• Critique Batman Hors-Série T.13 par

    Publié en 2000, Batman/Daredevil : King of New-York fut l'avant-dernier crossover entre Marvel et DC avant l'excellent JLA/Avengers en 2003. Et le moins qu'on puisse dire, c'est que cette deuxième rencontre entre le Chevalier Noir de Gotham City et le Diable Rouge de Hell's Kitchen est plus anecdotique que le spectaculaire rassemblement organisé par Kurt Busiek et George Perez.

    Batman et Daredevil s'étaient déjà croisés dans le moyen (et confus) Daredevil/Batman : An Eye for an Eye de D.G. Chichester et Scott McDaniel (publié en version française aux débuts de Panini et sur lequel je reviendrai plus tard), ce qui évite de perdre du temps en exposition. Après s'être lancé quelques piques (c'est clair, Bruce et Matt ne partiront pas en vacances ensemble), les deux justiciers mènent l'enquête.

    Le scénario se résume très simplement : l'Epouvantail est à New-York...car Jonathan Crane veut devenir Caïd à la place du Caïd.

    L'intrigue signée par l'écossais Alan Grant, un vétéran des comics Batman, tient sur un timbre-poste et certaines répliques sont un peu lourdingues (DD à Batman : "Les durs de New-York ne demandent jamais d'aide"...macho, macho man...), mais ce numéro spécial est un peu plus agréable à lire que le précédent crossover....ce qui est principalement du pour moi aux dessins de Eduardo Barreto, clairs, élégants, comparés aux découpages souvent trop surchargés de Scott McDaniel (et pourtant, je ne déteste pas son style, qui a aussi ses qualités, ce qui fait que je suis toujours partagé sur son travail).



    6

    Le Doc - 09 février 2019

    Avez-vous aimé cette critique ? OUI NON
Vous avez lu Batman Hors-Série T.13 ?
Ecrire une critique