[ITW] COMICSMAG : LE NOUVEAU MAGAZINE GRATUIT DE COMICS

Matt revient avec nous sur ce nouveau magazine gratuit consacré aux comics !

 

Avec la sortie du nouveau film Wonder Woman, un nouveau magazine est né : ComicsMag. Et ça tombe bien car le premier numéro (ou numéro 0) lui est totalement consacré avec une formule totalement gratuite ! A la base du projet, Matt (la sélection comics et rédac-chef du site lescomics.fr) revient pour discuter sur ce projet ambitieux :

 

CS : Bonjour Matt, dans un premier temps peux-tu te présenter pour notre communauté ?

Matt : Salut, je m’appelle Matt, je suis un blogueur comics qui a fait quelques projets comme la selection comics qui était un podcast et une chronique radio quotidienne sur les comics, j’ai commencé ça en 2012 et en 2014 j’ai monté un collectif qui s’appelle lescomics.fr. Puisqu’il ne faut jamais rester trop longtemps sans projet, je viens de lancer avec mon ami Bertrand lacroix, qui est libraire, un magazine gratuit sur les comics qui s’appelle ComicsMag.

 

CS : Ce mois-ci paraît le premier numéro de ton nouveau magazine, peux-tu nous en dire plus sur ce projet ?

M : L’idée de ComicsMag est de faire un magazine gratuit, qui parle de comics. Ce qui me mène dans mes différents projets, c’est la démocratisation de tout ça. L’idée n’est donc pas de faire un magazine comme ce qui existe déjà, je pense à Scarce et à Comicbox que je lis régulièrement et pour qui j’ai beaucoup de respect. Le but est de faire un produit qui n’existe pas et en particulier de parler à des gens qui ne lisent pas des comics mais qui s’intéressent à ces personnages, notamment aux super héros, par les adaptations en films en séries TV et en jeux vidéos, donc d’aller chercher ces gens qui les connaisent par les adaptations et de les amener chez leurs libraires pour lire les aventures en BD de ces personnages.

 

ComicsMag_0_print-1.jpg

La couverture de ce premier opus

 

CS : Le magazine sort alors que le magazine Comicbox vient tout jsute de disparaître, est-ce une réponse à sa disparition ?

M : Le projet est vieux en fait puisqu’on en a parlé entre nous en Janvier. Et lorsque nous avons commencé à monter le projet, on a appris que comicbox n’allait pas bien. Du coup, ce n’était pas du tout une réaction à ça. On n’est pas en train de se dire qu’on va monter un magazine pour récupérer l’espace qui a été laissé vacant par Xavier Fournier et son équipe. Notamment, quand on a commencé à envisager à faire un mag gratuit sur les comics, on a contacté Xavier pour prendre le pouls avec lui et voir si d’abord ça ne le dérangeait pas qu’on fasse ça et voir s’il souhaitait participer au magazine papier.

Du coup, la réponse à la question est non. Ca ne le dérangeait pas et il ne souhaitait pas participer. Mais s'il y avait eu un problème ou ce genre de chose avec l’équipe historique de comicbox, je ne suis pas un type qui fait des plans d’entourloupe ou ce genre de chose, je pense qu’on n’aurait pas monté le magazine. C’est parce qu’il y a eu une sorte d’aval de leur part qu’on a pu lancer le projet.

 

CS : Peux-tu nous en dire plus sur sa genèse ?

M : En réalité, c’est l’idée de Bertrand à la base. Des magazines gratuits sur la BD, il y en a pleins comme Zoo, comme BDcaf’mag, etc. Mais des magazines gratuits sur les comics, il n’y en avait pas. L'idée était, encore une fois, de trouver une solution pour que les gens qui sont fans des films puissent avoir des informations qui leur permettent de se mettre aux comics car il y a beaucoup de gens qui vont voir les films, les series TV et les JV, c’est un vrai marché dans notre culture, mais il y a très peu de gens qui vont s’y mettre après ça. Pourquoi ? Parce qu’a priori ça reste un peu compliqué pour eux de s’y mettre. Ainsi, on a voulu proposer quelque chose qui a des articles courts, concis, c’est vraiment tourné vers les néophytes, c’est gratuit, donc c’est encore plus incitatif. L’idée, c’est vraiment de prendre ces gens par la main et les aider à franchir les portes d’un libraire, et puis, tant qu’à faire, acheter les BDs qu’ils puissent aimer.

 

CS : C’est assez paradoxal qu’un libraire fasse un magazine pour conseiller des néophytes d’acheter des bds chez lui, c’est censé être une de ses missions primaires, non ?

M : Alors ce n’est pas du tout pour conseiller les clients, mais en l'occurrence, le magazine a pour but d’attirer plus de personnes chez le libraire. Aujourd’hui, on est dans une culture de l’immédiateté où on a besoin de tout, tout de suite. Et donc quand on veut un bouquin, on ne va pas chez un libraire un côté de chez soi, on va l’acheter sur amazon ou à la fnac , quand on est en train de regarder la télé et qu’on a la tablette sur les genoux : c’est pratique. Mais, malgré tout, on n’a pas du tout cet aspect conseil, et on est persuadé que ce qu’on achète sur internet est moins cher. Mais en France, le prix du livre est protégé par la loi Lang qui fait que le prix d’un livre est le même partout. Alors on a l’habitude pour les kiosques, 4.90 pour une bd de Panini, c’est le même prix chez tous les kiosquiers, eh bien c’est la même chose pour les bouquins  : un hardcover d’Urban, il sera à 15€ chez tous les libraires et non moins cher à la FNAC. Elle vous fait croire que c’est moins cher à 5% avec la carte de fidélité mais le libraire le fait aussi. Le prix du livre est le même partout en France, c’est garanti par la loi. Donc autant aller acheter ces bouquins chez un humain qui sait ce qu’il vous vend et qui finit par vous connaître et qui est capable de vous dire “attention le bouquin que tu prends, je pense que tu ne vas pas l'aimer, tu devrais prendre celui d’à côté”, il y a tout cet accompagnement. L’idée de Bertrand est de faire en sorte qu’il y ait plus de gens qui viennent dans les boutiques de BD et par extension, dans la sienne.

 

N'hésitez pas à jeter un oeil chez L'intrépide au Mans, le comicshop de Bertrand Lacroix

 

CS : D’ailleurs, nous avons observé que des libraires ont fait la demande pour avoir ce numéro 0, comment as-tu organisé sa sortie ?

M : Le premier numéro a une vie très particulière car c’est un numéro test. On voulait le faire dans notre coin, donc on l’a tiré à 1000 exemplaires (1000 exemplaires, ça coûte pas très cher donc on pouvait se permettre de le faire) et ça nous permettait de fabriquer le magazine et de montrer à quoi il pourrait ressembler, d’avoir quelque chose de concret à présenter aux gens. Mais, comme tu le disais, il y a eu un petit souci avec ComicBox, on a profité de ça, pas de façon volontaire mais ça nous a profité : il y a eu beaucoup de demandes autour du magazine, et est finalement mis en place dans pleins de boutiques en France. C’est pour ça qu’il y en a très peu, les magasins qui en ont demandé en ont eu une dizaine ou une quinzaine mais c’est tout. Donc pressez-vous !

Et rapidement, on va proposer cette épreuve du numéro 0 en pdf pour que les gens qui n’ont pas pu l’avoir en physique puisse le lire. Mais le numéro 0 est particulier pour ça. Il y a un petit tirage et une petite pagination. Il y a 16 pages, ça veut dire 4 pages de couverture et 12 pages de contenus. Ca va hyper vite. Le vrai magazine fera un peu plus, 36 pages normalement et on ne pourra pas le remplir avec une seule thématique, le but sera aussi d’ouvrir et de parler d’autres choses. En revanche, là, on fait un numéro centré sur Wonder Woman car il y a le film autour de cette dernière qui sort et qu’il y avait une attente mais ce qu’on va essayer de faire avec le magazine , c’est aussi de lier les sorties du mag à une actualité que ça soit cinéma, série ou jeu vidéo. Par exemple, le vrai numéro 1 du magazine devrait sortir à la mi novembre au moment de Justice league et donc de voir une grande partie du magazine consacré à JL mais aussi à d’autres choses, on ne sera plus centré sur un seul thème.

 

CS : Par conséquent, quelle est la cible pour ce magazine ?

M : Bah en fait le problème est qu’on veut s’adresser au grand public qui ne connaît pas les comics.

CS : Mais pas du tout aux fans de comics ?

M : Les fans de comics se sont organisés, il y a de pleins de médias alternatifs qui permettent aux gens qui sont un peu éclairés d’avoir les informations sur les comics et leurs sorties, je pense à de sites comme Comics-Sanctuary tout simplement ou tous les sites concurrents (les blogs, tous les groupes facebook, etc.). La communauté est organisée pour avoir des informations. Et personnellement, je n’ai pas de copains aux US qui bossent chez les éditeurs donc les informations je les ai de la même façon que mes potes blogueurs. Si le principe est de récupérer les mêmes informations que tout le monde et les imprimer sur un papier, puis les sortir 2 mois après tout le monde, il n’y a aucun intérêt à le faire. L’idée est de vraiment aller chercher une nouvelle population qui n’était pas du tout sensibilisée aux comics. Un magazine comics, s'il faut le tourner vers les fans, la population qui lit des comics en France elle est autour de 15000/20000 personnes à tout péter : n’est-il pas plus intéressant d’aller chercher les 60 millions qui ne lisent pas encore des comics pour essayer de les convertir plutôt qu'aux 20000 personnes ? Je ne te parle pas en termes de business plan, car c’est un magazine gratuit mais c’est juste essayer d’aller chercher les gens qui ne lisent pas de comics et de leur transmettre un petit peu notre passion qui nous anime depuis quelques années

 

CS : Si le but est est d’attirer ces personnes dans les librairies, où sera-t-il distribué ?

M : Je ne botte pas en touches mais on ne sait pas précisément. Bertrand est libraire et moi je suis blogueur qui vient plutôt de la radio. C’est la première fois qu’on fait de la presse et on découvre comment ça marche (les réseaux de distribution, les alliances, etc.), on a beaucoup d’idées et d’envie en revanche. Mais on n’a aucune certitude par rapport à ce qui va se passer à partir du mois de Novembre. Ce qui est sûr, c’est qu’on a un deal avec les mêmes structures qui font la distribution des comics qu'on a l'habitude de lire en librairie (avec prisme). Ainsi, on va avoir une distribution similaire à celles de nos éditeurs préférés et on pourra trouver le magazine dans la plupart des librairies spécialisées. Mais on est aussi en train de trouver des solutions qui nous permettrait de sortir du seul cadre des librairies et d’aller toucher le grand public là ou il est, notamment dans les multiplexes de Cinéma par exemple.

CS : C'est précisément là où je le voyais à vrai dire.

M : C’est pour ça qu’au cinéma du Mans, au multiplexe Pathe et mega CGR, pour l’achat d’un ticket pour le film Wonder Woman, tu reçois ComicsMag !

 

Le guide de lecture a forcément une place essentielle

 

CS : Existera-t-il une version numérique accessible à tous ?

M : Pareil on y travaille, on aimerait bien avoir une version clean, pas juste balancer un pdf aux gens mais pouvoir avoir une expérience un peu plus sympa. On est notamment en contact avec des boîtes qui s’occupent de distribuer des comics numériques. On est en contact avec eux pour voir si on ne peut pas pluger ComicsMag dans leur réseau de distribution ou chez leur concurrent s'ils ne veulent pas. Mais on aimerait bien avoir un réseau de distribution numérique qui permette de récupérer ComicsMag là où tu récupères tes comics [numériques] habituels aussi.

 

CS : Mais vous pouvez utiliser votre site web comicsmag.fr aussi non ?

M : Il y a bien un site qui se fait un peu de façon empirique. Le problème est qu’aujourd’hui je fais trop de choses et j’ai donc beaucoup de mal à l’alimenter. Pour l’instant, comicsmag.fr, c’est juste pour exploiter le nom de domaine mais il n'y a pas grand chose dessus. L’idée première avec tout ça est qu’écrire dans la presse est très compliquée et restrictif. Si tu dois écrire une page pour ComicsMag, tu tournes autour de 2400 signes.[...] En fait, les gens qui ont écrit des articles sont souvent trop longs. Je les ai [adapté] pour qu’ils soient dans le magazine et je pensais mettre les versions "director’s cut" (les versions longues) de ces articles sur le site comicsmag.fr. Mais pour l’instant, je n’ai pas eu le temps, mais ça reste dans les tuyaux, le but étant que le site puisse offrir une version alternative des contenus du magazine.

Par exemple, dans ce dernier, il y a une interview de Yanick Paquette qui est le dessinateur de Wonder Woman terre un. Cette interview, je l’ai tourné par skype avec lui, je l’ai en version longue en audio, donc le but du site serait de pouvoir aussi la proposer dans son intégralité, à écouter directement sur le site, ce qu’on ne peut pas faire avec le magazine.

J’essaie d’avoir à chaque fois une expérience complète d'interaction avec les fans, par twitter et facebook, et via des contenus multimédias par le site, et un magazine que tu peux trouver un peu partout si tu ne connais rien aux comics.

 

CS : Comment t’organises-tu pour choisir le pool de rédacteur par épisode, nous voyons la présence de plusieurs rédacteurs de blogs ou podcast comme Sonia (membre des GG comics) par exemple ?

M :  Il y a beaucoup de gens que l’on connaît car ils ont différents blog, etc. Alors moi, je suis assez frileux sur les projets, je suis un vieux, je vais avoir 38ans, j’ai monté beaucoup de projets, d’ailleurs on m’a volé certains d’entre eux donc quand je monte un projet j’essaie d’être un peu frileux. En l’occurence, j’ai plutôt contacté des gens qui font partie de mon cercle proche. C’est-à-dire que je bosse avec mon collectif lescomics.fr. C’est donc avec eux que j’ai pris la température pour savoir si ça pouvait être intéressant de faire un magazine sur les comics. Si oui, qui, dans l’équipe, aimerait donner un peu de temps pour rédiger du contenu dedans. Ensuite, quand on parle de Wonder Woman sur le net et que tu connais un peu le milieu, tu ne peux pas ne pas contacter Katchoo ni Sonia, ce n’est pas légitime.

En revanche, contacter Katchoo, par exemple, qui rédige le blog Thelesbiangeek et qui est une fan absolue de Wonder Woman, pour lui faire parler de l’héroïne, c’était oui mais pour lui demander, une fois de plus, de faire un récap de Wonder Woman : ça ne m’intéressait pas. Je préférais lui donner un défi avec un petit article qui fait une page où elle doit parler de l'amazone sauf en BD et donc que des adaptations de Wonder Woman. C'était à Sonia, du blog Comics Have The Power et du podcast des GG comics (je t’ai déjà entendu dans ce podcast je crois), qui a du s’occuper de la vie éditoriale de l’amazone en BD. Et pour elle, le fait de faire un article un peu plus long, qui plus est le premier article du magazine qui, malgré tout, avait une contrainte avec un nombre limité de mots : c’était aussi une nouveauté pour elle. Il y a aussi de la nouveauté pour moi de piloter un magazine et pour les autres de rédiger pour un magazine, donc j’ai aussi essayé de sortir les gens de leur zone de confort.

 

Katchoo est bien sûr présente mais là où on ne l'attendait pas !

 

CS : Mais es-tu aussi le graphiste du magazine ?

M : Non, c’est une graphiste de talent qui se nomme Elodie Herbelin qui fait pleins de choses au Mans et donc la graphiste de ComicsMag.

 

CS : D’ailleurs, quel est le business plan de ComicsMag, on peut supposer qu’il dépend fortement des pubs ?

M : Le premier numéro que tu as entre les mains est à perte, complètement. Il n’y a aucune rentrée d’argent, on paye [...] tout. Pour la suite, le business plan évolue, il n’est pas hyper cadré mais on va se reposer sur la pub. Le magazine fera 36 pages et il devrait y avoir entre 6 et 8 pages de pub à l’intérieur. C’est moins que ce que tu peux trouver dans un magazine de mode par exemple. L’idée est qu’on a un palier de pub pour sortir le magazine et financer le tirage ainsi que payer tous les gens qui y contribuent. Je ne vais pas en vivre du magazine, après ça demande un peu de boulot tout de même donc si je peux toucher 100€ sur une sortie, je serais content de les prendre pour parler franchement. En revanche, je n’ai pas abandonné mon travail et je ne compte pas être salarié définitif du magazine. Ce n’est pas un modèle économique qui me permettrait de devenir riche et célèbre, surtout en sortant un magazine gratuit sur les comics.

 

CS : Le prochain numéro est prévu pour Novembre mais le magazine peut-il être en retard si vous avez un manque de financement ?

M : On a quand même envie de sortir en Novembre parce qu’à un moment, il faut sortir pour montrer qu’on existe. Donc la question serait plutôt de voir avec Bertrand, mon associé, combien de numéros on est prêt à sortir à perte, combien d’argent on est prêt à perdre en tout ou alors est-ce qu’on ne passerait pas par des solutions alternatives. Typiquement, si on a du mal à remplir en pub le numéro un, est-ce qu’on ne passerait pas par du financement participatif pour faire un starter et sortir ce fameux numéro 1 (en sachant que, personnellement, je ne suis pas branché financement participatif, c’est un modèle que je n’aime pas trop). Ca pourrait être une solution en dernier recours. De toute façon, il y a des solutions qui permettent de booster un projet à sa sortie aujourd’hui.

 

CS : D’ailleurs, nous voyons que dans ce numéro zéro des pubs qui viennent des éditeurs, mais pour les images, as-tu travaillé aussi de concert avec ces derniers ?

M : Je leur ai tout demandé en fait. L’intéret d’être un blogueur comme moi depuis 5ans est que j’ai les contacts avec tous les éditeurs qui sortent du matériel comics en France. Quand j’ai besoin d’images, je fais des recherches sur google pour trouver ce dont j’ai besoin. Mais quand on fait de la presse, on a besoin d’images en HD sinon à l’impression c’est tout flou. Donc j’ai fait [le magazine avec] les bases d’image dont j’avais besoin, et j’ai demandé aux [...] éditeurs s’il pouvait me les fournir en haute définition. Les images DC sont donc fournies par le staff d’Urban, pour Velvet, c’est Delcourt, etc. Par conséquent, comme les éditeurs sont cleans en termes de droit, on l’est aussi.




CS : Il est vrai que chaque image est accompagnée de son copyright, ce qui prouve un certain professionnalisme.

M : Et je vous invite à regarder d’autres magazines de comics qui ne le font pas forcément. (rire) Mais, il y a un certain professionnalisme, du moins une envie de bien faire. C’est à dire, je ne suis pas un flibustier et je ne viens pas pour faire un old'up dans le fameux “comics game” dont tout le monde parle. Et surtout, j’ai envie que ça soit bien fait, car je veux que ça soit [un projet] qui dure. Ca nous prend tellement de temps et d’énergie de faire nos projets, nos sites, nos podcasts, etc. Si c’est pour qu’on balance de la merde aux gens, ce n’est pas très intéressant, et si c’est pour que le projet soit attaqué à coup d’avocat pour qu’il s’arrête, ce n’est pas intéressant non plus. Donc quitte à faire quelque chose, autant le faire bien . Personnellement, je suis autodidacte, que ce soit à la télé, à la radio, sur la création de site, sur la rédaction et gestion de magazine, autant le faire de manière propre et pro pour prendre de l’expérience. Je ne dis pas que ce magazine va exister pendant 15 ans et que ça va me rapporter beaucoup d’argents, mais si je ne fais que le numéro 0 dans ma vie, [je pourrais dire que] j’ai fait un magazine papier. Je n’étais pas prédestiné à faire ça, mais je suis très heureux d’avoir accompli ce premier fait. On avance comme ça de petites joies et de petits défis en fait.

 

CS : Ce premier numéro se présente dans un format 16 pages, mais le prochain numéro sera plus robuste (36 pages), que proposera-t-il de plus que ce numéro test ?

M : Il y aura plusieurs thématiques. Si on prend le numéro 1, on va s’adosser à la sortie de Justice League, mais on va pouvoir aussi revenir sur les gardiens de la galaxie 2 qui sortira en DVD/BR un peu près durant cette période. Il y aura évidemment le guide de lecture mais très orienté grand public avec les 5-6 dernières sorties qu’ils pourront lire même s’ils n’y connaissent rien aux comics et bien d’autres idées. Après c’est facile d’avoir un conducteur, mais maintenant, toutes les idées que j’ai, il faut les transformer en article et faut les remplir. Donc il y aura plusieurs thématiques, ça parlera de plusieurs choses, toujours pour faire le pont entre les adaptations de comics et les comics en version BD.

 

CS : Un grand merci Matt ! Nous souhaitons que du bonheur à ce joli projet !

M : Merci à vous !

 

L’équipe de comics-sanctuary vous invite vivement à découvrir le premier numéro de ComicsMag consacré à Wonder Woman disponible dans les librairies disponibles aux adresses indiquées sur el lien suivant : carte intéractive.

Partagez cette news :

par Blackiruah

Site/blog perso : www.comics-sanctuary.com

Réagir

Il faut être connecté pour pouvoir réagir aux news.

Pas encore membre ? L'inscription est gratuite et rapide :
Devenir membre

9 commentaires

Avatar de Lord-of-babylon

Il trainait dans ma pile de truc à lire et à l'occasion d'une sortie ciné j'ai pris le temps de le lire en attendant que le film commence. J'étais dubitatif j'avoue mais la clarté du projet et le fait qu'il tient son propos ont effacé mes doutes. C'est didactique tout en apportant un angle un peu original (l'article sur les différentes Wonder Woman à la téloche). C'est rapide à lire, ça va à l'essentiel. Donc c'est bien. La maquette me parait un brin lourde mais bon la dessus je suis pas forcément un spécialiste. Par contre j'apprécie l'idée d'une revue qui se veut vulgarisatrice et s'appuie sur les films pour parler comics. C'est une proposition nécessaire et j'espère que le mag pourra être dispo dans des lieux "passerelles" comme les cinémas (a titre pro, Je vais me renseigner pour voir si la bibliothèque de mon cinéma serait intéressé) J'ai beaucoup aimé le plaidoyer sur les librairies (ca change des horreurs que j'ai pu lire ailleurs il y a quelques temps). Bref c'est un beau projet qui pourra, je l'espère, perdurer. Quelques remarques : - J'ai trouvé l'édito un peu léger et décousu alors que le texte de fin était parfait. J'aurais plus vu ce dernier en éditorial, il pose bien les enjeux et le but de la revue - le guide de lecture Wonder Woman. Très bon mais ca manque de repère chronologique. Leurs années de publication ou leur chronologie au sein de l'univers. C'est un repère clair qui semble très demandé. Bon courage pour la suite, je le lirais avec attention

Avatar de jazzchris33

Très bonne démarche, je n'ai pas encore eut l'occasion de le trouver. J'espère que les plus jeunes laisseront leurs portables quelques minutes pour lire des comics et plus. Bravo pour ce lancement à perte qui plus est. Belle prise de risques.

Avatar de Fred le Mallrat

J exagère mais j aimerais bien que vous réussissiez, ca changerait des dernières nouvelles. Ma question est plus: un mag comics peut il survivre sans s'adresser aux fans hardcore en étant distribué en librairie. Je me dis qu'il vaut mieux taper avec les ciné (genre UGC, Gaumont), les franchises de magasins de jeux video genre Micromania (qui fait du goodies geek), les geek store voire les bibliothèque.. En tout cas : merde. Votre pari est rempli sur le 1er numéro!

Avatar de Matt LSC

"Je crains par contre pour la suite" Il ne faut pas car on n'a aucun enjeu. On fait ça pour s'amuser.

Avatar de Blackiruah

[quote="Tori":23yuma42][quote="Fred le Mallrat":23yuma42]il faudrait presque se faire distribuer au cinéma, dans la magasins de jeux video que dans les librairies.[/quote:23yuma42] Il y a d'ailleurs trois cinémas parmi leurs points de distribution... Tori.[/quote:23yuma42] Je suppose que ce sont les cinémas cités dans l'ITW au Mans. Je n'avais même pas pensé aux magasins de jeux vidéos effectivement, les magasins de goodies aussi seraient de bons points de distributions.

Avatar de Tori

[quote="Fred le Mallrat":eapsl3sy]il faudrait presque se faire distribuer au cinéma, dans la magasins de jeux video que dans les librairies.[/quote:eapsl3sy] Il y a d'ailleurs trois cinémas parmi leurs points de distribution... Tori.

Avatar de Fred le Mallrat

Leur but est atteint: c'est un mag qui parle aux newbies. Je crains par contre pour la suite car c'est vrai que ca parle moins aux fans (en tout cas à moi, même avec un personnage que j'ai "peu" lu (par rapport aux autres)). Hors en librairie, tu trouves quand même pas mal de fans, où trouver les newbies est une question: il faudrait presque se faire distribuer au cinéma, dans la magasins de jeux video que dans les librairies.

Avatar de Blackiruah

[b:n6v2viyk][url=http://www.comics-sanctuary.com/news/27623/itw-comicsmag-le-nouveau-magazine-gratuit-de-comics.html:n6v2viyk][size=150:n6v2viyk][ITW] COMICSMAG : LE NOUVEAU MAGAZINE GRATUIT DE COMICS[/size:n6v2viyk][/url:n6v2viyk][/b:n6v2viyk]