• Critique Superman Poche T.102 par

    Comme les (très) vieux lecteurs s'en souviennent certainement, les comic-books de Superman et de Batman ont été publiés exclusivement par l'éditeur Sagédition pendant près de 20 ans. Les revues de Sagédition avaient la particularité d'alterner deux pages en couleurs avec deux pages en noir & blanc. La programmation était également chaotique car il n'était pas toujours certain de retrouver la suite d'un épisode dans le numéro du mois suivant.

    Sagédition se permettait aussi de jouer avec les formats. Ainsi le magazine "Superman Poche" qui, comme son titre l'indique, était un "pocket" (duh !), comprenait de temps en temps des numéros spéciaux (dans des occasions comme les vacances scolaires). Dans ces cas-là, la numérotation doublait...et la taille aussi. Le "Superman Poche" était alors aussi grand qu'un "Superman Géant". Allez comprendre...

    J'ai un de ces numéros doubles sur mes étagères, le "Superman Poche #102-103" paru en mai-juin 1986 (Sagédition se dirigeait alors vers ses derniers mois d'existence). Trois histoires sont au sommaire. La première est la plus sympathique. Il s'agit d'un épisode tiré de "World's Finest Comics #253" qui plonge Superman et Batman dans une sorte de remake du "Prisonnier de Zenda", avec mariage royal, complot et traîtres à gogo. Le scénario de Bob Haney est mené sur un rythme enlevé et les dessins de Kurt Schaffenberger sont très élégants et bien adaptés à l'ambiance de cette bondissante épopée qui fait intervenir un vieil ennemi oublié du Chevalier Noir.

    Dans le deuxième épisode, extrait de "Action Comics #465", Lex Luthor tente de se débarrasser de Superman en le changeant en...Superboy ! De quelle manière ? C'est l'un des rebondissements de cette aventure qui accuse mal le poids des ans. Le scénario de Cary Bates est tiré par les cheveux (et c'est un comble quand Luthor est dans les parages) et la résolution n'est pas vraiment convaincante. Aux dessins, on retrouve un certain Curt Swan, ici mal accompagné à l'encrage par Tex Blaisdell.

    Et ce "Superman Poche" format "Géant" se termine par une virée spatiale de Superboy publiée en V.O. dans "The New Adventures of Superboy". Pour la première fois, le jeune Clark, alors âgé de 10 ans, rencontre une autre forme de vie extraterrestre et apprend une chose importante sur ses pouvoirs. Une jolie leçon d'entraide orchestrée par le scénariste Bob Rozakis et le dessinateur John Calnan, au style délicat qui donne à Superboy une mignonne frimousse.

    6

    Le Doc - 06 juin 2018

    Avez-vous aimé cette critique ? OUI NON
Vous avez lu Superman Poche T.102 ?
Ecrire une critique