• Critique Lord Baltimore T.6 par

    Après trois courtes sagas en 2014, les aventures de Lord Baltimore sont publiées aux Etats-Unis par Dark Horse au rythme d'une mini-série en 5 épisodes par an. "Le Culte du Roi Rouge" date de 2015 et marque la reprise de la partie graphique par le dessinateur suédois Peter Bergting, qui s'était déjà fait la main sur "La Sorcière d'Harju" (voir le tome 4). Le passage de relais entre Ben Stenbeck, qui était jusque là le dessinateur de la série, et Peter Bergting s'est fait sans qu'il y ait une trop grande rupture graphique (malgré les différences de style) tant les dessins du second s'adaptent naturellement à l'univers créé par Mike Mignola et Christopher Golden.

    Peter Bergting déploie très efficacement des visuels atmosphériques et horrifiques, dont certains ont une inspiration mignolesque (ce qui est confirmé par les études visibles dans le carnet de croquis commenté sur lequel se referme chaque volume) tout en gardant une identité qui lui est propre. Et comme d'habitude, le travail du coloriste Dave Stewart est impeccable...

    Lord Baltimore et ses camarades poursuivent leur quête pour détruire le Roi Rouge en suivant plusieurs pistes à la fois. Il y a maintenant beaucoup de personnages autour de Baltimore (Thomas Childress, Demetrius Aischros, Dr. Lemuel Rose, Simon Hodge, Harish, Mr. Kidd, Sofia Valk, Joaquim Rigo...) et le comic-book profite de cette nouvelle dynamique, tout comme le héros-titre. Mignola et Golden gèrent très bien cette équipe en s'attardant juste ce qu'il faut sur chacun pour nourrir les péripéties.

    L'idée de scinder le groupe en deux est également bonne. Tandis que trois d'entre eux recherchent des informations sur le Roi Rouge à Carthage, Baltimore et les autres doivent affronter une assemblée de sorcières à Saint-Petersbourg. Le scénario passe d'un lieu à l'autre sans jamais relâcher la tension, le suspense est bien dosé et l'ensemble monte en puissance jusqu'au rythme soutenu des scènes d'action alternées des deux derniers chapitres.

    On le sait, "tant que le Roi Rouge règnera, Lord Baltimore ne pourra pas disparaître"...ce qui n'est hélas pas le cas de ses alliés. Comme un Baltimore amer le dit lui-même, tout ceux qui l'approchent meurent. Cette incertitude renforce le doute entretenu par le récit car n'importe lequel d'entre eux est susceptible de perdre la vie dans ce long combat contre le mal...et il y a des pertes dans ce tome 6 !

    8

    Le Doc - 16 novembre 2018

    Avez-vous aimé cette critique ? OUI NON
Vous avez lu Lord Baltimore T.6 ?
Ecrire une critique