nanarland pour en savoir un peu plus).
Pas mal du tout, cette playlist. J'ai surtout beaucoup aimé les titres de Monster Magnet et Elder...

Avatar de Ektah

[quote="Photonik":9z1k8mgw]Peut-être une histoire de "ristourne" fiscale ou autre truc du genre ? C'est fou ce que les studios hollywoodiens sont capables d'accepter pour des économies de ce genre...[/quote:9z1k8mgw]

Pas hollywoodien, en l'occurrence. C'est la BBC mais l'idée est la même, effectivement. Et l'explication me semble se tenir.

[quote="Photonik":9z1k8mgw]et pas qu'à l'heure actuelle (Coppola s'était "compromis" en son temps avec le dictateur philippin en place à l'époque du tournage de "Apocalypse Now").[/quote:9z1k8mgw]

Yep. Avec les époux Marcos. Ça a même été à l'origine d'un boom cinématographique philippin pendant les années 70-80. Dès que tu vois des scènes de jungle (plutôt dans le cinéma bis, donc) pendant ces années-là, dans le cinéma italien, hong-kongais ou américain, notamment, c'était en général tourné là-bas. Ils ont même eu leurs cinéastes attitrés comme Cirio H. Santiago.

[quote="Photonik":9z1k8mgw]Garder la possibilité de renverser les hiérarchies, en somme (ce qui n'annule pas les différences).

C'est un des buts de mon émission, en tout cas, que d'essayer de faire toucher ça du doigt, si possible.[/quote:9z1k8mgw]

Tout à fait. Et c'est ça qui fait toute sa valeur à mes yeux.

Et, en réalité, ça s'inscrit même dans toute une question de politique de la culture en France. Pendant des décennies, on a vu la fracture s'agrandir entre les tenants d'une culture intellectuelle et volontiers élitiste et ceux d'une forme plus populaire et parfois franchement imbécile. On a fini par arriver au moment où chaque camp voit l'autre comme totalement sans valeur, incapable de produire la moindre œuvre de qualité. Alors que, fondamentalement, le point important n'est pas de dire que tous les slashers ou toutes les comédies dramatiques françaises sont bonnes, mais simplement qu'il faut juger ces œuvres sur leur propre mérite, pas sur la catégorie dans laquelle elles s'inscrivent. Et oui, soyons marxistes: ceci est encore une histoire de lutte des classes.

Aujourd'hui, la fracture s'est un peu résorbée (Télérama a offert sa couverture à Carpenter et certains membres de Mad Movies parlent de leur attachement à Resnais et de l'influence qu'il a pu avoir sur le giallo). Mais il reste quand même du boulot et c'est exactement ce que fait Tumatxa!.

Tiens, marrant, j'ai écrit ce petit laïus avant d'écouter ta chronique sur Alex Jestaire. On est dans les mêmes eaux.

[quote="Photonik":9z1k8mgw]Pas vu tout ça [la série des "Schizophreniac"] non plus, mais si tu m'appâtes avec des phrases à la "équivalent cinématographique de G.G. Allin", ça va me donner envie de fouiller là-dedans. :wink: [/quote:9z1k8mgw]

Faut voir, je ne les ai pas vus. On parlait de provoc gratuite. A priori, c'est quand même bien le cas là, mais, pour ce que j'en sais, le charisme de l'acteur principal et le coté absurde jusqu'au-boutiste sauve un peu le tout. Je ne conseille ni ne déconseille. Par contre, c'est sans doute intéressant à voir pour se faire une idée.

[quote="Photonik":9z1k8mgw]J'ai vu le premier trailer du film pas plus tard que l'autre jour d'ailleurs, et s'il y a des choses qui m'agacent un peu dedans (comme le côté très plastoc des SFX à ce stade, qui font un peu cinématiques de PS4, mais attendons l'objet fini...), j'aime bien le fait d'assumer à fond l'héritage kyrbien concernant la représentation du Wakanda, très "pulp" dans l'esprit.[/quote:9z1k8mgw]

Après avoir vu le trailer, en fait, ils ont voulu quelque chose de très coloré pour le Wakanda, justement pour l'aspect "pulp" à la Kirby, et de quasi-monochrome pour le reste. Du coup, les sfx en carton ne me dérangent pas dans le premier cas mais tombent dans les travers du MCU dans le second. Dommage. L'espèce d'aile volante qui s'envole dans le trailer n'est pas mieux faite que les autres sfx mais ne me dérange pas du tout. Elle a même un coté "Blake & Mortimer" que j'aime bien.

[quote="Photonik":9z1k8mgw]Pour le cinéma, on fait le point sur une sortie récente, à savoir "A Cure For Life" de Gore Verbinski, l'un des cinéastes de la A-list hollywoodienne les plus intéressants à l'heure actuelle.[/quote:9z1k8mgw]

En fait, pour aller dans ton sens, je trouve que Gore Verbinski est le dernier venu d'une tradition hollywoodienne que j'aime bien: celle du cinéaste artisan qui, sans être "inspirés" comme peuvent l'être les grands, font des films "qui font le job", pensés, construits et, dans une certaine mesure, ambitieux mais dans le cadre d'un cinéma de divertissement, sans forcément vouloir réinventer la roue mais faits avec une certaine honnêteté. J'inclus, par exemple, là-dedans des cinéastes comme Richard Fleischer, Robert Wise, Delmer Daves, John Huston, Don Siegel... J'ai une certaine sympathie pour cette approche.

Sinon, "Le dentiste", c'est réalisé par Brian Yuzna ("Society", "Reanimator 2 & 3", "Le retour des morts-vivants 3"....).

Et sinon, wow, entre tous les inspirations que tu présentes, toutes de très grande tenue, ça fait envie, comme film. A voir.

[quote="Photonik":9z1k8mgw]Pour la littérature, on aborde le grand cycle des "Contes du Soleil Noir" d'Alex Jestaire, par le prisme du tout premier tome, "Crash". [/quote:9z1k8mgw]

Tout à fait intéressant aussi. Je ne connaissais pas. Ça fait un moment que je ne vais plus sur Nanarland mais j'ai toujours une certaine sympathie pour leur démarche. Sinon, la description que tu en fais, comme une sorte de version pop, colorée et humoristique d'une apocalypse ballardienne, ça me rappelle un peu la série "Utopia". Je me demande s'il y a des liens à ce niveau.

Avatar de Photonik

OK, pas forcément un rôle de tout premier plan, on dirait.

J'ai vu le premier trailer du film pas plus tard que l'autre jour d'ailleurs, et s'il y a des choses qui m'agacent un peu dedans (comme le côté très plastoc des SFX à ce stade, qui font un peu cinématiques de PS4, mais attendons l'objet fini...), j'aime bien le fait d'assumer à fond l'héritage kyrbien concernant la représentation du Wakanda, très "pulp" dans l'esprit.

Avatar de Le Doc

[quote="Photonik":xrld4lyk]Ah bon ? ça m'avait échappé, ça.[/quote:xrld4lyk]

Daniel Kaluuya joue W'Kabi, le chef de la sécurité du Wakanda dans les comics.

[img:xrld4lyk]http://www.cine-sanctuary.com/public/sanctuary/img/acteurs_4/acteurs4.1/14474365_346382749038963_3406661316364992512_n.jpg[/img:xrld4lyk]

Avatar de Photonik

[quote="Ektah":2fyy2cdd]
Ah, pardon, je viens de voir que son nom est Kaluuya, pas Kaaluya. [/quote:2fyy2cdd]

Je n'avais pas vérifié de mon côté...

[quote="Ektah":2fyy2cdd]
Et beaucoup de monde a fait remarquer qu'ils sont allés là-bas simplement pour avoir un paysage avec du sable à parte de vue, ce qui est facilement trouvable dans la moitié des pays du monde. [/quote:2fyy2cdd]

Peut-être une histoire de "ristourne" fiscale ou autre truc du genre ? C'est fou ce que les studios hollywoodiens sont capables d'accepter pour des économies de ce genre... et pas qu'à l'heure actuelle (Coppola s'était "compromis" en son temps avec le dictateur philippin en place à l'époque du tournage de "Apocalypse Now").

[quote="Ektah":2fyy2cdd]
Il était aussi très très bien dans un des meilleurs épisodes de "Black Mirror" (toujours à mon sens), "Fifteen Million Merits". [/quote:2fyy2cdd]

Alors ça ("Black Mirror"), c'est une lacune qu'il va me falloir combler incessamment sous peu ; j'arrête pas d'en entendre parler, et à chaque fois en des termes fort élogieux.

[quote="Ektah":2fyy2cdd]
Bon, sinon, visiblement, il est sur le point de rejoindre le MCU en jouant dans l'adaptation à venir de "Black Panther". [/quote:2fyy2cdd]

Ah bon ? ça m'avait échappé, ça.

[quote="Ektah":2fyy2cdd]
(et j'inclue Rose et Anselmo dans le lot: j'apprécie leurs musiques respectives mais ne déborde pas de respect pour les personnes). [/quote:2fyy2cdd]

Oui, idem de mon côté. Ils ont de sacrés gosiers mais ce ne sont pas des monuments de finesse par ailleurs, c'est le moins que l'on puisse dire.
A noter qu'Axl Rose avait en son temps ("The Spaghetti Incident", album de reprises de Guns N'Roses) repris un morceau de Manson. De manière incroyablement cynique à mes yeux, le bougre s'était "défendu" de cette provocation en arguant qu'il avait mis le morceau en ghost-track à la fin de l'album pour ne pas payer de droits à Manson ; ça s'appelle vouloir le beurre et l'argent du beurre, ça.

[quote="Ektah":2fyy2cdd]
Ça me rappelle l'histoire l'histoire avec la chanson "Piggy" de NIN, qui avait été enregistrée dans la maison où le massacre avait eu lieu qu'il avait renommé "Le Pig" en référence au message qui avait été écrit sur la porte avec le sang des victimes. Puis, il avait rencontré la sœur de Sharon Tate. Voilà ce qu'il en disait plus tard: (...)

Mais, ce que je remarque surtout, c'est que l'attitude de Reznor avant cette révélation était plus naïve qu'autre chose. [/quote:2fyy2cdd]

J'avais connaissance de cette histoire concernant Le Pig (d'ailleurs, ce n'est pas qu'un morceau qui a été enregistré là-bas, je crois, mais tout "The Downward Spiral" si je ne dis pas de bêtises ; Reznor avait carrément ses quartiers dans cette maison) et je la trouve également extrêmement révélatrice et intéressante. Bien sûr qu'il y avait de la naïveté dans l'attitude de Reznor...

[quote="Ektah":2fyy2cdd]
Pour faire mon luhanien, je pense qu'on est dans un phénomène d'égalisation des icônes: toutes les figures culturelles se valent, se mélangent et ont une vie propre. (...)

Évidemment, la totalité de la culture numérique est exactement dans la même idée et certains artistes ont pu en faire leur thématique principale, voire unique (Warren Ellis, Snog, Winding Refn ou Bret Easton Ellis pour ne citer que quelques exemples... même Lynch, d'une certaine manière). Et, dans sa forme numérique, c'est toujours fait avec la plus grande inconscience, sans grand intérêt pour les conséquences.
Dans l'état actuel des choses, ce phénomène est, le plus souvent, négatif mais, dans l'absolu, je me demande si c'est nécessairement néfaste: les mécanismes de pensée que cela implique pourraient permettre d'abattre certaines hiérarchisations idiotes et permettre le dialogue entre des formes culturelles ne pouvant se rencontrer jusque là. [/quote:2fyy2cdd]

Il y aurait beaucoup à dire sur ce que tu précises là, mais je pense pouvoir dire que je suis d'accord sur toute la ligne. Cette idée d'égalisation des figures culturelles et/ou des formes pose certainement des problèmes (principalement, je dirais, un certain abandon par une frange du "public" actuel de figures certes académiques mais à l'importance cruciale dans l'histoire des arts), mais elle permet ce qui me semble essentiel et que tu précises ici : la mise à bas des hiérarchisations arbitraires voire idiotes.
Le plus important dans tout ce processus, ce n'est pas de penser que tout se vaut (ce qui me semble intenable, comme posture) mais de pouvoir envisager qu'une œuvre venue de la culture soit-disant basse soit plus importante, aboutie ou puissante qu'une autre en provenance de la culture dite haute (ou académique, ou "classique").
Garder la possibilité de renverser les hiérarchies, en somme (ce qui n'annule pas les différences).

C'est un des buts de mon émission, en tout cas, que d'essayer de faire toucher ça du doigt, si possible.

[quote="Ektah":2fyy2cdd]
Tiens, c'est marrant: ça fait une boucle. Jim Von Bebber a, lui-même, joué le rôle de Terry Hawkins, qui était le perso principal de "Last House on Dead End Street" (film dont je parlais tantôt et qui est essentiellement une représentation fictionnelle de Manson), dans "The cuckoo clocks of Hell". Ce film se veut un crossover entre les histoires de "Last House..." et celles de la série des "Schizophreniac" qui est une formes du cinéma trash surréaliste actuel (un peu comme un équivalent cinématographique de G.G. Allin).
Je n'ai pas vu tout ça, par contre. [/quote:2fyy2cdd]

Pas vu tout ça non plus, mais si tu m'appâtes avec des phrases à la "équivalent cinématographique de G.G. Allin", ça va me donner envie de fouiller là-dedans. :wink:

[quote="Ektah":2fyy2cdd]
Je vais, à priori, commencer par "Rick & Morty". C'est celui qui m'attire le plus, pour l'instant. [/quote:2fyy2cdd]

C'est le titre le plus puissant des trois, même si j'adore aussi les deux autres...

[quote="Ektah":2fyy2cdd]
Mais, là, je parle de l'extrême-droite en général: les anciens de l'OAS, notamment, ne sont pas, pour la plupart, au FN car ils préfèrent Le Pen père à sa fille. La ligne actuelle du parti serait plutôt l'anti-cosmopolitisme et la fermeture des frontières avec l'idée que les peuples ne sont pas fait pour se mélanger. Donc, du coup, le souvenir de l'Algérie française n'est pas quelque chose qu'ils mettent beaucoup en avant. Ça, ça serait plutôt la ligne de Ménard.
[/quote:2fyy2cdd]

Oui, tu as raison ; ce que je disais concernerait plutôt le "vieux" FN, pas sa version prétendument "dédiabolisée", qui ne crache pas, paradoxe suprême, sur l'héritage gaulliste.

[quote="Ektah":2fyy2cdd]
Chouette. Il ne me semble pas être familier avec cet album (de Coil) en particulier. [/quote:2fyy2cdd]


Je trouve que ça fait partie de ce qu'ils ont fait de plus poignant. Et ça sonne très organique, très "chaleureux" ; on est loin de l'effet "sonnerie de portable" que nous évoquions plus haut. :wink:

[quote="Ektah":2fyy2cdd]
Ah ah ! J'ai déjà fait des numérisations de cassettes et de DAT pour le boulot. C'est franchement pénible et ça prend des heures. Dis-leur que je compatis.[/quote:2fyy2cdd]


Je ne me charge pas de ça, mais je leur laisse sans souci ; comme tu dis, ça a l'air franchement casse-bonbons...

[quote="Ektah":2fyy2cdd]
Bon, et sinon, j'ai vu "Penda's Fen". Quelle merveille ! Et j'ai tant de choses à dire: je ferai un post spécial pour ça.
[/quote:2fyy2cdd]

Parfait, j'ai hâte de lire ça.
Merveilleux, c'est le mot qui convient, oui.

Avatar de Ektah

[quote="Photonik":1a5kcjk1]Daniel Kaaluya, je vais essayer de retenir son nom. Il est excellent dans "Get Out", et c'est pourtant pas un rôle facile vu ce que Peele lui demande...[/quote:1a5kcjk1]

Ah, pardon, je viens de voir que son nom est Kaluuya, pas Kaaluya.

Bon sinon, il y a quelques années, il s'est retrouvé bien malgré lui dans une controverse autour d'un épisode de "Dr. Who" dans lequel il jouait se passant sur une planète des sables. Bon, en dehors du fait que l'épisode lui-même n'était pas très bon (à mon avis), le problème se situait surtout sur le fait que la production a décidé, afin de trouver un paysage totalement désertique, d'aller tourner à Dubaï, région où l'application de la charia reste assez radicale. Ça a causé quelques remous dans la communauté whovienne, d'autant plus que les trois auteurs principaux de la série sont gays et injectent assez régulièrement cette thématique dans leurs histoires. Et beaucoup de monde a fait remarquer qu'ils sont allés là-bas simplement pour avoir un paysage avec du sable à parte de vue, ce qui est facilement trouvable dans la moitié des pays du monde.

Il était aussi très très bien dans un des meilleurs épisodes de "Black Mirror" (toujours à mon sens), "Fifteen Million Merits".

Bon, sinon, visiblement, il est sur le point de rejoindre le MCU en jouant dans l'adaptation à venir de "Black Panther".

Aucun doute, en tous cas, sur le fait qu'il est un des acteurs qui est en train de prendre sa pleine mesure. J'espère juste qu'il arrivera à dépasser le type de rôles traditionnellement associés à sa couleur de peau. Sorti de l'épisode de "Black Mirror", toutes les références que je viens de donner jouent sur les archétypes du jeune homme noir. Il y a des choses à faire avec ces figures et Kaluuya a prouvé qu'il en joue très bien mais il a clairement plus à offrir que ça. Bien sûr, le fait de dépasser cette image ne dépend que peu de lui.

[quote="Photonik":1a5kcjk1]Oui, moi non plus je ne peux nier que j'ai ressenti de la fascination pour cette histoire, mais pas pour Manson lui-même. Je n'ai jamais trop compris ces artistes rock ou métal qui lui vouent un "culte" et portent des t-shirts à sa gloire (comme Axl Rose ou Phil Anselmo).
L'histoire est passionnante, le personnage manifestement détestable. Je ne rangerais définitivement pas Beausoleil, malgré ses errements, dans la même catégorie.[/quote:1a5kcjk1]

Oui, heureusement, il y en a qui apprennent de leurs erreurs. Dans la plupart des cas, c'est juste de la provocation idiote qui, malheureusement, est souvent vue comme une vertu en soi dans le milieu du rock. Bon, souvent, les musiciens finissent par dépasser cette phase mais certains y restent. Ce ne sont pas forcément les plus malins du lot (et j'inclus Rose et Anselmo dans le lot: j'apprécie leurs musiques respectives mais ne déborde pas de respect pour les personnes). Pour être clair, je n'ai pas de problèmes avec la provocation en soi mais elle est un outil: sa valeur dépend de l'utilisation qui en est faite. La provocation gratuite n'est rien d'autre que de la bêtise.

Ça me rappelle l'histoire l'histoire avec la chanson "Piggy" de NIN, qui avait été enregistrée dans la maison où le massacre avait eu lieu qu'il avait renommé "Le Pig" en référence au message qui avait été écrit sur la porte avec le sang des victimes. Puis, il avait rencontré la sœur de Sharon Tate. Voilà ce qu'il en disait plus tard:

"While I was working on Downward Spiral, I was living in the house where Sharon Tate was killed. Then one day I met her sister. It was a random thing, just a brief encounter. And she said: "Are you exploiting my sister's death by living in her house?" For the first time, the whole thing kind of slapped me in the face. I said, "No, it's just sort of my own interest in American folklore. I'm in this place where a weird part of history occurred". I guess it never really struck me before, but it did then. She lost her sister from a senseless, ignorant situation that I don't want to support. When she was talking to me, I realized for the first time, What if it was my sister? I thought, Fuck Charlie Manson. I don't want to be looked at as a guy who supports serial-killer bullshit. I went home and cried that night. It made me see there's another side to things, you know?"

Mais, ce que je remarque surtout, c'est que l'attitude de Reznor avant cette révélation était plus naïve qu'autre chose. Pour faire mon luhanien, je pense qu'on est dans un phénomène d'égalisation des icônes: toutes les figures culturelles se valent, se mélangent et ont une vie propre. Aller enregistrer "The downward spiral" dans cette maison, pour Reznor, était un geste équivalent à faire de même dans le premier McDonalds ou à introduire des citations du "L'attrape-coeur" dans ses textes (ce qu'il fera dans "Year Zero"): une exploration de la psyché américaine et/ou mondiale, sans la moindre gradation ou contextualisation.

Évidemment, la totalité de la culture numérique est exactement dans la même idée et certains artistes ont pu en faire leur thématique principale, voire unique (Warren Ellis, Snog, Winding Refn ou Bret Easton Ellis pour ne citer que quelques exemples... même Lynch, d'une certaine manière). Et, dans sa forme numérique, c'est toujours fait avec la plus grande inconscience, sans grand intérêt pour les conséquences.
Dans l'état actuel des choses, ce phénomène est, le plus souvent, négatif mais, dans l'absolu, je me demande si c'est nécessairement néfaste: les mécanismes de pensée que cela implique pourraient permettre d'abattre certaines hiérarchisations idiotes et permettre le dialogue entre des formes culturelles ne pouvant se rencontrer jusque là. Tu parlais, il y a quelque années, de "Beyond the black rainbow", le film de Panos Cosmatos qui peut être vu comme la rencontre du cinéma expérimental à la Elias Merhige et de la culture de vidéo-club 80's. Je pense qu'on parle là du même phénomène.

Le fait que, dans beaucoup de cas, cela soit fait sans la moindre considération morale (coucou, 4chan) est problématique mais je me demande si le défaut ne se situe pas plus dans le fait que ces idées aient besoin de s'exprimer à une telle échelle plutôt que dans le fait qu'elles le fassent par ce canal-là.

[quote="Photonik":1a5kcjk1]Au rayon films, j'y reviens souvent, mais je recommande comme d'habitude "Manson Family" de Jim Van Bebber, qui réussit le tour de force d'évoquer fidèlement l'affaire mais aussi d'en révéler le potentiel "comique" ; c'est une furieuse mise en boîte des excès de l'époque, et l'un des portraits les plus vitrioliques consacrés au sinistre sire...[/quote:1a5kcjk1]

Tiens, c'est marrant: ça fait une boucle. Jim Von Bebber a, lui-même, joué le rôle de Terry Hawkins, qui était le perso principal de "Last House on Dead End Street" (film dont je parlais tantôt et qui est essentiellement une représentation fictionnelle de Manson), dans "The cuckoo clocks of Hell". Ce film se veut un crossover entre les histoires de "Last House..." et celles de la série des "Schizophreniac" qui est une formes du cinéma trash surréaliste actuel (un peu comme un équivalent cinématographique de G.G. Allin).
Je n'ai pas vu tout ça, par contre.

[quote="Photonik":1a5kcjk1][quote="Ektah":1a5kcjk1]
Wow, je suis bien content d'avoir évoqué cette série tantôt. Effectivement, je ne l'ai pas encore mais il va falloir que je libère du temps pour "Rick & Morty", "Bojack Horseman" et "Archer". [/quote:1a5kcjk1]


Ouaip, j'aimerais bien lire ce que tu penses de ces titres assez fabuleux.[/quote:1a5kcjk1]

Je vais, à priori, commencer par "Rick & Morty". C'est celui qui m'attire le plus, pour l'instant.

[quote="Photonik":1a5kcjk1]Oui, ça fait partie de leur mille et une contradictions insolubles, en effet, comme le fait de haïr les arabes mais de vouloir en même temps à l'époque en garder quelques millions en plus en conservant l'Algérie française.
Je ne comprendrai décidément jamais rien à leur logiciel idéologique.[/quote:1a5kcjk1]

Alors, pour l'Algérie française, ça touche de très près mon histoire familiale: famille de pied-noirs communistes.

Pour ce qui est du bagage idéologique de l'extrême-droite, évidemment, ça varie selon les groupes mais beaucoup relèvent du darwinisme social: certaines sociétés sont plus en avance que d'autres (je te laisse deviner lesquelles) et il est normal qu'elles dominent les autres car c'est ainsi qu'elles pourront recevoir les bienfaits de la civilisation.
Mais, là, je parle de l'extrême-droite en général: les anciens de l'OAS, notamment, ne sont pas, pour la plupart, au FN car ils préfèrent Le Pen père à sa fille. La ligne actuelle du parti serait plutôt l'anti-cosmopolitisme et la fermeture des frontières avec l'idée que les peuples ne sont pas fait pour se mélanger. Donc, du coup, le souvenir de l'Algérie française n'est pas quelque chose qu'ils mettent beaucoup en avant. Ça, ça serait plutôt la ligne de Ménard.

[quote="Photonik":1a5kcjk1]Des trucs que j'ai découverts récemment, c'est par exemple "Moon's Milk (In Four Phases)", qui regroupe quatre EPs consacrés aux saisons, plus organique et tout aussi beau. On risque d'écouter de ça très bientôt... [/quote:1a5kcjk1]

Chouette. Il ne me semble pas être familier avec cet album en particulier.

[quote="Photonik":1a5kcjk1]La seule remarque qu'ils m'ont faite, c'est qu'ils sont très heureux de cette initiative car ils n'ont pas forcément le temps de le faire eux-mêmes (ils sont très occupés à numériser du matériel stocké sur de vieux formats type cassettes ou DAT ; la radio a plus de 35 ans d'histoire derrière elle...). Donc aucun souci !!!![/quote:1a5kcjk1]

Ah ah ! J'ai déjà fait des numérisations de cassettes et de DAT pour le boulot. C'est franchement pénible et ça prend des heures. Dis-leur que je compatis.

Bon, et sinon, j'ai vu "Penda's Fen". Quelle merveille ! Et j'ai tant de choses à dire: je ferai un post spécial pour ça.

Et j'ai uploadé le nouvel épisode mais je vais libérer un peu de temps pour écouter ça.

Avatar de Photonik

[quote="Tori":jknygxer]
Tiens, tu ne fais pas preuve d'inspiration, pour une fois (un "Remède à la Terre Noire" aurait pu convenir, non, ou même "Wonder Life Crash" ! ~___^)[/quote:jknygxer]

J'ai cherché un truc dans le genre en effet, et je n'ai rien pondu de convaincant. J'ai choisi la facilité du coup.
Ceci dit, le titre retenu, en poussant un peu, convient pas si mal à chacune des trois oeuvres abordées cette semaine, sans compter le titre des Swans, bien sûr.

[quote="Tori":jknygxer]
Bon, si c'est si long, j'écouterai probablement en plusieurs fois.

Tori.[/quote:jknygxer]

Ah oui, on peut dire que c'est long : l'émission fait... 2 h 38.
Moi qui cherchait ces derniers temps à en réduire un chouïa la durée moyenne, c'est râpé pour le coup. :mrgreen:

Avatar de Tori

[quote="Photonik":2ug47rmv]Épisode 24 : Le Pouvoir et le Sacrifice[/quote:2ug47rmv]
Tiens, tu ne fais pas preuve d'inspiration, pour une fois (un "Remède à la Terre Noire" aurait pu convenir, non, ou même "Wonder Life Crash" ! ~___^)


A, et voici le [url=http://www.xiberokobotza.org/webgune_berria/web/bundles/CoreBundle/uploads/tumatxa20170614.mp3:2ug47rmv]lien direct[/url:2ug47rmv], au passage...

Bon, si c'est si long, j'écouterai probablement en plusieurs fois.

Tori.

Avatar de Photonik

[quote="Le Doc":2e3sc5ob][quote="Photonik":2e3sc5ob]J'ignorais totalement que "Duel au couteau" (un des Bava que j'ai pas vus) reprenait la trame de "Shane"...[/quote:2e3sc5ob]

[url:2e3sc5ob]http://www.comics-sanctuary.com/forum/duel-au-couteau-mario-bava-t81792.html[/url:2e3sc5ob]

:wink:[/quote:2e3sc5ob]

Ah oui, effectivement, tu signales la parenté entre les deux dans ton post...
Je l'avais lu à l'époque mais n'avais pas percuté. Faut dire que je n'ai vu ni l'un ni l'autre de ces films (et maintenant j'ai envie de voir les deux ; si peu de temps et tellement à voir...).

Avatar de Photonik

Épisode 24 : Le Pouvoir et le Sacrifice

Retour au format "classique" pour cette looooooooongue émission (elle détient le record en la matière, je crois bien...).
Le programme cette semaine :

- Pour le cinéma, on fait le point sur une sortie récente, à savoir "A Cure For Life" de Gore Verbinski, l'un des cinéastes de la A-list hollywoodienne les plus intéressants à l'heure actuelle.

- Rayon BD, c'est l'un des grands habitués de la rubrique qui fait son retour, Grant Morrison en l'occurrence, avec son "Wonder Woman - Terre 1" réalisé en compagnie du dessinateur Yanick Paquette.

- Pour la littérature, on aborde le grand cycle des "Contes du Soleil Noir" d'Alex Jestaire, par le prisme du tout premier tome, "Crash".

- Et en musique cette semaine, ce sera :
"Power And Sacrifice", extrait du "White Light From The Mouth Of Infinity" des Swans, "Negasonic Teenage Warhead", issu de "Dopes To Infinity" de Monster Magnet, "Strayed Away" du tandem français d'E.B.M./indus Horskh, et on termine avec les bostoniens d'Elder, et leur "Compendium" qui ouvre leur avant-dernier album "Lore"..!


"Me and myself killed a world today
Me and myself got a world to save
Broadcast dead revolution don't pay
Strapped up freaks on the Lazarus plane..!!"


[url:22lho0qt]http://www.xiberokobotza.org/artikulu/102[/url:22lho0qt]

Avatar de Le Doc

[quote="Photonik":13f4ern6]J'ignorais totalement que "Duel au couteau" (un des Bava que j'ai pas vus) reprenait la trame de "Shane"...[/quote:13f4ern6]

[url:13f4ern6]http://www.comics-sanctuary.com/forum/duel-au-couteau-mario-bava-t81792.html[/url:13f4ern6]

:wink:

Avatar de Photonik

Je réponds moi aussi très à la bourre...

[quote="Ektah":2rd6okng]
Alors, pour le manque de sortie Blu-Ray, ça vient tout simplement de l'éditeur dvd qui s'occupe de ça, ED Distribution (très recommandable, d'ailleurs: ce sont eux qui sortent les films de Guy Maddin, Andrew Kötting, Bill Plympton, les frères Quay, "Begotten", le film que tu avais chroniqué il y a quelques semaines, et tant d'autres pépites, toujours dans des éditions de grande qualité, mais à chaque fois en dvd…). [/quote:2rd6okng]

Hey, joli catalogue que voilà !! Et bien anti-commercial au possible, ouais...
Peut-être dans le futur pourront-ils opter pour la formule combo "Blu-Ray/DVD", qui semble avoir les faveurs de "petits" éditeurs de leur calibre.

[quote="Ektah":2rd6okng]
(finalement, même lorsqu'il fait un film fantomatique se passant durant les années 30, les questions industrielles ne restent pas loin). [/quote:2rd6okng]

Oui, on est même en plein dedans, en fait.

[quote="Ektah":2rd6okng]
Par contre, à ma connaissance, Tadanobu Asano n'a pas joué pour Mishima. Je suppose que tu voulais dire Nagisa Ōshima. [/quote:2rd6okng]

Evidemment ; je pensais au "Tabou" signé Oshima. Grossière erreur de ma part, là.

[quote="Ektah":2rd6okng]
Pour ce qui est de l'acteur principal que tu ne situais plus, c'est Daniel Kaluuya, un jeune acteur britannique que j'avais auparavant vu dans la série imparfaite sur certains points mais assez passionnante sur d'autres, ”Psychoville”., Celle-ci est basée un peu sur la même idée que l’œuvre précédente de ses deux créateurs, ”The League of Gentlemen” (oui, le titre de la série de comics d'Alan Moore était un hommage à cette sitcom). C'est à dire que ces deux séries se veulent être un hommage comique à un certain type de cinéma d'horreur. Et oui, vous me voyez venir avec mes gros sabots, ”The League” est bel et bien un hommage au Folk Horror (et notamment aux studios Hammer et Amicus, ainsi qu'à ”The Wicker Man”). [/quote:2rd6okng]


Daniel Kaaluya, je vais essayer de retenir son nom. Il est excellent dans "Get Out", et c'est pourtant pas un rôle facile vu ce que Peele lui demande...

[quote="Ektah":2rd6okng]
”Psychoville”, lui, dans lequel officie Kaaluya, donc, se situerait plus dans la mouvance des histoires de complots et d'expérimentations médicales, un peu à la X-Files, pour le dire vite.[/quote:2rd6okng]


Tiens, c'est marrant : cette semaine, la chronique ciné va justement me permettre d'aborder ces thématiques de "récit médical horrifique conspirationniste".

[quote="Ektah":2rd6okng]
Mais ces deux séries ont cette particularité qui est, pour moi, la marque des grandes comédies d'horreur : elles n'édulcorent ni l'aspect horrifique ni l'aspect humoristique (burlesque, absurde et parfois franchement régressif, en l'occurence). [/quote:2rd6okng]


Oui, entièrement d'accord avec ça ; sans connaître les titres que tu évoques, c'est exactement ce que je recherche avec une comédie horrifique : que les deux faces de la médaille ne s'annulent pas mais se complètent. Un équilibre délicat à trouver.

[quote="Ektah":2rd6okng]
Bon, par contre, je ne peux pas nier que j'ai ressenti quelque part une sorte de fascination pour Manson, surtout à travers le prisme du film de Roger Watkins, ”Last House on Dead End Street”. [/quote:2rd6okng]


Oui, moi non plus je ne peux nier que j'ai ressenti de la fascination pour cette histoire, mais pas pour Manson lui-même. Je n'ai jamais trop compris ces artistes rock ou métal qui lui vouent un "culte" et portent des t-shirts à sa gloire (comme Axl Rose ou Phil Anselmo).
L'histoire est passionnante, le personnage manifestement détestable. Je ne rangerais définitivement pas Beausoleil, malgré ses errements, dans la même catégorie.

Au rayon films, j'y reviens souvent, mais je recommande comme d'habitude "Manson Family" de Jim Van Bebber, qui réussit le tour de force d'évoquer fidèlement l'affaire mais aussi d'en révéler le potentiel "comique" ; c'est une furieuse mise en boîte des excès de l'époque, et l'un des portraits les plus vitrioliques consacrés au sinistre sire...

[quote="Ektah":2rd6okng]
Wow, je suis bien content d'avoir évoqué cette série tantôt. Effectivement, je ne l'ai pas encore mais il va falloir que je libère du temps pour "Rick & Morty", "Bojack Horseman" et "Archer". [/quote:2rd6okng]


Ouaip, j'aimerais bien lire ce que tu penses de ces titres assez fabuleux.

[quote="Ektah":2rd6okng]
Et merci pour le coucou hebdomadaire, camarade. [/quote:2rd6okng]

Tu l'as pas volé, comme d'hab'. :wink:

[quote="Ektah":2rd6okng]
D'ailleurs, je peux me tromper mais je crois que ce cheval a une certaine importance dans la pop culture américaine à cause de son apparition récurrente dans le talk show "Late Late Show With Craig Ferguson", interprété par deux personnes dans un costume, dans la tradition des [i:2rd6okng]pantomime horses[/i:2rd6okng] britanniques (vous savez, comme dans cette scène de "Twin Peaks"), Craig Ferguson étant écossais. [/quote:2rd6okng]


Ah oui ? De plus en plus étonnant... :shock:

[quote="Ektah":2rd6okng]
Et, pour une fois, je crois que j'ai préféré la pop psychédélique de "Bord de Mer" au punk énervé de "Tout droit". Marrant, j'aurais plutôt parié sur le contraire. [/quote:2rd6okng]


Oui, idem en ce qui me concerne ; je préfère aussi "Bord de mer", et plus encore un autre titre du disque (dont le nom m'échappe, là) plus long (trop pour l'émission) et franchement hypnotique.

[quote="Ektah":2rd6okng]
Et comme nous en parlions il y a quelques mois, si le son n'a pas forcément grand-chose à voir, nous sommes très proche dans la démarche de l'indus tribal, world, de Muslimgauze, Hybryds, Sephiroth et consorts… Basiquement, briser les frontières entre les différentes musiques de transe. Dans ce cadre, une chanson aux ambiances clubbing est tout à fait justifiée. [/quote:2rd6okng]

Je trouve qu'ils évitent bien l'écueil de la musique "world" de base, pour le coup.
Tu as déjà cité au moins Muslimgauze auparavant, faut vraiment que je checke ça.

[quote="Ektah":2rd6okng]
Effectivement, "Shane" est un film important dans l'histoire du cinéma : on y trouve le premier enfant-acteur insupportable, figure qui deviendra hélas courante par la suite. Désolé pour la méchanceté gratuite mais, sorti de la performance glaçante de Jack Palance, j'ai vraiment du mal avec ce film. À la limite, je préfère encore le remake que Mario Bava en a fait, "Duel au couteau" (avec des vikings). [/quote:2rd6okng]

J'ignorais totalement que "Duel au couteau" (un des Bava que j'ai pas vus) reprenait la trame de "Shane"...

[quote="Ektah":2rd6okng]
Dans la situation actuelle, le FN n'a carrément pas intérêt à afficher des opinions écolos, une bonne partie de leur électorat étant des trumpolâtres convaincus. [/quote:2rd6okng]

Oui, ça fait partie de leur mille et une contradictions insolubles, en effet, comme le fait de haïr les arabes mais de vouloir en même temps à l'époque en garder quelques millions en plus en conservant l'Algérie française.
Je ne comprendrai décidément jamais rien à leur logiciel idéologique.

[quote="Ektah":2rd6okng]
Je parlais justement dans le sens de la seconde partie de ma démonstration, c'est à dire l'urgence de passer à un modèle économique qui ne serait pas basé sur la surconsommation des ressources. [/quote:2rd6okng]

Nous sommes d'accord. L'urgence passe par la redéfinition des besoins.

[quote="Ektah":2rd6okng]
Sinon, je suis en train de lire un autre livre tout à fait réjouissant (disponible en impression à la demande sur Lulu), nommé "Scarred for Life vol. 1 : The 70's" qui est une compilation (énorme) d'articles de quelques pages consacrées aux aspects effrayants de la pop culture britannique, notamment enfantine, des années 70 (le deuxième volume, sur les années 80, sort à la fin de l'année). (...)
Et, toujours chez Lulu, il y a aussi "Field Studies", le recueil d'essais produits par la communauté facebook dont je parlais il y a quelques mois et qui se trouve, en ce moment, un peu au centre de ces questions-là, Folk Horror Revival. Le deuxième volume est en cours d'écriture. [/quote:2rd6okng]


Hmmm, encore une fois très intéressant sur le papier, tout ça.

[quote="Ektah":2rd6okng]
Tu veux dire des choses comme "Musick to play in the dark" ? [/quote:2rd6okng]

Par exemple ; moi aussi c'est ce que je préfère dans leur discographie. Mais ces deux skeuds, je les connais depuis un bout de temps.
Des trucs que j'ai découverts récemment, c'est par exemple "Moon's Milk (In Four Phases)", qui regroupe quatre EPs consacrés aux saisons, plus organique et tout aussi beau. On risque d'écouter de ça très bientôt...

[quote="Ektah":2rd6okng]
Ah oui, effectivement, mon travail et le leur fait maintenant doublon. À part si ça les dérange, je vais quand même continuer le mien, simplement parce que, s'ils fonctionnent comme la plupart des radios françaises, leurs archives auront une durée de vie limitée[/quote:2rd6okng]

S'il-te-plaît, poursuis le tien, de boulot.
Il s'avère que c'était une initiative temporaire pour permettre aux auditeurs d'avoir accès aux interviews de groupes que j'ai faites à l'approche du festival Musikaren Eguna ; ça n'avait pas vocation à se prolonger.

[quote="Ektah":2rd6okng]
En tous cas, s'ils te font des remarques, Peio, sur le travail que je fais, n'hésite pas à me le dire : ça me semblerait parfaitement normal qu'ils y trouvent à redire. Auquel cas, j’arrêterai immédiatement de rendre les épisodes publics.[/quote:2rd6okng]


La seule remarque qu'ils m'ont faite, c'est qu'ils sont très heureux de cette initiative car ils n'ont pas forcément le temps de le faire eux-mêmes (ils sont très occupés à numériser du matériel stocké sur de vieux formats type cassettes ou DAT ; la radio a plus de 35 ans d'histoire derrière elle...). Donc aucun souci !!!!

Avatar de Ektah

[quote="Tori":c9bq1v9s]Qui n'a jamais rêvé de ces mondes souterrains, de ces mers lointaines peuplées de légendes... Euh, non, là, ce n'est plus Jules Vernes ! ~___^[/quote:c9bq1v9s]

Hé hé. Les Mystérieuses Cités d'Or ont plusieurs influences mais je pense qu'on peut considérer que Verne en fait partie.

Avatar de Tori

[quote="Ektah":3r6qzly0]Merci pour ces précisions, Tori. Tes interventions sur la culture et la linguistique japonaise sont toujours très pertinentes (et me rappellent qu'il faudrait vraiment que je me cultive plus sur ces sujets).[/quote:3r6qzly0]
J'essaie d'apporter quelques précisions quand je le peux... Et ce n'est en général pas sur le cinéma ou la musique que je le peux !
En revanche, quand ça touche à la linguistique, à la culture japonaise ou à la zoologie, j'ai plus de facilités.

[quote:3r6qzly0]J'ai toujours trouvé ça un peu dommage que le nom de Jules Verne soit associé quasi-exclusivement avec ses écrits sf, alors que ses récits d'aventure sont, à mon sens, tout aussi bons.[/quote:3r6qzly0]
Ses écrits "SF" sont souvent des récits d'aventure, quand on regarde bien...
Et, surtout, il savait faire rêver et voyager par l'imagination.
Qui n'a jamais rêvé de ces mondes souterrains, de ces mers lointaines peuplées de légendes... Euh, non, là, ce n'est plus Jules Vernes ! ~___^

Tori.

Avatar de Ektah

[quote="Photonik":3uaf3wl1]"Maximum Black", issu de "Bohren For Beginners", compilation consacrée à l'excellent doom-jazz de Bohren Und Der Club Of Gore[/quote:3uaf3wl1]

Réflexion au saut du lit: en fait, il faudrait plus parler de doom-lounge que de doom-jazz (ou dark-jazz, ou jazz noir...).

[quote="Le Doc":3uaf3wl1]Et j'en profite pour diriger les curieux vers mes chroniques du Ciné-Club : :wink:

[url:3uaf3wl1]http://www.comics-sanctuary.com/forum/rock-rule-clive-a-smith-t85667.html[/url:3uaf3wl1]

[url:3uaf3wl1]http://www.comics-sanctuary.com/forum/metal-hurlant-collectif-t91918.html[/url:3uaf3wl1][/quote:3uaf3wl1]

Eh oui. Encore merci pour ça: il faudrait que je systématise le fait de vérifier dans le ciné-club si vous avez déjà parlé de tel ou tel film que je mentionne (et que je vienne faire coucou de temps en temps).

Avatar de Le Doc

[quote="Ektah":tjqugsxd]Et le même groupe avec des images de "Rock & Rule", un sous-"Métal Hurlant" (le dessin animé) à la gloire de ses interprètes principaux, Debbie Harry, Lou Reed, Cheap Trick et Iggy Pop.[/quote:tjqugsxd]

Et j'en profite pour diriger les curieux vers mes chroniques du Ciné-Club : :wink:

[url:tjqugsxd]http://www.comics-sanctuary.com/forum/rock-rule-clive-a-smith-t85667.html[/url:tjqugsxd]

[url:tjqugsxd]http://www.comics-sanctuary.com/forum/metal-hurlant-collectif-t91918.html[/url:tjqugsxd]

Avatar de Ektah

Bon, désolé, je suis un peu débordé en ce moment, donc je réponds à nouveau avec des semaines de retard.

[quote="Photonik":3jesrufr]"Labyrinthe des rêves" de Sogo Ishii[/quote:3jesrufr]

Alors, pour le manque de sortie Blu-Ray, ça vient tout simplement de l'éditeur dvd qui s'occupe de ça, ED Distribution (très recommandable, d'ailleurs: ce sont eux qui sortent les films de Guy Maddin, Andrew Kötting, Bill Plympton, les frères Quay, "Begotten", le film que tu avais chroniqué il y a quelques semaines, et tant d'autres pépites, toujours dans des éditions de grande qualité, mais à chaque fois en dvd…). J'en avais parlé avec un de ses membres il y a quelques années: ils n'ont tout simplement pas les reins assez solides pour se lancer dans le Blu-Ray. Et si jamais ils finissent par faire la transition, ça sera probablement sur un film de Maddin: c'est la seule gamme qui leur rapporte un minimum de profit.

Pour ce qui est du film lui-même, je me souviens l'avoir adoré lorsque la vhs était sorti (c'est dire si mes souvenirs datent). Je me souviens notamment avoir aimé le traitement qui est fait de la figure du train et du tunnel (finalement, même lorsqu'il fait un film fantomatique se passant durant les années 30, les questions industrielles ne restent pas loin).

En tous cas, je ne connaissais pas ses origines littéraires. Ça a l'air fort intéressant.

Par contre, à ma connaissance, Tadanobu Asano n'a pas joué pour Mishima. Je suppose que tu voulais dire Nagisa Ōshima.

[quote="Photonik":3jesrufr]"Get Out", premier long-métrage de l'excellent comique américain Jordan Peele[/quote:3jesrufr]

Personnellement, mon premier rapport avec son duo Key & Peele a été le discours d'Obama, traduit en version furieuse par Key, que je trouve très réussi :

[youtube:3jesrufr]http://www.youtube.com/watch?v=HkAK9QRe4ds[/youtube:3jesrufr]

Suivi de leur sketch sur la vie quotidienne de Neil DeGrasse Tyson, également hilarant (bon, par contre, il faut être familier avec les films de vulgarisation scientifique de Tyson).

[url:3jesrufr]http://www.dailymotion.com/video/x36rfk7[/url:3jesrufr]

Pour ce qui est de l'acteur principal que tu ne situais plus, c'est Daniel Kaluuya, un jeune acteur britannique que j'avais auparavant vu dans la série imparfaite sur certains points mais assez passionnante sur d'autres, ”Psychoville”., Celle-ci est basée un peu sur la même idée que l’œuvre précédente de ses deux créateurs, ”The League of Gentlemen” (oui, le titre de la série de comics d'Alan Moore était un hommage à cette sitcom). C'est à dire que ces deux séries se veulent être un hommage comique à un certain type de cinéma d'horreur. Et oui, vous me voyez venir avec mes gros sabots, ”The League” est bel et bien un hommage au Folk Horror (et notamment aux studios Hammer et Amicus, ainsi qu'à ”The Wicker Man”).

”Psychoville”, lui, dans lequel officie Kaaluya, donc, se situerait plus dans la mouvance des histoires de complots et d'expérimentations médicales, un peu à la X-Files, pour le dire vite.

Mais ces deux séries ont cette particularité qui est, pour moi, la marque des grandes comédies d'horreur : elles n'édulcorent ni l'aspect horrifique ni l'aspect humoristique (burlesque, absurde et parfois franchement régressif, en l'occurence). ”Psychoville” n'est, à mon sens, pas aussi bon que la ”League” mais on y trouve des éléments qui brillent plus que d'autres, notamment dans les interprétations. Et, s'il y a une révélation dans cette série, c'est justement le jeu d'acteur de Kaaluya et sa dynamique avec un autre des personnages de la série (Lomax, interprété par un des créateurs de la série, Steve Pemberton).

Donc, c'est pour moi une très bonne surprise qu'il soit révélé au-delà du domaine de la comédie britannique.

[quote="Photonik":3jesrufr]Pour la littérature, on évoque là aussi une sortie toute récente, avec le livre de Fabrice Gaignault "Bobby Beausoleil et autres anges cruels"[/quote:3jesrufr]

C'est marrant : cette histoire de Charles Manson (et du concert des Stones à Altamont) comme point de bascule du rêve hippie vers le cauchemar (avec Woodstock et le summer of love comme zénith et ”Massacre à la tronçonneuse” comme nadir), a été une de mes obsessions il y a quelques années, lorsque j'étais sous l'influence du travail de Jean-Baptiste Thoret. Et cette bo de ”Lucifer Rising” était plus ou moins ma musique officielle pour ces recherches. Content de replonger là-dedans.

Bon, par contre, je ne peux pas nier que j'ai ressenti quelque part une sorte de fascination pour Manson, surtout à travers le prisme du film de Roger Watkins, ”Last House on Dead End Street”.

En tous cas, ça a l'air intéressant, ce livre.

[quote="Photonik":3jesrufr]Au rayon séries télé, on parle d'un petit bijou de série animée comique et dépressive à la fois, l'extraordinaire "BoJack Horseman", signée Raphael Bob-Waksberg[/quote:3jesrufr]

Wow, je suis bien content d'avoir évoqué cette série tantôt. Effectivement, je ne l'ai pas encore mais il va falloir que je libère du temps pour "Rick & Morty", "Bojack Horseman" et "Archer". Mais après "Twin Peaks". Pour l'instant, je suis un peu monomaniaque en matière de séries tv. Et merci pour le coucou hebdomadaire, camarade.

[quote="Le Doc":3jesrufr]Au fait, Secretariat est un cheval qui a réellement existé (c'est vrai que les chevaux ont vraiment des noms bizarres) et il est toujours considéré comme l'un des plus grands champions des courses hippiques. Il a même eu droit à un biopic réalisé par Randall Wallace, le scénariste de [b:3jesrufr]Braveheart[/b:3jesrufr], en 2010.[/quote:3jesrufr]

D'ailleurs, je peux me tromper mais je crois que ce cheval a une certaine importance dans la pop culture américaine à cause de son apparition récurrente dans le talk show "Late Late Show With Craig Ferguson", interprété par deux personnes dans un costume, dans la tradition des [i:3jesrufr]pantomime horses[/i:3jesrufr] britanniques (vous savez, comme dans cette scène de "Twin Peaks"), Craig Ferguson étant écossais.

[quote="Photonik":3jesrufr]Pour la musique, nous accueillons donc Etienne Nicolas, guitariste au sein de Cheveu, qui vient de sortir un album collaboratif avec Group Doueh, "Dakhla Sahara Session"[/quote:3jesrufr]

Ouf. Il fait bien de prévenir que l'objectif est de créer une musique de transe. C'est parfaitement ça. Et c'est très réussi. Et, pour une fois, je crois que j'ai préféré la pop psychédélique de "Bord de Mer" au punk énervé de "Tout droit". Marrant, j'aurais plutôt parié sur le contraire. Et comme nous en parlions il y a quelques mois, si le son n'a pas forcément grand-chose à voir, nous sommes très proche dans la démarche de l'indus tribal, world, de Muslimgauze, Hybryds, Sephiroth et consorts… Basiquement, briser les frontières entre les différentes musiques de transe. Dans ce cadre, une chanson aux ambiances clubbing est tout à fait justifiée.

[quote="Photonik":3jesrufr]Rayon cinoche, on évoque une sortie toute récente, avec le dernier film en date de James Mangold, "Logan",[/quote:3jesrufr]

Effectivement, "Shane" est un film important dans l'histoire du cinéma : on y trouve le premier enfant-acteur insupportable, figure qui deviendra hélas courante par la suite. Désolé pour la méchanceté gratuite mais, sorti de la performance glaçante de Jack Palance, j'ai vraiment du mal avec ce film. À la limite, je préfère encore le remake que Mario Bava en a fait, "Duel au couteau" (avec des vikings).

Et, à propos de "Logan", ah, heu, désolé, je ne l'ai pas vu et, comme pas mal de monde, j'ai un peu de mal avec le MCU, même si ta chronique (et le fait qu'on y trouve l'acteur britannique Richard E. Grant) me pousseront peut-être à voir celui-là. D'autant que le seul film de Mangold que j'ai vu, Cop Land (qui était déjà un western déguisé), était effectivement très bien.

[quote="Photonik":3jesrufr]Franchement, toute cette scène synthwave m'emballe vraiment.[/quote:3jesrufr]

En ce moment j'écoute pas mal Master Boot Record qui peut être vu comme appartenant à la frange la plus sombre et déshumanisée du genre. Assez intéressant, à mon sens.

[url:3jesrufr]https://masterbootrecord.bandcamp.com/[/url:3jesrufr]

Et je ne résiste pas à l'envie de vous partager ce clip joignant la musique de Lazerhawk à des images tirées du meilleur gag de canapé récent des Simpsons.

[youtube:3jesrufr]http://www.youtube.com/watch?v=tJqEUg9dRzs[/youtube:3jesrufr]

Et le même groupe avec des images de "Rock & Rule", un sous-"Métal Hurlant" (le dessin animé) à la gloire de ses interprètes principaux, Debbie Harry, Lou Reed, Cheap Trick et Iggy Pop.

[youtube:3jesrufr]http://www.youtube.com/watch?v=EWHaG_uCvEA[/youtube:3jesrufr]


[quote="Photonik":3jesrufr]Je ne crois par contre pas un instant que l'arrivée de Hulot au gouvernement change quoi que ce soit[/quote:3jesrufr]

Oui, j'aurai du plus insister sur le fait que je ne parlais que de la perception dans l'imaginaire commun des questions écologiques, c'est à dire la raison même pour laquelle le FN s'y intéressait. Sur ce plan-là, je pense que Hulot changera peut-être quelque chose. Bon, vu l'actualité, le fait que Trump soit sorti de l'accord de Paris sera considérablement plus important que n'importe quelle action du ministère (mais l'info n'était pas encore tombée lorsque j'ai écrit mon précédent message). Dans la situation actuelle, le FN n'a carrément pas intérêt à afficher des opinions écolos, une bonne partie de leur électorat étant des trumpolâtres convaincus.

Concernant les actions concrètes du ministère, disons que lorsque Royal avait été nommée, je savais de manière sûre qu'elle n'apporterait rien (et elle ne m'a pas déçu ;) ). Maintenant que c'est Hulot, je m'attends à ce qu'il ne se passe rien avec juste une vague idée selon laquelle je pourrais être surpris (même si ça reste peu probable).

[quote="Photonik":3jesrufr]D'autre part, j'ai un mal fou avec le terme de "décroissance" ; je préfère nettement le petit développement que tu fais dans la foulée (en gros : la redéfinition des besoins) : en parlant de "croissance" ou de "décroissance", des termes qui semblent s'opposer, on ne fait finalement que rester dans le même paradigme économique, quand c'est le paradigme lui-même qu'il faudrait redéfinir.[/quote:3jesrufr]

Concernant le terme "décroissance", c'est vrai qu'il y a une dichotomie à laquelle je n'avais pas pensé entre le sens originel du terme et ce qu'il est devenu entre les mains de Pierre Rabhi et quelques autres. Je parlais justement dans le sens de la seconde partie de ma démonstration, c'est à dire l'urgence de passer à un modèle économique qui ne serait pas basé sur la surconsommation des ressources.

[quote="Photonik":3jesrufr]Je ne peux décemment pas recourir aux services d'Amazon et compagnie : il se trouve que ma compagne est libraire.[/quote:3jesrufr]

Tu peux lui demander mais ça m'étonnerait que le distributeur du livre ait les réseaux pour le vendre en France directement. Par contre, si tu google le nom du livre, je suis à peu près sûr qu'il y a des libraires indépendants en vpc qui l'ont.

Sinon, je suis en train de lire un autre livre tout à fait réjouissant (disponible en impression à la demande sur Lulu), nommé "Scarred for Life vol. 1 : The 70's" qui est une compilation (énorme) d'articles de quelques pages consacrées aux aspects effrayants de la pop culture britannique, notamment enfantine, des années 70 (le deuxième volume, sur les années 80, sort à la fin de l'année). Donc, tout ne concerne pas le Folk Horror mais il y en a quand même un bon paquet (et tout le reste est également fort intéressant).

[url:3jesrufr]http://www.lulu.com/shop/stephen-brotherstone-dave-lawrence/scarred-for-life-volume-one/paperback/product-23116461.html[/url:3jesrufr]

Et, toujours chez Lulu, il y a aussi "Field Studies", le recueil d'essais produits par la communauté facebook dont je parlais il y a quelques mois et qui se trouve, en ce moment, un peu au centre de ces questions-là, Folk Horror Revival. Le deuxième volume est en cours d'écriture.

[url:3jesrufr]http://www.lulu.com/shop/folk-horror-revival/folk-horror-revival-field-studies/paperback/product-22962907.html[/url:3jesrufr]

[quote="Photonik":3jesrufr]Pour le côté un peu "fluet" du son, c'est pas faux en effet mais ça dépend des albums [i:3jesrufr][de Coil][/i:3jesrufr]. Ceux de la deuxième moitié des années 90 sont beaucoup plus riches en terme de textures sonores. On en écoutera d'ailleurs d'ici la fin de la saison, des disques de cette période-là...[/quote:3jesrufr]

Tu veux dire des choses comme "Musick to play in the dark" ? Oui, je crois que je vois ce que tu veux dire. En fait, je c'est probablement ce que je préfère dans leur discographie. Curieux d'entendre ton avis.

[quote="Photonik":3jesrufr]Je ne sais pas s'ils sont partis pour conserver les archives, ni combien, faut que je leur pose la question. C'est pratique, mais le boulot d'Ektah permet déjà de trouver les vieilles émissions...[/quote:3jesrufr]

Ah oui, effectivement, mon travail et le leur fait maintenant doublon. À part si ça les dérange, je vais quand même continuer le mien, simplement parce que, s'ils fonctionnent comme la plupart des radios françaises, leurs archives auront une durée de vie limitée (et parce que les tags sont quand même bien pratiques pour retrouver les épisodes consacrés à un thème en particulier). En tous cas, s'ils te font des remarques, Peio, sur le travail que je fais, n'hésite pas à me le dire : ça me semblerait parfaitement normal qu'ils y trouvent à redire. Auquel cas, j’arrêterai immédiatement de rendre les épisodes publics.

[quote="Tori":3jesrufr]À propos de ce film : le titre japonais (Yume no ginga) signifie "la galaxie des rêves", ou "la galaxie Yumeno"... vu que Yumeno est écrit en katakana (ユメノ) plutôt qu'en kanji+hiragana (夢の)... Ce qui reprend une partie du pseudonyme de Yumeno Kyūsaku (qui signifie à peu près "celui qui rêve en permanence" ou "celui qui rêve depuis longtemps"). L'oeuvre de Yumeno qui a inspiré le film ([i:3jesrufr]Shōjo jigoku[/i:3jesrufr], "l'enfer des jeunes filles") avait déjà inspiré un film en 1977 (intitulé [i:3jesrufr]Yumeno Kyūsaku no shōjo jigoku[/i:3jesrufr]), réalisé par Masaru Konuma (réalisateur connu pour ses films du genre [i:3jesrufr]roman porno[/i:3jesrufr] et sur lequel Hideo Nakata a tourné un documentaire)...
De Yumeno Kyūsaku, le roman [i:3jesrufr]Dogra Magra[/i:3jesrufr] est disponible en français (et Suehiro Maruo a sorti un manga intitulé [url=http://www.manga-sanctuary.com/bdd/manga/2365-yume-no-q-saku/:3jesrufr]Yume no Q-saku[/url:3jesrufr]).
Ah, et tu cites Naruse en te moquant de ceux qui le prononcent "Naruz" ou "Narouz" au lieu de "Narouzé"... Mais ça se prononce "Na-rou-sé" : le "s" est toujours dur, en japonais... Sinon, il est transcrit "z"... L'erreur est fréquente sur certains mots, comme Nagasaki, Kawasaki ou bonsaï (pronnoncés, à tort, par les Français "Nagazaki", "Kawazaki" ou "bonzaï" (ce dernier S n'ayant même pas l'excuse d'être entre deux voyelles)).[/quote:3jesrufr]

Merci pour ces précisions, Tori. Tes interventions sur la culture et la linguistique japonaise sont toujours très pertinentes (et me rappellent qu'il faudrait vraiment que je me cultive plus sur ces sujets).

[quote="Tori":3jesrufr][quote="Jules Verne":3jesrufr]Un jour, les chasseurs rapportèrent au Fort-Espérance un animal assez hideux que n’avaient encore vu ni Mrs. Paulina Barnett, ni l’astronome Thomas Black(...)[/quote:3jesrufr][/quote:3jesrufr]

Merci aussi pour cette citation, Tori. J'ai toujours trouvé ça un peu dommage que le nom de Jules Verne soit associé quasi-exclusivement avec ses écrits sf, alors que ses récits d'aventure sont, à mon sens, tout aussi bons. En fait, je pense que "Michel Strogoff" reste encore à ce jour mon livre préféré de son auteur.


Ouf, il faut vraiment que j'arrête de faire des posts de 10 pages. Voilà ce qu c'est d'attendre 3 semaines avant de répondre. Désolé, j'avais un millier de trucs à faire ces derniers temps. Et encore, j'ai décidé de na pas évoquer certains points des émissions pour éviter de tripler la taille de mon message.

Avatar de Le Doc

[quote="Photonik":ctvbqz69]
- Pour la musique, nous accueillons donc Etienne Nicolas, guitariste au sein de Cheveu, qui vient de sortir un album collaboratif avec Group Doueh, "Dakhla Sahara Session". Etienne nous en dit plus avant de fouler la scène du festival Musikaren Egüna (à Ordiarp, en Soule) ce dimanche 4 juin.[/quote:ctvbqz69]

À nouveau une interview très intéressante...mais je n'ai pas trop accroché à leur musique par contre...

[quote:ctvbqz69]- Rayon cinoche, on évoque une sortie toute récente, avec le dernier film en date de James Mangold, "Logan", où Hugh Jackman incarne à l'écran pour la dernière fois Wolverine, le plus griffu des mutants.[/quote:ctvbqz69]

Ouaip, des défauts sont soulignés, mais dans l'ensemble ca faisait longtemps que tu n'avais pas dit autant de bien d'un CBM... :wink:
Bon moi, je ne l'ai pas encore vu donc je réserve mon jugement pour plus tard. En ce qui concerne la franchise [b:ctvbqz69]X-Men[/b:ctvbqz69], je te rejoins sur pas mal de points en fait. J'ai longtemps été fan du premier film, je l'ai souvent vu à l'époque de sa sortie ciné et DVD...et puis j'ai tenté de le revoir il y a 2 ou 3 ans et j'ai eu beaucoup de mal (ça m'a fait la même chose avec le [b:ctvbqz69]Hulk[/b:ctvbqz69] de Ang Lee). Il a en effet très mal vieilli.
[b:ctvbqz69]X-Men 3[/b:ctvbqz69] et le premier [b:ctvbqz69]Wolverine[/b:ctvbqz69] sont ratés, et le premier [i:ctvbqz69]Wolvie[/i:ctvbqz69] de Mangold est un peu plombé par son dernier acte (je préfère nettement la première heure du film). Je reste par contre très client de [b:ctvbqz69]X-Men 2[/b:ctvbqz69], [b:ctvbqz69]X-Men le commencement[/b:ctvbqz69] et [b:ctvbqz69]Days of Future Past[/b:ctvbqz69].

Au fait, c'est Chris Tucker qui joue dans [b:ctvbqz69]Rush Hour[/b:ctvbqz69] aux côtés de Jackie Chan, pas Chris Rock. :wink:

[quote:ctvbqz69]- Au rayon séries télé, on parle une nouvelle fois d'un petit bijou de série animée comique, avec "Archer Dreamland", la huitième saison de la fabuleuse série signée Adam Reed.[/quote:ctvbqz69]

8 saisons...encore un truc que je n'aurais jamais le temps de regarder... :mrgreen:

[quote:ctvbqz69]"Maximum Black", issu de "Bohren For Beginners", compilation consacrée à l'excellent doom-jazz de Bohren Und Der Club Of Gore[/quote:ctvbqz69]

Mon titre préféré de cette playlist. Je ne connaissais pas du tout et j'ai totalement été emporté par l'atmosphère du morceau...

[quote:ctvbqz69]et on termine avec "Teratology", morceau glaçant issu du "Cypher" des black-métalleux parisiens de Spektr..![/quote:ctvbqz69]

Tu as bien raison, ça passe mieux sans la voix. ^^
(glaçant, c'est bien le mot).


Et merci pour les vidéos !

Avatar de Photonik

J'en profite pour signaler que pour cause de week-end un peu trop chargé en concerts et autres festivités (nous y reviendrons d'ailleurs dans les prochains épisodes), pas d'émission cette semaine.
On se retrouve la semaine prochaine, pour la dernière ligne droite de la saison, et deux ou trois émissions encore avant la quille.

J'en parlais il y a quelques semaines : nous avons évoqué à l'occasion de la sortie du livre de Fabrice Gaignault sur Bobby Beausoleil un concert réalisé par son Freedom Orchestra en prison. Voilà le fameux concert en question. Enjoy !!


[youtube:1t6h1ud9]http://www.youtube.com/watch?v=k7AEBzECJcM[/youtube:1t6h1ud9]

[url:1t6h1ud9]https://www.youtube.com/watch?v=k7AEBzECJcM[/url:1t6h1ud9]

[youtube:1t6h1ud9]http://www.youtube.com/watch?v=YA20Xve2p5Q[/youtube:1t6h1ud9]

[url:1t6h1ud9]https://www.youtube.com/watch?v=YA20Xve2p5Q[/url:1t6h1ud9]

Avatar de Photonik

[quote="Tori":po6jesjl]
L'oeuvre de Yumeno qui a inspiré le film ([i:po6jesjl]Shōjo jigoku[/i:po6jesjl], "l'enfer des jeunes filles") avait déjà inspiré un film en 1977 (intitulé [i:po6jesjl]Yumeno Kyūsaku no shōjo jigoku[/i:po6jesjl]), réalisé par Masaru Konuma (réalisateur connu pour ses films du genre [i:po6jesjl]roman porno[/i:po6jesjl] et sur lequel Hideo Nakata a tourné un documentaire)... [/quote:po6jesjl]

Ah d'accord, je "relie les points" entre eux, là ; j'ai entendu parler de cette adaptation d'une part, et du documentaire de Nakata d'autre part, mais je n'avais pas percuté sur le fait que c'était le même cinéaste...

[quote="Tori":po6jesjl]
Ah, et tu cites Naruse en te moquant de ceux qui le prononcent "Naruz" ou "Narouz" au lieu de "Narouzé"... Mais ça se prononce "Na-rou-sé" : le "s" est toujours dur, en japonais... Sinon, il est transcrit "z"... L'erreur est fréquente sur certains mots, comme Nagasaki, Kawasaki ou bonsaï (pronnoncés, à tort, par les Français "Nagazaki", "Kawazaki" ou "bonzaï" (ce dernier S n'ayant même pas l'excuse d'être entre deux voyelles)). [/quote:po6jesjl]

Ha ha ha !! :mrgreen:
Eh bien ça m'apprendra à me moquer de l'accent des autres quand moi-même je n'ai pas l'expertise nécessaire à une bonne prononciation !
Et merci pour tes précisions linguistiques, comme d'habitude.

[quote="Tori":po6jesjl]
Le deuxième volet (d'Adam Warlock) est sorti cette semaine... ~___^ [/quote:po6jesjl]

Iep !! Je l'ai déjà topé, beaucoup plus facilement que le premier volet en fait.

[quote="Tori":po6jesjl]
Je n'ai pas grand chose à dire sur cet épisode, sinon que tu m'as encore plus donné envie de m'intéresser à [i:po6jesjl]Bojack Horseman[/i:po6jesjl], ainsi qu'à [i:po6jesjl]Get out[/i:po6jesjl][/quote:po6jesjl]

Fonce, dans les deux cas c'est vraiment très abouti.

[quote="Tori":po6jesjl]
Tu parles plusieurs fois de l'animal qui donne son nom à Wolverine... Cet animal (le glouton ou Carcajou (j'aime bien le nom "Carcajou", moi... Et il désigne spécifiquement la sous-espèce canadienne)) n'est ni un canidé ni un félin, mais un mustélidé (la famille des fouines, belettes, putois et blaireaux)... [/quote:po6jesjl]

Encore une fois, merci pour ces précisions "techniques".

[quote="Tori":po6jesjl]
PS : Programmation musicale très sympa sur ces épisodes.[/quote:po6jesjl]

Merci. Je dois avouer que je suis plutôt content de la programmation ces dernières semaines ; même si on peut toujours faire mieux en la matière, je trouve que l'accent a été mis sur l'éclectisme (les interviews récentes n'y sont pas étrangères), et ça me va.

Avatar de Tori

[quote="Photonik":3qr9vuiw]- Au rayon cinoche, on évoque la sortie en DVD d'un film méconnu (et qui gagne pourtant à l'être moins), le sublime "Labyrinthe des rêves" de Sogo Ishii, cinéaste (cyber)punk japonais ici en contre-emploi total.[/quote:3qr9vuiw]
À propos de ce film : le titre japonais (Yume no ginga) signifie "la galaxie des rêves", ou "la galaxie Yumeno"... vu que Yumeno est écrit en katakana (ユメノ) plutôt qu'en kanji+hiragana (夢の)... Ce qui reprend une partie du pseudonyme de Yumeno Kyūsaku (qui signifie à peu près "celui qui rêve en permanence" ou "celui qui rêve depuis longtemps"). L'oeuvre de Yumeno qui a inspiré le film ([i:3qr9vuiw]Shōjo jigoku[/i:3qr9vuiw], "l'enfer des jeunes filles") avait déjà inspiré un film en 1977 (intitulé [i:3qr9vuiw]Yumeno Kyūsaku no shōjo jigoku[/i:3qr9vuiw]), réalisé par Masaru Konuma (réalisateur connu pour ses films du genre [i:3qr9vuiw]roman porno[/i:3qr9vuiw] et sur lequel Hideo Nakata a tourné un documentaire)...
De Yumeno Kyūsaku, le roman [i:3qr9vuiw]Dogra Magra[/i:3qr9vuiw] est disponible en français (et Suehiro Maruo a sorti un manga intitulé [url=http://www.manga-sanctuary.com/bdd/manga/2365-yume-no-q-saku/:3qr9vuiw]Yume no Q-saku[/url:3qr9vuiw]).
Ah, et tu cites Naruse en te moquant de ceux qui le prononcent "Naruz" ou "Narouz" au lieu de "Narouzé"... Mais ça se prononce "Na-rou-sé" : le "s" est toujours dur, en japonais... Sinon, il est transcrit "z"... L'erreur est fréquente sur certains mots, comme Nagasaki, Kawasaki ou bonsaï (pronnoncés, à tort, par les Français "Nagazaki", "Kawazaki" ou "bonzaï" (ce dernier S n'ayant même pas l'excuse d'être entre deux voyelles)).


[quote:3qr9vuiw]- Pour la BD, c'est avec une joie non dissimulée que l'on aborde le cas du chef-d'oeuvral "Adam Warlock", fleuron des seventies signé par un Jim Starlin en pleine possession de ses moyens.[/quote:3qr9vuiw]
Le deuxième volet est sorti cette semaine... ~___^

[quote:3qr9vuiw]Épisode 22 : Sortez les chevaux cruels[/quote:3qr9vuiw]
Je n'ai pas grand chose à dire sur cet épisode, sinon que tu m'as encore plus donné envie de m'intéresser à [i:3qr9vuiw]Bojack Horseman[/i:3qr9vuiw], ainsi qu'à [i:3qr9vuiw]Get out[/i:3qr9vuiw]

[quote:3qr9vuiw]Épisode 23 : Les cheveux de Logan Archer[/quote:3qr9vuiw]
- Rayon cinoche, on évoque une sortie toute récente, avec le dernier film en date de James Mangold, "Logan", où Hugh Jackman incarne à l'écran pour la dernière fois Wolverine, le plus griffu des mutants.[/quote]
Tu parles plusieurs fois de l'animal qui donne son nom à Wolverine... Cet animal (le glouton ou Carcajou (j'aime bien le nom "Carcajou", moi... Et il désigne spécifiquement la sous-espèce canadienne)) n'est ni un canidé ni un félin, mais un mustélidé (la famille des fouines, belettes, putois et blaireaux)...

Tiens, au passage, voici un extrait d'[i:3qr9vuiw]Au pays des fourrures[/i:3qr9vuiw], de Jules Vernes (dans le chapitre XIV, intitulé "Quelques excursions"), qui traite de cet animal :
[quote="Jules Vernes":3qr9vuiw]Un jour, les chasseurs rapportèrent au Fort-Espérance un animal assez hideux que n’avaient encore vu ni Mrs. Paulina Barnett, ni l’astronome Thomas Black. Cet animal était un plantigrade qui ressemblait assez au glouton d’Amérique, un affreux carnassier, ramassé de torse, court de jambes, armé de griffes recourbées et de mâchoires formidables, les yeux durs et féroces, la croupe souple comme celle de tous les félins.
« Quelle est cette horrible bête ? demanda Mrs. Paulina Barnett.
– Madame, répondit Sabine, qui était toujours un peu dogmatique dans ses réponses, un Écossais vous dirait que c’est un « quickhatch », un Indien, que c’est un « okelcoo-haw-gew », un Canadien, que c’est un « carcajou… »
– Et pour vous autres ? demanda Mrs. Paulina Barnett, c’est… ?
– C’est un « wolverène », madame », répondit Sabine, évidemment enchanté de la tournure qu’il avait donnée à sa réponse.
En effet, wolverène était la véritable dénomination zoologique de ce singulier quadrupède, redoutable rôdeur nocturne, qui gîte dans les trous d’arbres ou les rochers creux, grand destructeur de castors, de rats musqués et autres rongeurs, ennemi déclaré du renard et du loup auxquels il ne craint pas de disputer leur proie, animal très rusé, très fort de muscles, très fin d’odorat, qui se rencontre jusque sous les latitudes les plus élevées, et, dont la fourrure, à poils courts, presque noire pendant l’hiver, figure pour un chiffre assez important dans les exportations de la Compagnie.[/quote:3qr9vuiw]

Tori.
PS : Programmation musicale très sympa sur ces épisodes.

Avatar de Marko

[quote="Photonik":2xobyq2i][quote="Marko":2xobyq2i]
Pour l'emploi du temps surchargé du griffu, Aaron a d'ailleurs réussi la gageure de le justifier dans une histoire cruciale de son run, avec Adam Kubert au dessin et Spidey en guest-star[/quote:2xobyq2i]

Ah, j'ai pas lu ça : sur quelle astuce se reposait-il ?
[/quote:2xobyq2i]

[url=http://www.hostingpics.net/viewer.php?id=293293wolverinecries5.jpg:2xobyq2i][img:2xobyq2i]http://img15.hostingpics.net/pics/293293wolverinecries5.jpg[/img:2xobyq2i][/url:2xobyq2i]

En gros, Logan cherche à être constamment surbooké pour ne plus avoir le temps de se remémorer ses problèmes personnels, qui se résument en réalité à une forme de dépression. Depuis la reconstruction de sa mémoire dans son intégralité (à l'issue d'[b:2xobyq2i]House of M[/b:2xobyq2i]), et la rencontre avec son propre fils (qui lui rappelle ce qu'il était auparavant), cela l'a affecté ; en tant que vengeur/x-man désormais plus respectable, il cherche à s'amender par rapport aux actes violents qu'il a commis par le passé.

En tant qu'expert de la haine de soi*, il cherche à expier par le biais de la souffrance physique (qu'il est en mesure d'endurer grâce à son pouvoir), même s'il sait bien que cette quête de rédemption est illusoire. Il considère qu'il est foutu de toute façon (et qu'il va aller en Enfer, c'est d'ailleurs là que Aaron l'envoie durant l'arc de la [b:2xobyq2i]Red Right Hand[/b:2xobyq2i]), donc si quelqu'un doit se salir les mains, il estime qu'il vaut mieux que ce soit lui qui s'en charge plutôt que les jeunes élèves de l'école Jean Grey.

À la fin de la série [b:2xobyq2i]Wolverine & the X-Men[/b:2xobyq2i], il semble d'ailleurs plus apaisé en arrivant au bout d'une certaine logique. Du coup, ce n'est pas plus mal d'avoir mis de côté le personnage avec cette mort temporaire, et cela laisse le champ libre aux autres versions (je n'ai pas encore lu le "Old Man Logan" de Lemire, mais j'aime bien ce que fait Taylor sur "All-New Wolverine").

* Dans une des meilleures scènes de W&TXM, Logan reproche à Cyke le fait de ne pas s'auto-haïr suffisamment à son goût.

Avatar de Photonik

[quote="Marko":1z5fcbmb]
Pour l'emploi du temps surchargé du griffu, Aaron a d'ailleurs réussi la gageure de le justifier dans une histoire cruciale de son run, avec Adam Kubert au dessin et Spidey en guest-star[/quote:1z5fcbmb]

Ah, j'ai pas lu ça : sur quelle astuce se reposait-il ?

[quote="Marko":1z5fcbmb]
Il me semble que Russell Crowe avait également été envisagé pour interpréter le personnage dans le premier film X-Men. Je n'ai jamais été spécialement fan de cet acteur (j'ai toujours eu l'impression, peut-être faussée, qu'il se repose un peu trop souvent sur le même registre), mais il a cependant ce côté bourru qui convient bien au griffu.[/quote:1z5fcbmb]

Je suis pas très fan non plus de Crowe. Dougray Scott, l'acteur initialement envisage, aurait peut-être fait l'affaire ; au rayon des acteurs souvent évoqués pour le rôle, même de manière purement théorique, on peut imaginer qu'un Harvey Keitel un peu plus jeune aurait été parfait...


Je profite de ton retour sur "Logan" pour évoquer un point que je ne crois pas avoir abordé durant ma chronique : il s'agit de l'utilisation "méta" en diable d'un comic book "X-Men" au sein même du film.
C'est un élément plutôt discret, mais assez crucial. J'ai trouvé cette idée assez formidable ; elle me semble fonctionner sur trois niveaux distincts, tous intéressants :
- Mangold en profite bien sûr pour y aller de son commentaire un brin acerbe sur l'industrie du comic book (moins son versant papier que son versant ciné, on l'imagine) et son exploitation mercantile au possible des persos, avec un Logan fulminant et y allant de son petit "il ne s'est passé que le quart de tout ça, et ça s'est passé différemment". On a vraiment l'impression qu'il parle des précédents films de la franchise, pour le coup, "Logan" en prenant clairement le contrepied.
- cette ruse narrative permet aussi d'utiliser la notion de "code" contenu dans un comics ; cette idée, morrisonienne en diable (presque borgésienne, j'ai envie de dire), rend la BD "effective" dans la réalité (celle du film en tout cas).
- le coup de la BD dans le film permet aussi aux auteurs d'évoquer une idée passionnante, celle d'éléments religieux propre aux mutants (avec cet "Eden" dont la réalité est incertaine pendant presque tout le film) ; ça c'est vraiment bien vu : que les comics en soient le vecteur est presque vertigineux...
Ouaip, décidément un bien bon film, ce "Logan".

[quote="Marko":1z5fcbmb]
J'adore cette série, et pour le coup le changement de cadre dans les saisons 5 et 7 m'a beaucoup plu. [/quote:1z5fcbmb]

Oui, moi aussi j'ai beaucoup aimé ces saisons "dépaysées". Elle compte selon moi parmi les meilleures. Et pourtant, si "Dreamland" écope ma foi de critiques plutôt très positives (ce que j'ai lu en tout cas), ces tentatives de relance à l'époque avaient semble-t-il déçu une partie des fans.
Moi je suis uniformément fan de toutes les saisons.

Avatar de Marko

[quote="Photonik":19o83d3l]- Rayon cinoche, on évoque une sortie toute récente, avec le dernier film en date de James Mangold, "Logan", où Hugh Jackman incarne à l'écran pour la dernière fois Wolverine, le plus griffu des mutants.[/quote:19o83d3l]

Pour l'emploi du temps surchargé du griffu, Aaron a d'ailleurs réussi la gageure de le justifier dans une histoire cruciale de son run, avec Adam Kubert au dessin et Spidey en guest-star, annonciatrice qui plus est de la mini-série "Astonishing Spider-Man & Wolverine", qui met elle aussi en scène ce même duo, à la dynamique conflictuelle plutôt savoureuse (dans la lignée des meilleurs team-up et autres buddy movies).

Il me semble que Russell Crowe avait également été envisagé pour interpréter le personnage dans le premier film X-Men. Je n'ai jamais été spécialement fan de cet acteur (j'ai toujours eu l'impression, peut-être faussée, qu'il se repose un peu trop souvent sur le même registre), mais il a cependant ce côté bourru qui convient bien au griffu.
Je me rappelle aussi que vers la fin des années 80, Claremont considérait que le regretté Bob Hoskins avait la hargne nécessaire le rôle (après l'avoir vu dans le film "Lassiter").

http://www.hollywoodreporter.com/heat-v ... mors-97723

[quote="Photonik":19o83d3l]- Au rayon séries télé, on parle une nouvelle fois d'un petit bijou de série animée comique, avec "Archer Dreamland", la huitième saison de la fabuleuse série signée Adam Reed.[/quote:19o83d3l]

J'adore cette série, et pour le coup le changement de cadre dans les saisons 5 et 7 m'a beaucoup plu. Archer est déjà un gros enfoiré, mais son entourage est plutôt gratiné dans ce domaine, entre sa mère, son ex et le docteur Krieger (sans oublier Pam bien sûr).

Avatar de Photonik

Ah tiens, je ne savais pas que le lien direct fonctionnait. Ils ont dû régler le problème dans l'après-midi.

Je ne sais pas s'ils sont partis pour conserver les archives, ni combien, faut que je leur pose la question. C'est pratique, mais le boulot d'Ektah permet déjà de trouver les vieilles émissions...

Avatar de Tori

[quote="Photonik":2truay37]Il faut aller là dorénavant :

[url:2truay37]http://www.xiberokobotza.org/artikulu/66[/url:2truay37]

ou bien là (c'est pareil) :

[url:2truay37]http://www.xiberokobotza.org/emankizunak/Tumatxa[/url:2truay37]

Bonne écoute !![/quote:2truay37]
Ou utiliser [url=http://www.xiberokobotza.org/webgune_berria/web/bundles/CoreBundle/uploads/tumatxa20170531.mp3:2truay37]ce lien direct[/url:2truay37] (mais on ne voit alors ni ta tête, ni ton nom)...
Il y a encore [url=http://www.xiberokobotza.org/webgune_berria/web/bundles/CoreBundle/uploads/tumatxa20170524.mp3:2truay37]celle de la semaine dernière[/url:2truay37]... Tu sais combien d'archives ils vont conserver ?

Tori.

Avatar de Photonik

Bon, renseignements pris, je vois où est le problème : la radio Xiberoko Botza (qui programme Tumatxa!) a revu tout son site internet récemment, et l'ancien lien valable jusqu'à maintenant ne l'est plus.
Il faut aller là dorénavant :

[url:1gio77i9]http://www.xiberokobotza.org/artikulu/66[/url:1gio77i9]

ou bien là (c'est pareil) :

[url:1gio77i9]http://www.xiberokobotza.org/emankizunak/Tumatxa[/url:1gio77i9]

Bonne écoute !!

Avatar de Photonik

Zut.
J'essaie de régler ça au plus vite, merci pour l'info.

Avatar de Le Doc

Ah ouais, c'est bien l'émission précédente...

Avatar de calvinball

Ah, apparemment le lien contient toujours l'émission de la semaine dernière...

(même si dans mon cas ça tombe bien je n'avais pas encore fini de l'écouter :roll: )

Avatar de Photonik

Et tant qu'on y est, deux trois vidéos de Key and Peele (ce dernier étant donc l'auteur de "Get Out") ; Keegan-Michael Key nous gratifie d'une imitation impayable de Michael Jackson, tandis que Jordan Peele se charge du cas de Ray Parker Jr, l'interprète de l'inoubliable morceau-titre de "Ghostbusters". Et tous les deux nous régalent simultanément à l'occasion d'un de leurs sketches les plus hilarants (que je citais durant ma chronique), le fameux "Slap-Ass"...

[youtube:1pqg85ke]http://www.youtube.com/watch?v=KgtizhlbIOQ[/youtube:1pqg85ke]

[url:1pqg85ke]https://www.youtube.com/watch?v=KgtizhlbIOQ[/url:1pqg85ke]

[youtube:1pqg85ke]http://www.youtube.com/watch?v=aKkUhj5ryvE[/youtube:1pqg85ke]

[url:1pqg85ke]https://www.youtube.com/watch?v=aKkUhj5ryvE[/url:1pqg85ke]

[youtube:1pqg85ke]http://www.youtube.com/watch?v=9Mlp_Gcc_5Q[/youtube:1pqg85ke]

[url:1pqg85ke]https://www.youtube.com/watch?v=9Mlp_Gcc_5Q[/url:1pqg85ke]

Avatar de Photonik

Hop, je profite d'avoir un peu de temps pour répondre à Ektah un peu en détails :

[quote="Ektah":1d2z7ucs]
Alors, mon point de vue sur cette question est que tu as raison: à un niveau fondamental, l'écologie n'est pas nécessairement de gauche. Basiquement, elle ne concerne que la conservation des ressources naturelles. Dans le fond, ce n'est même pas une affaire politique, en fait.

Ceci étant dit, dans la situation actuelle, et selon les définitions que la droite et la gauche ont prises, la question centrale de l'écologie dont toutes les autres découlent, est celle de la décroissance, de perdre des habitudes humaines qui ne sont pas viables sur le long (et même le moyen) terme. Et cela me semble fort peu réaliste d'espérer le faire sans heurter l'économie du pays. C'était la thèse de "l'écologie au-delà de la gauche et de la droite" de Corinne Lepage dans le gouvernement Juppé, mais je ne pense pas que ce projet ait eu la moindre chance d'aboutir. L'économie mondiale est trop consubstantielle à la sur-utilisation des ressources naturelles. Donc, à mon avis, l'écologie (telle qu'elle doit être pratiquée à l'heure actuelle si on veut espérer des résultats) se doit de s'opposer au modèle économique courant, ce qui la placerait à gauche. Mais cette allégeance ne dépend que du fait que la droite moderne se définit en très grande partie par la défense des intérêts économiques. Je ne suis pas persuadé, qu'à un niveau fondamental, la droite se définisse ainsi. Mais c'est clairement le modèle actuel. Tant que ce sera le cas, je pense que, oui, l'écologie s'opposera aux valeurs de la droite. À un niveau ontologique, ce n'est pas si clair.

Mais, là, je parle surtout de la droite dite "traditionnelle". L'extrême-droite, elle, de manière assez étrange, notamment par son intérêt pour le localisme, se marie effectivement mieux avec les idées écologistes. En particulier aujourd'hui où Marine Le Pen demande un rapprochement avec les électeurs de la France Insoumise, notamment sur la question de l'hostilité à l'UE. Mais justement, l'Europe est un point de dissension chez les écologistes (et j'inclus les Insoumis dans le lot) entre ceux qui voient l'Europe comme l'outil qu'on peut utiliser pour appliquer des directives décroissantes (sur le modèle du protocole de Kyoto ou de la COP21, par exemple) et ceux qui voient Bruxelles comme une des têtes de l'hydre capitaliste qui est la cause de la destruction des ressources naturelles. Ce sont ces derniers qui peuvent se laisser tenter par un rapprochement avec le FN.

Bon, ceci étant dit, je pense que le fait que le ministère soit passé, il y a quelques jours, de Ségolène Royal à Nicolas Hulot va sans doute changer des choses, y compris dans l'échiquier politique et dans la perception que tout le monde a de cette question. Donc, à voir ce que cela va donner mais je ne serais pas surpris que l'extrême-droite laisse tomber ses prétentions écologistes.

Mais, à un niveau fondamental, je crois effectivement que l'ultra-nationalisme peut se marier avec la préservation de la planète. Ça ne m'étonne pas plus que ça que des fanatiques de l'écologie (je parle là des franges les plus sectaires de ces mouvements) puissent envisager un rapprochement de ce type-là. Après, c'est vrai que je pense qu'il n'y pas une seule idée sur cette terre qui ne puisse donner naissance à un radicalisme absolu (quelque soit la valeur du principe en question) et que les fanatismes ont tendance à s'attirer entre eux (enfin, en général, hein: il faut nuancer cette déclaration au cas par cas).[/quote:1d2z7ucs]

Il y a beaucoup de choses intéressantes dans ce que tu soulignes là, et il y a effectivement des "circulations" de thématiques entre l'extrême-gauche et l'extrême-droite, notamment autour de la question écologique. Encore une fois, ça peut surprendre en premier lieu, mais pas tant que ça à la réflexion : le critique Serge Daney rappelait que le premier geste politique de Hitler rendu au pouvoir fut de déclarer la Forêt Noire sacrée. Dans le même ordre d'idées, la défense des droits des animaux est également très présente dans le discours de l'extrême-droite. C'est peut-être plus au nom de la restauration d'un ordre ancien qu'à celui de l'avènement d'un ordre nouveau, mais ça n'en reste pas moins intéressant à relever.
Je ne crois par contre pas un instant que l'arrivée de Hulot au gouvernement change quoi que ce soit... D'autre part, j'ai un mal fou avec le terme de "décroissance" ; je préfère nettement le petit développement que tu fais dans la foulée (en gros : la redéfinition des besoins) : en parlant de "croissance" ou de "décroissance", des termes qui semblent s'opposer, on ne fait finalement que rester dans le même paradigme économique, quand c'est le paradigme lui-même qu'il faudrait redéfinir.

[quote="Ektah":1d2z7ucs]
Oui, il vient de sortir (il y a un mois ou deux, je dirais). Et ils ont fait un effort au niveau de la distribution: il est trouvable partout. Il est sur Amazon et eBay et si tu cherches le titre, "Folk Horror: Hours Dreadful and Things Strange", sur un moteur de recherche, il y a un paquet de librairies qui le vendent en ligne. [/quote:1d2z7ucs]

Je ne peux décemment pas recourir aux services d'Amazon et compagnie : il se trouve que ma compagne est libraire. :wink:
Je vais lui demander de checker ça, tiens.

[quote="Ektah":1d2z7ucs]
Pour ce qui est de la comparaison avec les "Lèvres Rouges", je suis d'accord avec toi pour dire que c'est le meilleur film des deux mais je trouve justement que son "Malpertuis" est souvent injustement oublié. [/quote:1d2z7ucs]

Je me demande si "Malpertuis" ne serait pas plus prisé et/ou cité si les amateurs potentiels connaissaient mieux son véritable sujet (très Jean Ray d'ailleurs), à savoir la survivance des dieux anciens (le Panthéon antique en l'occurrence) dans le monde moderne...

[quote="Ektah":1d2z7ucs]
je dirais qu'il se définit comme un glissement entre un réalisme magique (pas très éloigné de celui de Prévert, d'ailleurs), à base de ruelles portuaires, de tavernes délabrées, ou de maisons de passe décadentes, vers un surréalisme (sous l'influence de Matisse, bien sûr) inquiétant, voir horrifique, proche d'une féérie sombre, satanique. [/quote:1d2z7ucs]

Je reconnais en tout cas parfaitement dans ta description le parfum des nouvelles de Jean Ray que j'ai pu lire, sans l'ombre d'un doute...

[quote="Ektah":1d2z7ucs]
[quote="Photonik":1d2z7ucs]C'est à mon programme, incessamment sous peu. Mais on parlera ici de J-Horror avant ça (indice : ça concerne Junji Ito, justement).[/quote:1d2z7ucs]

Un épisode sur Noboru Iguchi ou Higuchinsky ? [/quote:1d2z7ucs]

On parlera bien d'Higuchinsky, mais par ricochet ; on ira directement à la source des travaux de Junji Ito avec la monstrueuse intégrale de son "Spiral". Il y aura de quoi dire, et pas qu'un peu.


[quote="Ektah":1d2z7ucs]
Hé hé. En fait, je disais que je disais ça car ma sonnerie de portable est littéralement un extrait de la BO de Hellraiser par Coil. Pas le morceau que tu as passé, un autre, mais j'ai jugé que c'était suffisamment proche. [/quote:1d2z7ucs]

Ha ! J'ai hésite un instant sur ton propos mais j'ai opté pour le trait d'humour vachard. Chouette sonnerie de portable que tu as là, en tout cas !!

[quote="Ektah":1d2z7ucs]
Ceci étant dit, l’ambiguïté me convient parfaitement car, de manière plutôt sarcastique, certes, je trouve qu'il y a bel et bien un petit coté "sonnerie de téléphone" dans la musique de Coil. Cela ne change rien au fait que c'était de grands artistes, d'ailleurs.[/quote:1d2z7ucs]

Pour le côté un peu "fluet" du son, c'est pas faux en effet mais ça dépend des albums. Ceux de la deuxième moitié des années 90 sont beaucoup plus riches en terme de textures sonores. On en écoutera d'ailleurs d'ici la fin de la saison, des disques de cette période-là...

Avatar de Tori

Sur les jeux de mots et les calembours, toujours !
Même si j'ai bien compris que ce n'était pas la forme d'humour que tu préfères...

Tori.
PS : J'ai écouté les émissions précédentes, j'ai quelques remarques, mais je les ferai avec celles de cette émission-ci.

Avatar de Photonik

Hey, tu es en forme ce soir !! :wink:

Avatar de Tori

[quote="Le Doc":3ub2giqu]Piniol, Cheveu...il n'y a pas que les chevaux qui ont des noms très originaux... :mrgreen:[/quote:3ub2giqu]
Piniol est la fusion de Ni et Poil (et le nom est composé des lettres de ceux des deux groupes, du coup)... Du coup, passer de Poil à Cheveu paraît logique, non.
Mais c'est vrai que les noms de groupes ou de chevaux, parfois, ça crin.

Tori.
Edit : Bon, Photonik a fait le rapprochement poil/cheveu avant moi... il s'en est fallu d'un cheveu !

Avatar de Photonik

[quote="Le Doc":22mquhxn]Piniol, Cheveu...il n'y a pas que les chevaux qui ont des noms très originaux... :mrgreen: [/quote:22mquhxn]

Sachant que Piniol comprend des membres du groupe Poil, tout ça est en plus très capillaire. :wink:

[quote="Le Doc":22mquhxn]
Tiens, je me demande si tu vas dire du bien d'un CBM, cette fois... :wink:[/quote:22mquhxn]

Eh bien ma foi, ce sera assez largement positif comme avis, cette fois, effectivement...
"Logan" n'est probablement pas un chef-d'oeuvre, mais c'est une excellente pelloche et c'est déjà beaucoup.

Avatar de Le Doc

Piniol, Cheveu...il n'y a pas que les chevaux qui ont des noms très originaux... :mrgreen:

[quote:1e8eknm1]Rayon cinoche, on évoque une sortie toute récente, avec le dernier film en date de James Mangold, "Logan"[/quote:1e8eknm1]

Tiens, je me demande si tu vas dire du bien d'un CBM, cette fois... :wink:

Avatar de Photonik

Épisode 23 : Les cheveux de Logan Archer

Emission à nouveau un peu spéciale puisque l'on accueille un nouvel invité musical...
Le programme cette semaine :

- Pour la musique, nous accueillons donc Etienne Nicolas, guitariste au sein de Cheveu, qui vient de sortir un album collaboratif avec Group Doueh, "Dakhla Sahara Session". Etienne nous en dit plus avant de fouler la scène du festival Musikaren Egüna (à Ordiarp, en Soule) ce dimanche 4 juin.

- Rayon cinoche, on évoque une sortie toute récente, avec le dernier film en date de James Mangold, "Logan", où Hugh Jackman incarne à l'écran pour la dernière fois Wolverine, le plus griffu des mutants.

- Au rayon séries télé, on parle une nouvelle fois d'un petit bijou de série animée comique, avec "Archer Dreamland", la huitième saison de la fabuleuse série signée Adam Reed.

- Et en musique cette semaine, ce sera :
"Tout droit" et "Bord de mer", deux extraits du "Dakhla Sahara Session" susnommé, "Maximum Black", issu de "Bohren For Beginners", compilation consacrée à l'excellent doom-jazz de Bohren Und Der Club Of Gore, et on termine avec "Teratology", morceau glaçant issu du "Cypher" des black-métalleux parisiens de Spektr..!


"Qu'est-ce que tu fais ?
Moi je sais pas.
Quand c'est comme ça,
Je prends tout droit..!!"


[url:oyg7y9fb]http://xiberokobotza.org/artxiboak/emankizunak/tumatxa.mp3[/url:oyg7y9fb]

Avatar de Photonik

[quote="Le Doc":83wzro0y]
Je crois que je n'avais pas entendu parler de Key & Peele jusqu'à ce que je vois passer l'info sur leur comédie [b:83wzro0y]Keanu[/b:83wzro0y]. Et après il y a bien sûr eu le succès de [b:83wzro0y]Get Out[/b:83wzro0y] (230 millions de dollars de recettes, dont 175 rien qu'aux States, pour un budget de 4,5 millions). Je tenterai quelques-uns de leurs sketches, ce que tu en dis m'a l'air bien fendard. ..![/quote:83wzro0y]

Ah oui, c'est vraiment fendard. Je vais prendre le temps tout à l'heure de poster quelques-uns de leurs sketches les plus savoureux, ça vaut vraiment le détour...

[quote="Le Doc":83wzro0y]
Après [b:83wzro0y]Get Out[/b:83wzro0y], Jordan Peele ne poursuivra pas dans la comédie. Il a un autre projet de "thriller social" et il va adapter en série télé le roman [url=https://en.wikipedia.org/wiki/Lovecraft_Country_(novel):83wzro0y][b:83wzro0y]Lovecraft Country[/b:83wzro0y][/url:83wzro0y] en collaboration avec J.J. Abrams. [/quote:83wzro0y]

Hmmm, intéressant. Mais je ne démords pas de mon envie de le voir s'attaquer au genre comique via un long-métrage.

[quote="Le Doc":83wzro0y]
J'avais déjà entendu parler de l'histoire de Bobby Beausoleil, sans trop creuser la question. Un sujet fort (ça ne doit pas être facile tout de même de faire la part entre l'artiste et l'homme qui a commis un tel crime) pour une chronique une nouvelle fois très intéressante ! [/quote:83wzro0y]

C'est effectivement un sujet fort et pas facile à traiter, et même moi, en faisant simplement une modeste chronique sur le livre, je me rends compte que je fais très attention à ce que je dis. Ce n'est pas parce que j'aime le travail du musicien Beausoleil que je vais me mettre à minimiser la portée de ses actes, même si je trouve que 45 ans d'une vie en prison, quelle que soit la faute, c'est beaucoup trop cher payé. Beaucoup, beaucoup trop.

[quote="Le Doc":83wzro0y]
Au fait, Secretariat est un cheval qui a réellement existé (c'est vrai que les chevaux ont vraiment des noms bizarres) et il est toujours considéré comme l'un des plus grands champions des courses hippiques. Il a même eu droit à un biopic réalisé par Randall Wallace, le scénariste de [b:83wzro0y]Braveheart[/b:83wzro0y], en 2010.[/quote:83wzro0y]


Incroyable !!! Merci pour cette info ! Voilà qui me fait voir certains passages de la série d'un œil différent. :shock:
Ah la la, ces noms de canassons, alors...

[quote="Le Doc":83wzro0y]
J'ai été un peu perdu par le premier morceau, par ses nombreuses ruptures de ton, que ce soit dans le rythme ou dans la voix. Il y a des passages que j'ai trouvé très réussis...et d'autres absolument inaudibles. Drôle de mélange... :wink: [/quote:83wzro0y]

C'est très spécial effectivement, mais absolument imparable en live.
Au rayon des drôles de projets menés par le frontman de Faith No More, il y a aussi Mr Bungle, dont on devrait reparler dans les semaines qui viennent, avec leur OVNI musical absolu "Disco Volante" (et on peut vraiment parler d'OVNI vu que "disco volante" signifie "soucoupe volante" en italien ; c'est aussi une référence à James Bond).

Avatar de Le Doc

[quote="Photonik":2ptqavi3]

- Au rayon cinoche, on évoque l'actualité la plu brûlante puisque l'on cause de "Get Out", premier long-métrage de l'excellent comique américain Jordan Peele, et gros succès surprise du moment.[/quote:2ptqavi3]

Je crois que je n'avais pas entendu parler de Key & Peele jusqu'à ce que je vois passer l'info sur leur comédie [b:2ptqavi3]Keanu[/b:2ptqavi3]. Et après il y a bien sûr eu le succès de [b:2ptqavi3]Get Out[/b:2ptqavi3] (230 millions de dollars de recettes, dont 175 rien qu'aux States, pour un budget de 4,5 millions). Je tenterai quelques-uns de leurs sketches, ce que tu en dis m'a l'air bien fendard.
Après [b:2ptqavi3]Get Out[/b:2ptqavi3], Jordan Peele ne poursuivra pas dans la comédie. Il a un autre projet de "thriller social" et il va adapter en série télé le roman [url=https://en.wikipedia.org/wiki/Lovecraft_Country_(novel):2ptqavi3][b:2ptqavi3]Lovecraft Country[/b:2ptqavi3][/url:2ptqavi3] en collaboration avec J.J. Abrams.

[quote:2ptqavi3]- Pour la littérature, on évoque là aussi une sortie toute récente, avec le livre de Fabrice Gaignault "Bobby Beausoleil et autres anges cruels", bouquin passionnant retraçant la tragique "épopée" du musicien Bobby Beausoleil, une connaissance du tristement célèbre Charles Manson.[/quote:2ptqavi3]

J'avais déjà entendu parler de l'histoire de Bobby Beausoleil, sans trop creuser la question. Un sujet fort (ça ne doit pas être facile tout de même de faire la part entre l'artiste et l'homme qui a commis un tel crime) pour une chronique une nouvelle fois très intéressante !

[quote:2ptqavi3]- Au rayon séries télé, on parle d'un petit bijou de série animée comique et dépressive à la fois, l'extraordinaire "BoJack Horseman", signée Raphael Bob-Waksberg.[/quote:2ptqavi3]

Au fait, Secretariat est un cheval qui a réellement existé (c'est vrai que les chevaux ont vraiment des noms bizarres) et il est toujours considéré comme l'un des plus grands champions des courses hippiques. Il a même eu droit à un biopic réalisé par Randall Wallace, le scénariste de [b:2ptqavi3]Braveheart[/b:2ptqavi3], en 2010.

[quote:2ptqavi3]- Et en musique cette semaine, ce sera :
"Slayer Medley", une petite concoction de reprises consacrée au monument du thrash-métal américain par les allumés de Fantômas (l'un des 4523 projets de Mike Patton), "Lost In Dreaming", issu du premier album de Red Temple Spirits, le psychédélique et envoûtant "Lucifer Rising part III", signé Bobby Beausoleil en personne, et on termine avec l'excellent "BoJack's Theme", qui fait office de générique à la série "BoJack Horseman" (comme son nom l'indique), et qui est signé par Patrick Carney (des Black Keys) et son tonton saxophoniste Ralph Carney..![/quote:2ptqavi3]

J'ai été un peu perdu par le premier morceau, par ses nombreuses ruptures de ton, que ce soit dans le rythme ou dans la voix. Il y a des passages que j'ai trouvé très réussis...et d'autres absolument inaudibles. Drôle de mélange... :wink:
Le reste de la playlist était plus à mon goût, particulièrement [i:2ptqavi3]Lucifer Rising[/i:2ptqavi3] et le générique de [i:2ptqavi3]Bojack Horseman[/i:2ptqavi3]. C'est toujours une chouette expérience d'écouter des musiques de films ou de séries que l'on a pas encore vu. Ca met déjà dans une certaine ambiance avant de découvrir un jour les images qui les accompagnent...

Avatar de Tori

Je crois que je vais avoir de quoi occuper mon jour férié, puisque je n'ai pas encore eu le temps d'écouter l'émission précédente...

[quote="Photonik":2tt9l40h]- Au rayon séries télé, on parle d'un petit bijou de série animée comique et dépressive à la fois, l'extraordinaire "BoJack Horseman", signée Raphael Bob-Waksberg. [/quote:2tt9l40h]
Ah, tiens, ça tombe bien : cette série m'intriguais, justement... [/quote]

Tori.

Avatar de Photonik

Épisode 22 : Sortez les chevaux cruels

Le programme (formule classique, avant de retrouver une interview la prochaine fois) cette semaine :

- Au rayon cinoche, on évoque l'actualité la plu brûlante puisque l'on cause de "Get Out", premier long-métrage de l'excellent comique américain Jordan Peele, et gros succès surprise du moment.

- Pour la littérature, on évoque là aussi une sortie toute récente, avec le livre de Fabrice Gaignault "Bobby Beausoleil et autres anges cruels", bouquin passionnant retraçant la tragique "épopée" du musicien Bobby Beausoleil, une connaissance du tristement célèbre Charles Manson.

- Au rayon séries télé, on parle d'un petit bijou de série animée comique et dépressive à la fois, l'extraordinaire "BoJack Horseman", signée Raphael Bob-Waksberg.

- Et en musique cette semaine, ce sera :
"Slayer Medley", une petite concoction de reprises consacrée au monument du thrash-métal américain par les allumés de Fantômas (l'un des 4523 projets de Mike Patton), "Lost In Dreaming", issu du premier album de Red Temple Spirits, le psychédélique et envoûtant "Lucifer Rising part III", signé Bobby Beausoleil en personne, et on termine avec l'excellent "BoJack's Theme", qui fait office de générique à la série "BoJack Horseman" (comme son nom l'indique), et qui est signé par Patrick Carney (des Black Keys) et son tonton saxophoniste Ralph Carney..!


"Angel of Death
Monarch to the Kingdom of the Dead
Infamous butcher,
Angel of Death..!!"


[url:2tev4sfx]http://xiberokobotza.org/artxiboak/emankizunak/tumatxa.mp3[/url:2tev4sfx]

Avatar de Photonik

[quote="Le Doc":27f96mjg]Ca, c'est toujours une chouette initiative. J'aime bien le ton sur lequel tu mènes tes interviews et ça me permet à chaque fois d'en apprendre un peu plus sur une scène musicale que je ne connais pas du tout. Et là, j'ai trouvé le bonhomme sympathique et le morceau très accrocheur... [/quote:27f96mjg]

C'est cool, merci infiniment. C'est un exercice que j'aime beaucoup, même si je ne m'y livre pas si souvent que ça. Et le mec est effectivement très très sympa (on doit boire des coups ensemble, d'ailleurs :wink: ) et leur zique franchement impressionnante dans le genre.

[quote="Le Doc":27f96mjg]
J'avais acheté il y a quelques temps l'essential [i:27f96mjg]Warlock[/i:27f96mjg]...une sacrée claque de lecture. Et je trouve les dessins de Starlin encore plus beaux en noir et blanc (je ne suis pas toujours fan de la colorisation de l'époque). Super évocation d'une B.D. passionnante à tous les niveaux.... [/quote:27f96mjg]


J'avais fini par lire le run de Starlin avec des scans glanés sur le net, quand j'ai compris qu'on pourrait se brosser pour le lire en kiosques dans une revue genre Marvel Classic, mais c'est un tout autre plaisir de lecture avec un album (plutôt bien foutu d'ailleurs, y compris sur le plan des compléments éditoriaux) bien en main...
C'est vrai que c'est très beau, du Starlin en noir et blanc (j'ai vu des planches de "The Metamorphosis Odyssey" en noir et blanc, et ça envoie du bois), mais j'aime bien perso la colorisation de son "Adam Warlock" ; si je ne m'abuse, c'est d'ailleurs Starlin qui s'en chargeait lui-même, fait très rare à l'époque.

Merci encore pour ton assiduité !!

Avatar de Le Doc

[quote="Photonik":vq5a6y6x]

- Comme annoncé il y a quelques temps, l'émission accueille cette semaine un invité, en l'occurrence François Mignot, guitariste du groupe Piniol (produit de l'union de deux formations, Poil et Ni...), qui viendra fouler les planches à Ordiarp au Pays Basque dans le cadre du festival Müsikaren Egüna, le 04 juin.[/quote:vq5a6y6x]

Ca, c'est toujours une chouette initiative. J'aime bien le ton sur lequel tu mènes tes interviews et ça me permet à chaque fois d'en apprendre un peu plus sur une scène musicale que je ne connais pas du tout. Et là, j'ai trouvé le bonhomme sympathique et le morceau très accrocheur...

[quote:vq5a6y6x]- Au rayon cinoche, on évoque la sortie en DVD d'un film méconnu (et qui gagne pourtant à l'être moins), le sublime "Labyrinthe des rêves" de Sogo Ishii, cinéaste (cyber)punk japonais ici en contre-emploi total.[/quote:vq5a6y6x]

Encore une découverte pour moi...comme c'est souvent le cas quand tu parles d'un film asiatique...

[quote:vq5a6y6x]- Pour la BD, c'est avec une joie non dissimulée que l'on aborde le cas du chef-d'oeuvral "Adam Warlock", fleuron des seventies signé par un Jim Starlin en pleine possession de ses moyens.[/quote:vq5a6y6x]

J'avais acheté il y a quelques temps l'essential [i:vq5a6y6x]Warlock[/i:vq5a6y6x]...une sacrée claque de lecture. Et je trouve les dessins de Starlin encore plus beaux en noir et blanc (je ne suis pas toujours fan de la colorisation de l'époque). Super évocation d'une B.D. passionnante à tous les niveaux....

[quote:vq5a6y6x]- Et en musique cette semaine, ce sera :
"Axis", extrait de l'album "Borders", signé par les anglais d'Emptyset, "Pogne" dans une version live, morceau issu du répertoire de Piniol, le terrible "Hell Awaits" de Slayer, et on termine avec "The Clarity", monstrueux morceau de Sleep qui augure du meilleur on l'espère pour leur album à venir..! [/quote:vq5a6y6x]

Pour le premier morceau, tu as bien fait de prévenir... :mrgreen:
Pour le reste, c'est du tout bon !

Avatar de Ektah

[quote="Tori":15o50auh]Pas vraiment des [i:15o50auh]sentai[/i:15o50auh] (les [i:15o50auh]sentai[/i:15o50auh] sont des escadrons de combat), mais je comprends ce que tu veux dire... Des [i:15o50auh]tokusatsu[/i:15o50auh], en fait ("films/séries à effets spéciaux") : le terme recouvre les [i:15o50auh]sentai[/i:15o50auh] (équipes de combattants, comme [i:15o50auh]Bioman[/i:15o50auh]), les [i:15o50auh]henshin heroes[/i:15o50auh] ou [i:15o50auh]metal heroes[/i:15o50auh] (comme [i:15o50auh]Ultraman[/i:15o50auh] ou [i:15o50auh]X-Or[/i:15o50auh]), les [i:15o50auh]kaiju[/i:15o50auh] et d'autres trucs comme [i:15o50auh]Kamen Rider[/i:15o50auh].[/quote:15o50auh]

Ah oui, tu as raison. Comme je disais, j'ai beau être intéressé par ces formes de culture japonaise, mes connaissances sont limitées sur ce plan (enfin, elles sont surtout très spécialisées, en fait). Tant de choses à explorer...

[quote="Tori":15o50auh]Je t'en prie, j'espère que ça te plaira...[/quote:15o50auh]

C'est probable. Merci, en tous cas.

Avatar de Tori

[quote="Ektah":2uvic503]En fait, j'ai été frappé, dans les BA en tous cas, par à quel point ces films sont des sentai dont la logique aurait été poussée jusqu'au bout.[/quote:2uvic503]
Pas vraiment des [i:2uvic503]sentai[/i:2uvic503] (les [i:2uvic503]sentai[/i:2uvic503] sont des escadrons de combat), mais je comprends ce que tu veux dire... Des [i:2uvic503]tokusatsu[/i:2uvic503], en fait ("films/séries à effets spéciaux") : le terme recouvre les [i:2uvic503]sentai[/i:2uvic503] (équipes de combattants, comme [i:2uvic503]Bioman[/i:2uvic503]), les [i:2uvic503]henshin heroes[/i:2uvic503] ou [i:2uvic503]metal heroes[/i:2uvic503] (comme [i:2uvic503]Ultraman[/i:2uvic503] ou [i:2uvic503]X-Or[/i:2uvic503]), les [i:2uvic503]kaiju[/i:2uvic503] et d'autres trucs comme [i:2uvic503]Kamen Rider[/i:2uvic503].

[quote:2uvic503]Du coup, je suis sûr que je trouverai cela très fun pendant un moment mais lassant après 2-3 films.[/quote:2uvic503]
C'est vrai qu'en les regardant à la suite, c'est assez répétitif, mais ça permet de mieux voir des motifs s'en détacher.

[quote:2uvic503]Merci pour les conseils, en tous cas.[/quote:2uvic503]
Je t'en prie, j'espère que ça te plaira...

Tori.

Avatar de Ektah

[quote="Tori":13070681]Tout dépend de tes goûts en la matière (et je n'ai pas encore vu les trois derniers de la liste : [i:13070681]Deadball[/i:13070681], [i:13070681]Zombie Ass[/i:13070681] et [i:13070681]Dead Sushi[/i:13070681]), mais il me semble qu'avec [i:13070681]Machine Girl[/i:13070681], [i:13070681]Tokyo Gore Police[/i:13070681], [i:13070681]Helldriver[/i:13070681] et [i:13070681]Vampire Girl vs. Frankenstein Girl[/i:13070681] (qui se prend moins au sérieux que les trois autres, mais se moque des clubs en tout genre qu'il y a dans les établissements scolaires... Ici, il y a un club "wrist cut" !), on a un beau panel... On pourrait y ajouter [i:13070681]Robogeisha[/i:13070681], dont la bande-annonce est, déjà, tout un programme...

(...)

Tori.
PS : Je n'ai pas le son... J'espère que les liens que j'ai mis ne sont pas n'importe quoi... ~___^[/quote:13070681]

Oui, les liens sont bons.

Et, après visionnage, cela ressemble à une bonne sélection.

En fait, j'ai été frappé, dans les BA en tous cas, par à quel point ces films sont des sentai dont la logique aurait été poussée jusqu'au bout. J'imagine que je suis en train d'énoncer une évidence mais c'est une découverte pour moi.

Du coup, je suis sûr que je trouverai cela très fun pendant un moment mais lassant après 2-3 films. Je vais sans doute m'envoyer "Robogeisha", "Helldriver" et "Vampire Girl vs. Frankenstein Girl", du coup.

Merci pour les conseils, en tous cas.

Avatar de Tori

[quote="Ektah":2u6s0jrg]Si je ne devais voir que 3-4 films, tu conseillerais plutôt lesquels ?[/quote:2u6s0jrg]
Tout dépend de tes goûts en la matière (et je n'ai pas encore vu les trois derniers de la liste : [i:2u6s0jrg]Deadball[/i:2u6s0jrg], [i:2u6s0jrg]Zombie Ass[/i:2u6s0jrg] et [i:2u6s0jrg]Dead Sushi[/i:2u6s0jrg]), mais il me semble qu'avec [i:2u6s0jrg]Machine Girl[/i:2u6s0jrg], [i:2u6s0jrg]Tokyo Gore Police[/i:2u6s0jrg], [i:2u6s0jrg]Helldriver[/i:2u6s0jrg] et [i:2u6s0jrg]Vampire Girl vs. Frankenstein Girl[/i:2u6s0jrg] (qui se prend moins au sérieux que les trois autres, mais se moque des clubs en tout genre qu'il y a dans les établissements scolaires... Ici, il y a un club "wrist cut" !), on a un beau panel... On pourrait y ajouter [i:2u6s0jrg]Robogeisha[/i:2u6s0jrg], dont la bande-annonce est, déjà, tout un programme...

Les BA :
The Machine girl :
[youtube:2u6s0jrg]http://www.youtube.com/watch?v=BvtoaOXgPsU[/youtube:2u6s0jrg]
http://www.youtube.com/watch?v=BvtoaOXgPsU

Tokyo gore police :
[youtube:2u6s0jrg]http://www.youtube.com/watch?v=azz-n35cXos[/youtube:2u6s0jrg]
http://www.youtube.com/watch?v=azz-n35cXos

Helldriver :
[youtube:2u6s0jrg]http://www.youtube.com/watch?v=QPCY5YCE6So[/youtube:2u6s0jrg]
http://www.youtube.com/watch?v=QPCY5YCE6So

Vampire girl vs Franenstein girl :
[youtube:2u6s0jrg]http://www.youtube.com/watch?v=5z_QIMb6NGc[/youtube:2u6s0jrg]
http://www.youtube.com/watch?v=5z_QIMb6NGc

RoboGeisha :
[youtube:2u6s0jrg]http://www.youtube.com/watch?v=1yaGofpJRok[/youtube:2u6s0jrg]
http://www.youtube.com/watch?v=1yaGofpJRok

Tori.
PS : Je n'ai pas le son... J'espère que les liens que j'ai mis ne sont pas n'importe quoi... ~___^

Avatar de Ektah

[quote="Tori":2cgmx1tv]
Il s'agit, en tout cas, plus de J-gore que de J-horror, finalement (Sauf [i:2cgmx1tv]Tomie[/i:2cgmx1tv], qui joue plus sur l'ambiance que sur le visuel). Pour la majorité d'entre eux, on est dans le grotesque (mais c'est plutôt fun et sans complexe).[/quote:2cgmx1tv]

Effectivement, vu de l'extérieur, je me fais plutôt l'idée de comédies gore transgressives. C'est bien sympathique, en tous cas.

Si je ne devais voir que 3-4 films, tu conseillerais plutôt lesquels ?

Avatar de Ektah

[quote="Photonik":se8ft24a]C'est une thématique qui me taraude en ce moment ; la question des rapports entre résurgence des thématiques paganistes (au sens large) et clivages politiques "traditionnels" est complexe mais passionnante, en effet. Par exemple, je ne sais pas si l'on peut dire que l'écologie est ontologiquement de gauche.

Certains éléments peuvent le laisser penser, mais je remarque que de nombreux penseurs de droite voire d'extrême-droite récupèrent actuellement à leur compte ces thématiques en précisant que la pensée écologique était intrinsèquement un réflexe "conservateur", donc fondamentalement de droite. Je n'arrive pas à leur donner totalement tort, dans l'absolu.[/quote:se8ft24a]

Alors, mon point de vue sur cette question est que tu as raison: à un niveau fondamental, l'écologie n'est pas nécessairement de gauche. Basiquement, elle ne concerne que la conservation des ressources naturelles. Dans le fond, ce n'est même pas une affaire politique, en fait.

Ceci étant dit, dans la situation actuelle, et selon les définitions que la droite et la gauche ont prises, la question centrale de l'écologie dont toutes les autres découlent, est celle de la décroissance, de perdre des habitudes humaines qui ne sont pas viables sur le long (et même le moyen) terme. Et cela me semble fort peu réaliste d'espérer le faire sans heurter l'économie du pays. C'était la thèse de "l'écologie au-delà de la gauche et de la droite" de Corinne Lepage dans le gouvernement Juppé, mais je ne pense pas que ce projet ait eu la moindre chance d'aboutir. L'économie mondiale est trop consubstantielle à la sur-utilisation des ressources naturelles. Donc, à mon avis, l'écologie (telle qu'elle doit être pratiquée à l'heure actuelle si on veut espérer des résultats) se doit de s'opposer au modèle économique courant, ce qui la placerait à gauche. Mais cette allégeance ne dépend que du fait que la droite moderne se définit en très grande partie par la défense des intérêts économiques. Je ne suis pas persuadé, qu'à un niveau fondamental, la droite se définisse ainsi. Mais c'est clairement le modèle actuel. Tant que ce sera le cas, je pense que, oui, l'écologie s'opposera aux valeurs de la droite. À un niveau ontologique, ce n'est pas si clair.

Mais, là, je parle surtout de la droite dite "traditionnelle". L'extrême-droite, elle, de manière assez étrange, notamment par son intérêt pour le localisme, se marie effectivement mieux avec les idées écologistes. En particulier aujourd'hui où Marine Le Pen demande un rapprochement avec les électeurs de la France Insoumise, notamment sur la question de l'hostilité à l'UE. Mais justement, l'Europe est un point de dissension chez les écologistes (et j'inclus les Insoumis dans le lot) entre ceux qui voient l'Europe comme l'outil qu'on peut utiliser pour appliquer des directives décroissantes (sur le modèle du protocole de Kyoto ou de la COP21, par exemple) et ceux qui voient Bruxelles comme une des têtes de l'hydre capitaliste qui est la cause de la destruction des ressources naturelles. Ce sont ces derniers qui peuvent se laisser tenter par un rapprochement avec le FN.

Bon, ceci étant dit, je pense que le fait que le ministère soit passé, il y a quelques jours, de Ségolène Royal à Nicolas Hulot va sans doute changer des choses, y compris dans l'échiquier politique et dans la perception que tout le monde a de cette question. Donc, à voir ce que cela va donner mais je ne serais pas surpris que l'extrême-droite laisse tomber ses prétentions écologistes.

Mais, à un niveau fondamental, je crois effectivement que l'ultra-nationalisme peut se marier avec la préservation de la planète. Ça ne m'étonne pas plus que ça que des fanatiques de l'écologie (je parle là des franges les plus sectaires de ces mouvements) puissent envisager un rapprochement de ce type-là. Après, c'est vrai que je pense qu'il n'y pas une seule idée sur cette terre qui ne puisse donner naissance à un radicalisme absolu (quelque soit la valeur du principe en question) et que les fanatismes ont tendance à s'attirer entre eux (enfin, en général, hein: il faut nuancer cette déclaration au cas par cas).

[quote="Photonik":se8ft24a]J'ai déjà signalé ma participation à la revue souletine "Hau" : c'est l'un de nos sujets de réflexion. Nous avions notamment invité le philosophe Aurélien Berlan (très actif près de la ZAD de Sivens notamment) pour organiser un débat sur le dépassement de l'alternative réaction/progrès... C'est passionnant, complexe mais nécessaire, je crois ; en ces temps de pseudo-recomposition politique (la bonne blague), voilà je crois le véritable paradigme à redéfinir.[/quote:se8ft24a]

Oui, je suis assez d'accord avec ça. Mais je ne vois pas encore quel pourrait être le nouveau modèle. Mais on en prend le chemin, je l'espère. C'est passionnant, et ce n'est pas trop tôt.

[quote="Photonik":se8ft24a]J'ignorais totalement l'existence d'un tel ouvrage ; ça se dégote facilement ? ça m'intéresse au plus haut point, comme tu t'en doutes.[/quote:se8ft24a]

Oui, il vient de sortir (il y a un mois ou deux, je dirais). Et ils ont fait un effort au niveau de la distribution: il est trouvable partout. Il est sur Amazon et eBay et si tu cherches le titre, "Folk Horror: Hours Dreadful and Things Strange", sur un moteur de recherche, il y a un paquet de librairies qui le vendent en ligne.

[quote="Photonik":se8ft24a]Je ne connais pas le film de Mocky, mais j'aime beaucoup celui de Kumel, qui se fait pourtant régulièrement tailler ici ou là (trop lent, soporifique, etc...). Kumel a probablement fait mieux avec les "Les Lèvres Rouges" ceci dit (je ne connais que ces deux films-là dans sa filmo).[/quote:se8ft24a]

Je n'ai pas vu le Mocky mais, dans un genre pas si éloigné, il avait aussi fait "Litan: la cité des spectres verts", que j'aime bien, donc j'ai le sentiment que ça pourrait peut-être valoir le coup.

Pour ce qui est de la comparaison avec les "Lèvres Rouges", je suis d'accord avec toi pour dire que c'est le meilleur film des deux mais je trouve justement que son "Malpertuis" est souvent injustement oublié. Après, vu la lenteur, oui, il faut aimer ce genre. Disons que je le conseillerai aux fans de Jean Rollin (qui sont légion sur le net).

[quote="Photonik":se8ft24a]Je ne connais pas cette "école", mais à brûle-pourpoint je dirais que Ray a quand même un pied plus franchement arrimé dans l'horreur pure. Il n'écrit pas que ça, mais quand il le fait il produit des choses très fortes en la matière.[/quote:se8ft24a]

Oui, mais justement, cette "école", pour moi, se marie parfaitement avec l'horreur. Et, d'ailleurs, il n'est pas rare que des artistes passent facilement de l'un à l'autre ou même se situent dans l'entre-deux (comme pour les courts-métrages de Raoul Servais, par exemple). Basiquement, c'est un peu dur pour moi de le définir vu que je ne connais pas si bien que ça ce mouvement mais je dirais qu'il se définit comme un glissement entre un réalisme magique (pas très éloigné de celui de Prévert, d'ailleurs), à base de ruelles portuaires, de tavernes délabrées, ou de maisons de passe décadentes, vers un surréalisme (sous l'influence de Matisse, bien sûr) inquiétant, voir horrifique, proche d'une féérie sombre, satanique. Par exemple, dans sa forme la plus horrifique, je peux placer sans problème "Calvaire" dans cette lignée-là. Et donc "Malpertuis" également.

Bon, bien sûr, ce que je viens de décrire peut s'appliquer à des milliers d’œuvres, à travers le monde (en France, Claude Seignolle n'est pas loin): l'horreur, comme tous les genres artistiques, à tendance à tourner sans arrêt autour des mêmes obsessions. Mais il y a, à mon sens, une ambiance qui est propre à ce mouvement belge (j'aurais du mal à la décrire, par contre).

[quote="Photonik":se8ft24a]Un bémol néanmoins : le style, très fleuri voire ampoulé (c'est voulu de la part de Ray, notamment l'emploi de termes volontairement désuets). Moi je suis plutôt client, mais je me souviens d'une remarque que tu avais faite sur un extrait de Thomas Ligotti que j'avais lu à l'antenne ; tu trouvais ça un peu "ampoulé". Or, à côté de Jean Ray, Ligotti c'est Christine Angot. :wink: [/quote:se8ft24a]

Bon, à voir... Mais c'est en grande partie une question de contexte: si je lis un roman gothique (ce qui est quand même plus ou moins le cas chez Jean Ray, il me semble, dans une certaine mesure), ma perception sera différente que dans le cas d'un essai nihiliste. En gros, c'est très subjectif, cette affaire. Ce n'est pas forcément la peine de chercher une logique. Et puis, bon, j'ai bien aimé Ligotti, quand même, malgré le style pesant.

[quote="Photonik":se8ft24a]Il me semblait nécessaire d'évoquer cet "éparpillement" caractéristique de ses textes (et qui s'explique aussi par l'origine des textes, très diverse), mais j'espère ne pas avoir donner l'impression que c'est un si gros écueil que ça...[/quote:se8ft24a]

Non non, ça va. Ton intérêt était quand même plus que visible. C'est juste une bonne chose de pointer ce qui pourra être un défaut pour certains.

[quote="Photonik":se8ft24a]C'est à mon programme, incessamment sous peu. Mais on parlera ici de J-Horror avant ça (indice : ça concerne Junji Ito, justement).[/quote:se8ft24a]

Un épisode sur Noboru Iguchi ou Higuchinsky ?

[quote="Photonik":se8ft24a][quote="Ektah":se8ft24a]Oh tiens, ma sonnerie de portable... [/quote:se8ft24a]

HA HA HA !! Très drôle, ça. :wink:
Un peu salaud, mais objectivement très drôle.[/quote:se8ft24a]

Hé hé. En fait, je disais que je disais ça car ma sonnerie de portable est littéralement un extrait de la BO de Hellraiser par Coil. Pas le morceau que tu as passé, un autre, mais j'ai jugé que c'était suffisamment proche.

Ceci étant dit, l’ambiguïté me convient parfaitement car, de manière plutôt sarcastique, certes, je trouve qu'il y a bel et bien un petit coté "sonnerie de téléphone" dans la musique de Coil. Cela ne change rien au fait que c'était de grands artistes, d'ailleurs.

Avatar de Tori

[quote="Ektah":1n0fq9ot][quote="Tori":1n0fq9ot] J'avais deux/trois trucs à dire sur la J-horror, mais j'y reviendrai quand j'aurai fini de me refaire le cycle que je suis en train de me faire : je viens de trouver d'occasion [url=http://eastasia.fr/2015/04/06/sortie-de-lintegrale-sushi-typhoon-le-20-octobre-2015/:1n0fq9ot]le coffret "Sushi Typhoon"[/url:1n0fq9ot], et j'en suis à la moitié : j'ai vu sept des quatorze films (Death Trance, Machine Girl, Tokyo Gore Police, RoboGeisha, Samurai Princess, Vampire Girl vs. Frankenstein Girl, Helldriver, Gothic & Lolita Psycho, Karate Robo-Zaborgar, Tomie : Unlimited, Yakuza Weapon, Deadball, Zombie Ass et Dead Sushi) qu'il contient...[/quote:1n0fq9ot]

Oui, d'ailleurs, je suis curieux d'avoir ton avis sur ces péloches. Je dois avouer à ma grande honte que je n'en ai pas vu un seul, malgré un certain intérêt pour la démarche. À voir bientôt dans le ciné-club, j'imagine...[/quote:1n0fq9ot]
Je n'ai pas le talent du Doc pour rédiger des articles sur ces films...
Et, dans cette sélection, il y a des films qui font un peu tache (enfin, tache de propre, en l'occurrence, comme Zaborgar).
Il s'agit, en tout cas, plus de J-gore que de J-horror, finalement (Sauf [i:1n0fq9ot]Tomie[/i:1n0fq9ot], qui joue plus sur l'ambiance que sur le visuel). Pour la majorité d'entre eux, on est dans le grotesque (mais c'est plutôt fun et sans complexe).

Tori.

Avatar de Ektah

[quote="Tori":2e869vmh] J'avais deux/trois trucs à dire sur la J-horror, mais j'y reviendrai quand j'aurai fini de me refaire le cycle que je suis en train de me faire : je viens de trouver d'occasion [url=http://eastasia.fr/2015/04/06/sortie-de-lintegrale-sushi-typhoon-le-20-octobre-2015/:2e869vmh]le coffret "Sushi Typhoon"[/url:2e869vmh], et j'en suis à la moitié : j'ai vu sept des quatorze films (Death Trance, Machine Girl, Tokyo Gore Police, RoboGeisha, Samurai Princess, Vampire Girl vs. Frankenstein Girl, Helldriver, Gothic & Lolita Psycho, Karate Robo-Zaborgar, Tomie : Unlimited, Yakuza Weapon, Deadball, Zombie Ass et Dead Sushi) qu'il contient...[/quote:2e869vmh]

Oui, d'ailleurs, je suis curieux d'avoir ton avis sur ces péloches. Je dois avouer à ma grande honte que je n'en ai pas vu un seul, malgré un certain intérêt pour la démarche. À voir bientôt dans le ciné-club, j'imagine...

Avatar de Photonik

[quote="Ektah":hvc4bgm1]De retour. Il est temps de répondre aux messages en attente.

[/quote:hvc4bgm1]

Welcome back !! :wink:

[quote="Ektah":hvc4bgm1]
Marrant, ce beat dansant m'a immédiatement fait penser à Michael Jackson, version 8-bit (c'est probablement l'aspect un peu funk dont tu parlais). Une filiation inattendue mais qui est finalement très cohérente avec l'ambiance "VHS poussiéreuse sur les rayonnages d'un vidéo-club de campagne" de la synthwave. [/quote:hvc4bgm1]


Absolument, il semble qu'il y ait une cohérence entre l'évocation des péloches de genre des eighties et le recours à certaines sonorités typiques de ce temps. A la petite différence près que les productions, sur le strict plan de la qualité du son, sont devenues assez énormes dans l'intervalle...
Franchement, toute cette scène synthwave m'emballe vraiment ; il faudra juste que ceux qui y contribuent veillent à ne pas générer trop vite leurs propres clichés (certains sont déjà au bord de ça, quand même), ce qui est toujours un danger quand une scène adopte des codes visuels et soniques aussi typés.

[quote="Ektah":hvc4bgm1]
Bon, je viens de commander le blu-ray (avec des sous-titres anglais). Je le regarde dès que je le reçois et on reparle. [/quote:hvc4bgm1]

J'ai hâte.

[quote="Ektah":hvc4bgm1]
En tous cas, c'est certain que cette question du rapport entre politiques réactionnaires et paganisme est terriblement d'actualité, malheureusement (...). [/quote:hvc4bgm1]


C'est une thématique qui me taraude en ce moment ; la question des rapports entre résurgence des thématiques paganistes (au sens large) et clivages politiques "traditionnels" est complexe mais passionnante, en effet. Par exemple, je ne sais pas si l'on peut dire que l'écologie est ontologiquement de gauche. Certains éléments peuvent le laisser penser, mais je remarque que de nombreux penseurs de droite voire d'extrême-droite récupèrent actuellement à leur compte ces thématiques en précisant que la pensée écologique était intrinsèquement un réflexe "conservateur", donc fondamentalement de droite. Je n'arrive pas à leur donner totalement tort, dans l'absolu.
J'ai déjà signalé ma participation à la revue souletine "Hau" : c'est l'un de nos sujets de réflexion. Nous avions notamment invité le philosophe Aurélien Berlan (très actif près de la ZAD de Sivens notamment) pour organiser un débat sur le dépassement de l'alternative réaction/progrès... C'est passionnant, complexe mais nécessaire, je crois ; en ces temps de pseudo-recomposition politique (la bonne blague), voilà je crois le véritable paradigme à redéfinir.

[quote="Ektah":hvc4bgm1]
Par contre, tu as fait une petite erreur dans le nom de la série de programmes dont "Penda's Fen" est issue. Il s'agit de "Play for today", et non "tonight". [/quote:hvc4bgm1]


Holà, merci pour le rectificatif. J'étais pourtant sûr de mon coup sur le moment. :wink:

[quote="Ektah":hvc4bgm1]
Et il y a eu d'autres épisodes de la série se rapprochant du Folk Horror: "Robin Redbreast", qui a une réputation presque aussi bonne que celle de "Penda's Fen". Plus "Red Shift" et "A photograph" qui, sans atteindre les sommets des deux autres, restent à priori de très bonne tenue. [/quote:hvc4bgm1]


Hummm, "Robin Redbreast", je vais regarder ça de près...

[quote="Ektah":hvc4bgm1]
Au passage, sur la question du Folk Horror, je viens de recevoir le livre "Folk Horror: Hours Dreadful and Things Strange", par Adam Scovell, le rédacteur du blog "Celluloid Wicker Man". Je pense qu'on tient là le livre-somme sur cette question (et notamment les similitudes entre cette culture, la psychogéographie et l'hantologie). [/quote:hvc4bgm1]


J'ignorais totalement l'existence d'un tel ouvrage ; ça se dégote facilement ? ça m'intéresse au plus haut point, comme tu t'en doutes.

[quote="Ektah":hvc4bgm1]
(en fait, l'idée vient de me germer en tête que je serais probablement la bonne personne pour faire cette traduction... à voir). [/quote:hvc4bgm1]


Tu sais ce qu'il te reste à faire... :wink:

[quote="Ektah":hvc4bgm1]
Je ne connais pas vraiment l’œuvre de Jean Ray. En fait, l'approche que j'en ai passe surtout par les adaptations cinématographiques de ses textes: "La cité de l'indicible peur" de Mocky et "Malpertuis" du pataphysicien belge Harry Kumel (avec Orson Welles dans un rôle surprenant). [/quote:hvc4bgm1]


Je ne connais pas le film de Mocky, mais j'aime beaucoup celui de Kumel, qui se fait pourtant régulièrement tailler ici ou là (trop lent, soporifique, etc...). Kumel a probablement fait mieux avec les "Les Lèvres Rouges" ceci dit (je ne connais que ces deux films-là dans sa filmo).

[quote="Ektah":hvc4bgm1]
J'aurais plutôt tendance à le placer justement dans cette tradition de la fantasmagorie belge, de Michel de Ghelderode à Schuiten/Peeters (pour n'en citer que quelques-uns). [/quote:hvc4bgm1]


Je ne connais pas cette "école", mais à brûle-pourpoint je dirais que Ray a quand même un pied plus franchement arrimé dans l'horreur pure. Il n'écrit pas que ça, mais quand il le fait il produit des choses très fortes en la matière.

[quote="Ektah":hvc4bgm1]
Bon, bien sûr, les filiations ne sont pas exclusives: le fait de se placer dans cette tradition belge ne détruit nullement le lien avec Poe qui est effectivement pertinent. [/quote:hvc4bgm1]


Elle me semble inévitable, oui, tant pour l'ancrage simultanée dans plusieurs genres "cousins" que pour le style, ciselé mais soucieux d'une certaine unité d'effet, et donc d'une efficacité certaine...

[quote="Ektah":hvc4bgm1]
Donc, tout ce que tu dis à son sujet a l'air fort goûtu. Il va falloir que je creuse la question. [/quote:hvc4bgm1]

Un bémol néanmoins : le style, très fleuri voire ampoulé (c'est voulu de la part de Ray, notamment l'emploi de termes volontairement désuets). Moi je suis plutôt client, mais je me souviens d'une remarque que tu avais faite sur un extrait de Thomas Ligotti que j'avais lu à l'antenne ; tu trouvais ça un peu "ampoulé". Or, à côté de Jean Ray, Ligotti c'est Christine Angot. :wink:

[quote="Ektah":hvc4bgm1]
De Guy Astic, j'avais lu les deux livres sur David Lynch, avec grand intérêt. Et j'avais effectivement perçu l'éparpillement dont tu parles mais il se trouve que j'apprécie cette façon d'écrire. Disons, qu'à mon sens, on perd en rigueur d'analyse ce que l'on gagne en puissance d'évocation, ce qui, dans le cas d'artistes aussi subjectifs que Lynch, Barker ou Cronenberg ne me semble pas être une mauvaise façon de procéder. [/quote:hvc4bgm1]


Oui, je suis en phase avec ta façon de présenter sa démarche, c'est ce que j'ai ressenti à la lecture (durant laquelle on n'a qu'une envie, c'est d'aller se dénicher toute affaire cessante ce qu'on n'a pas encore découvert dans le lot ; c'est signe que son but est atteint). Il me semblait nécessaire d'évoquer cet "éparpillement" caractéristique de ses textes (et qui s'explique aussi par l'origine des textes, très diverse), mais j'espère ne pas avoir donner l'impression que c'est un si gros écueil que ça...

[quote="Ektah":hvc4bgm1]
En tous cas, après ta présentation, la pensée qui m'est venue est le fait qu'il ne manque que peu de monde dans cette histoire de l'art horrifique, notamment cinématographique, ce qui est impressionnant à l'échelle de deux ouvrages relativement courts. [/quote:hvc4bgm1]


Il manque effectivement très peu de "grands" noms. Lovecraft est très peu présent, c'est à relever, mais je ne suis pas sûr qu'Astic en soit si friand, en fait.

[quote="Ektah":hvc4bgm1]
À ce sujet, je ne résiste pas à la tentation de vous signaler l'existence de cette vidéo de la rencontre entre Clive Barker, Ramsey Campbell (probablement le meilleur des continuateurs de la mythologie lovecraftienne), Lisa Tuttle (auteur de sf/fantasy/horreur féministe), Pete Atkins (scénariste du sous-estimé Hellraiser 2), Roger Corman et John Carpenter. Ils y discutent de leurs conceptions personnelles de l'horreur. C'est là que j'ai commencé à voir la qualité de l'imaginaire de Barker (et de Corman aussi, au passage):

[url:hvc4bgm1]https://www.youtube.com/watch?v=-tqL2nzrcTg[/url:hvc4bgm1] [/quote:hvc4bgm1]

Ah c'est rigolo ça, je l'ai justement découvertes en parallèle de ma lecture des livres d'Astic, cette vidéo... Très intéressant ; j'ai été surpris par Corman, moi aussi.

[quote="Ektah":hvc4bgm1]
- Tiens, c'est marrant, cette histoire de l'écorchement comme forme ultime du strip-tease. Ça me rappelle ce clip de Robbie Williams, "Rock DJ", pour lequel Grant Morrison avait exprimé sa grande admiration en disant (de tête) que Williams avait accompli dans les quatre minutes de vidéo ce qu'il avait tenté de faire pendant toute sa carrière. Bon, il y a probablement une dose de provocation de la part de l'écossais, quand même... [/quote:hvc4bgm1]

Morrison est très peu objectif sur le cas de Robbie Williams, ils sont très potes en fait (et ont même collaboré le temps de la conception d'un disque de Williams). Morrison a souvent dit que cette relation avec Williams l'intéressait car c'est la seule véritable mégastar qu'il lui arrive de côtoyer...

[quote="Ektah":hvc4bgm1]
- Jigoku: Ah oui, je l'ai vu celui-là, à l'étrange festival. Si je me souviens bien, c'est une péloche très recommandable surtout pour son articulation entre un deuxième acte filmé de manière très naturaliste, autour d'une famille traditionnelle japonaise (on n'est quand même pas chez Ozu, mais pas loin...) et un troisième, en enfer donc, totalement baroque, avec un décor volontairement proche d'une scène théâtrale, qui m'a fait penser à certaines adaptations filmiques d'Edogawa Ranpo comme "La bête aveugle". Un film très intéressant. [/quote:hvc4bgm1]

C'est à mon programme, incessamment sous peu. Mais on parlera ici de J-Horror avant ça (indice : ça concerne Junji Ito, justement).


[quote="Ektah":hvc4bgm1]
Oh tiens, ma sonnerie de portable... [/quote:hvc4bgm1]

HA HA HA !! Très drôle, ça. :wink:
Un peu salaud, mais objectivement très drôle.

Avatar de Tori

[quote="Photonik":1n42w6g0]Épisode 21 : Le Labyrinthe d'Adam[/quote:1n42w6g0]
Zut, j'ai été trop pris : je n'ai pas eu le temps de finir mon cycle avant ton retour !

Le programme est alléchant.

Tori.

Avatar de Ektah

[quote="calvinball":284zasku]Et je remercie Ektah en passant, ton drive m'a permis de retrouver une vieille émission qui parlait de la série Evangelion ça s'est bien accordé avec ma redécouverte de la série pendant ces vacances. :)[/quote:284zasku]

Je t'en prie. :) D'ailleurs, vu que je ne peux pas mettre les sujets abordés dans les noms des fichiers (Mac et Linux seraient capables de les gérer, dans ce cas, mais pas Windows), je les marque dans les tags mais, du coup, ils ne sont pas visibles immédiatement (à part si vous téléchargez tous les épisodes et utilisez une logiciel de gestion de collection). Donc, si jamais vous cherchez une émission en particulier selon la thématique abordée, demandez-moi: ça ne me prend juste quelques secondes pour localiser le bon.

Avatar de Ektah

De retour. Il est temps de répondre aux messages en attente.

[quote="Photonik":20sgryuf]"Howling Wave", extrait de l'album "Atom From Heart, signé par les normands de Christine[/quote:20sgryuf]

Marrant, ce beat dansant m'a immédiatement fait penser à Michael Jackson, version 8-bit (c'est probablement l'aspect un peu funk dont tu parlais). Une filiation inattendue mais qui est finalement très cohérente avec l'ambiance "VHS poussiéreuse sur les rayonnages d'un vidéo-club de campagne" de la synthwave.

[quote="Photonik":20sgryuf]- Au rayon cinoche, on exhume un chef-d'oeuvre méconnu du cinéma britannique avec le "Penda's Fen" d'Alan Clarke et David Rudkin.[/quote:20sgryuf]

Bon, je viens de commander le blu-ray (avec des sous-titres anglais). Je le regarde dès que je le reçois et on reparle.

En tous cas, c'est certain que cette question du rapport entre politiques réactionnaires et paganisme est terriblement d'actualité, malheureusement. Il y a quelques jours, j'ai eu le douteux honneur de participer, sur les réseaux sociaux, à une petite bataille autour du Musée de la Sorcellerie (un endroit qui semble bien sympathique, à Boscastle, en Cornouailles) annonçant le fait qu'ils ne collaboreraient plus avec une auteure américaine, Carolyn Emerick, après des déclarations négationnistes et suprémacistes blanches. Évidemment, à la suite de cette annonce, une troupe de militants anti-multiculturalistes, notamment trumpistes, leur sont tombés sur le râble tandis que d'autres tentaient une défense ou, au moins, une temporisation. Mais, ce qui est intéressant, c'est que tout ce petit monde, que ce soit du coté d'Emerick ou du musée, se réclamaient de deux choses: l'écologie et l'intérêt pour le paganisme.

Et, d'une manière générale, pour avoir un peu traîné chez les practiciens des religions néo-païennes, cette opposition est là depuis longtemps, entre une vision réactionnaire d'hostilité aux autres cultures et une autre beaucoup plus altruiste, d'inspiration hippie. Je ne parle pas de gauche et de droite car tout le monde se réunissait sur la question de l'écologie qui est traditionnellement marquée à gauche. Et, pour ce que j'en ai vu, d'ailleurs, le paganisme américain est majoritairement d'inspiration hippie (avec une référence récurrente aux amérindiens et à Coyote, la figure du Trickster chez les indiens Navajo... il faut que je regarde "American Gods", moi), tandis que la forme européenne est elle beaucoup plus ambiguë, notamment chez les Asatru (croyants se réclamant des religions nordiques). Enfin, je ne dis pas que tous les païens européens sont des gros fachos et que tous les pagans américains sont des baba-cools qui fument des fleurs. C'est évidemment plus compliqué que ça. Mais ces tendances existent et peuvent être plus ou moins marquées selon les différentes communautés, associations, covens... C'est d'ailleurs cette question qui, à mon sens, sous-tend en partie l'histoire du black metal, notamment norvégien.

Donc, même 50 ans plus tard, cette question posée par "Penda's Fen" reste d'actualité. Pfff... On en reparle lorsque je l'aurai vu.

Et toujours merci pour les salutations, camarade.

Par contre, tu as fait une petite erreur dans le nom de la série de programmes dont "Penda's Fen" est issue. Il s'agit de "Play for today", et non "tonight". Ça a son importance car, comme le titre l'indique, il y avait une volonté, parfois, d'avoir un discours social dans les thématiques présentées. C'est évidemment le cas dans "Penda's Fen". Et d'ailleurs, "Scum", avant de devenir le film connu de Clarke, avait été un épisode de la série sur lequel il avait voulu broder.

Et il y a eu d'autres épisodes de la série se rapprochant du Folk Horror: "Robin Redbreast", qui a une réputation presque aussi bonne que celle de "Penda's Fen". Plus "Red Shift" et "A photograph" qui, sans atteindre les sommets des deux autres, restent à priori de très bonne tenue.

Enfin, tout ça pour confirmer ce que tu disais: "Play for today", s'il n'est pas du tout connu en dehors de son pays, reste, à priori, une des gemmes de la tv britannique. Je n'en ai vu aucun, justement, parce que j'avais l'intention de m'en envoyer plusieurs à la suite (il y en a un bon nombre sur Youtube).

Au passage, sur la question du Folk Horror, je viens de recevoir le livre "Folk Horror: Hours Dreadful and Things Strange", par Adam Scovell, le rédacteur du blog "Celluloid Wicker Man". Je pense qu'on tient là le livre-somme sur cette question (et notamment sur les similitudes entre cette culture, la psychogéographie et l'hantologie). En fait, je ne peux pas m'empêcher de faire le lien entre ce livre et celui sur la psychogéographie de Merlin Coverley. Entre autres, il contient la filmographie et la bibliographie la plus complète que je connaisse sur ce sujet. Pas de traduction française, par contre, pour l'instant (en fait, l'idée vient de me germer en tête que je serais probablement la bonne personne pour faire cette traduction... à voir).

En plus, le livre emprunte la forme, trop peu usitée à mon goût, de l'essai écrit à la première personne...

[img:20sgryuf]https://images-na.ssl-images-amazon.com/images/I/51Sz1Znx10L.jpg[/img:20sgryuf]

[quote="Photonik":20sgryuf]- On poursuit avec l'évocation de "La Croisière des Ombres" de Jean Ray, recueil de nouvelles fantastiques, dans tous les sens du terme, du Edgar Alan Poe belge.[/quote:20sgryuf]

Je ne connais pas vraiment l’œuvre de Jean Ray. En fait, l'approche que j'en ai passe surtout par les adaptations cinématographiques de ses textes: "La cité de l'indicible peur" de Mocky et "Malpertuis" du pataphysicien belge Harry Kumel (avec Orson Welles dans un rôle surprenant).

C'est vrai que j'ai souvent entendu la comparaison avec Lovecraft qui me semble un peu excessive. J'aurais plutôt tendance à le placer justement dans cette tradition de la fantasmagorie belge, de Michel de Ghelderode à Schuiten/Peeters (pour n'en citer que quelques-uns). C'est un aspect des cultures de l'imaginaire que je connais mal mais qui me semble fort intéressant et dont Ray est probablement le monument.

Bon, bien sûr, les filiations ne sont pas exclusives: le fait de se placer dans cette tradition belge ne détruit nullement le lien avec Poe qui est effectivement pertinent.

Donc, tout ce que tu dis à son sujet a l'air fort goûtu. Il va falloir que je creuse la question.

[quote="Photonik":20sgryuf]- On poursuit avec l'évocation des deux tomes des "Images et mots de l'horreur, un essai en deux temps sur la chose horrifique signé par l'excellent Guy Astic, par ailleurs maître d'oeuvre de l'excellente maison d'édition Rouge Profond.[/quote:20sgryuf]

Amusant. De Guy Astic, j'avais lu les deux livres sur David Lynch, avec grand intérêt. Et j'avais effectivement perçu l'éparpillement dont tu parles mais il se trouve que j'apprécie cette façon d'écrire. Disons, qu'à mon sens, on perd en rigueur d'analyse ce que l'on gagne en puissance d'évocation, ce qui, dans le cas d'artistes aussi subjectifs que Lynch, Barker ou Cronenberg ne me semble pas être une mauvaise façon de procéder. Mais bon, pour être honnête, cette déclaration que je viens de faire en révèle autant sur ses livres de Astic que sur les circonvolutions de ma propre pensée.

En tous cas, après ta présentation, la pensée qui m'est venue est le fait qu'il ne manque que peu de monde dans cette histoire de l'art horrifique, notamment cinématographique, ce qui est impressionnant à l'échelle de deux ouvrages relativement courts.

Bon, quelques réflexions sur les thématiques évoqués dans les livres et dans ta chronique, en vrac justement parce que cela colle au sujet:

- Stephen King: Étonnamment, c'est un artiste que je tiens en haute estime, tout en ayant une connaissance parcellaire de son œuvre. Toutefois, mes textes préférés sont justement ceux qui sortent de l'horreur directe: j'ai reçu une vraie claque de la part du recueil de nouvelles "Différentes saisons" qui est justement une compilation de 4 nouvelles sortant de son genre de prédilection, vaguement reliées par une thématique saisonnière. En particulier, le texte qui a donné naissance au film "Stand by Me" est probablement, pour moi, le texte définitif sur la nostalgie de l'enfance dans une zone rurale (en l'occurrence, le Maine) en partie fantasmée. Et il me semble que cette thématique est une de celles qui traversent les écrits de King. Sa version du Maine m'est devenu une sorte de pays mythique (que, à priori, je ne reconnaîtrais pas si je m'y rendais) et il me semble que cela passe souvent par le biais de l'enfance (enfin, il suffit de lire "Ça", c'est le cœur du livre). C'est là, pour moi, sa grande valeur. C'est là où, effectivement, King est l'un des maîtres de l'horreur liée à un territoire.

- Clive Barker: Alors, à nouveau, c'est un auteur que pour lequel ja'i une certaine admiration tout en ne le connaissant pas bien. À ce sujet, je ne résiste pas à la tentation de vous signaler l'existence de cette vidéo de la rencontre entre Clive Barker, Ramsey Campbell (probablement le meilleur des continuateurs de la mythologie lovecraftienne), Lisa Tuttle (auteur de sf/fantasy/horreur féministe), Pete Atkins (scénariste du sous-estimé Hellraiser 2), Roger Corman et John Carpenter. Ils y discutent de leurs conceptions personnelles de l'horreur. C'est là que j'ai commencé à voir la qualité de l'imaginaire de Barker (et de Corman aussi, au passage):

[url:20sgryuf]https://www.youtube.com/watch?v=-tqL2nzrcTg[/url:20sgryuf]

- Tiens, c'est marrant, cette histoire de l'écorchement comme forme ultime du strip-tease. Ça me rappelle ce clip de Robbie Williams, "Rock DJ", pour lequel Grant Morrison avait exprimé sa grande admiration en disant (de tête) que Williams avait accompli dans les quatre minutes de video ce qu'il avait tenté de faire pendant toute sa carrière. Bon, il y a probablement une dose de provocation de la part de l'écossais, quand même...

- Les Vierges de Satan (The Devil Rides Out): À nouveau un des films considéré comme une des formes classiques du Folk Horror, dont l'adaptation scénaristique est effectivement signée Ray Bradbury mais à partir d'un livre de Dennis Wheatley, qui est, parait-il, un auteur intéressant bien que profondément réactionnaire et impérialiste, y compris selon les critères britanniques du début du XXème siècle. C'est un bon film, en tous cas.

- Marebito: Je confirme, c'est clairement un des sommets de l'horreur à la japonaise récente. Pas loin d'être un film parfait. D'ailleurs, je viens de voir que Takashi Shimizu a également signé une adaptation d'un manga de Junji Ito, "Tomie: Rebirth". Ça vaut peut-être le coup de s'intéresser à ça.

- Jigoku: Ah oui, je l'ai vu celui-là, à l'étrange festival. Si je me souviens bien, c'est une péloche très recommandable surtout pour son articulation entre un deuxième acte filmé de manière très naturaliste, autour d'une famille traditionnelle japonaise (on n'est quand même pas chez Ozu, mais pas loin...) et un troisième, en enfer donc, totalement baroque, avec un décor volontairement proche d'une scène théâtrale, qui m'a fait penser à certaines adaptations filmiques d'Edogawa Ranpo comme "La bête aveugle". Un film très intéressant.

[quote="Photonik":20sgryuf]le "Main Title" des "Unreleased Themes for Hellraiser" de Coil[/quote:20sgryuf]

Oh tiens, ma sonnerie de portable... Enfin, tu fais bien, quand même, de saluer la composition de Christopher Young qui est, effectivement, assez extraordinaire dans un style radicalement différent.