• Critique Superman Hors-Série T.3 par

    De nos jours, le scénariste et dessinateur Erik Larsen continue d'animer son comic-book "Savage Dragon", une série qui vient d'atteindre son 230ème épisode. En France, seuls les premiers numéros de la série du flic de Chicago ont été traduits, car malgré les efforts des éditions Semic et Delcourt, le personnage ne s'est jamais attiré les faveurs du lectorat français. Donc pour ma part, je n'ai lu que la revue de Semic et quelques rencontres au sommet, comme celles avec les Tortues Ninja et Hellboy...et celle avec Superman !

    Les années 90 ont notamment été marquées par une véritable explosion du nombre de crossovers "intercomapny" comme on dit là-bas (ce qui peut se traduire par "inter-entreprises"), une tendance qui a connu un pic en 1996 et 1997 avec ce qui a été appelé "The Amalgam Age of Comics". Les projets ne se sont pas ralentis les années suivantes et rien qu'en 1999, Superman a été impliqué dans 4 crossovers aux ambiances très différentes : "The Incredible Hulk vs Superman", "Superman/Fantastic Four", "Superman vs Terminator : Death to The Future" et "Superman/Savage Dragon : Metropolis".

    Il est à noter que "Superman/Savage Dragon : Metropolis" (publié par DC) devait à l'origine accompagner la publication de "Superman/Savage Dragon : Chicago" (publié par Image), un chapitre écrit et dessiné par Erik Larsen qui racontait les circonstances de la première rencontre entre l'Homme d'Acier et Dragon, en suivant le principe de la "Terre partagée". Mais les retards de Larsen ont repoussé la sortie de "Chicago" jusqu'en 2002 (et cette partie est restée inédite en France). Les auteurs de DC ont quant à eux tenu les délais. Ce n'est en rien gênant à la lecture, car les deux crossovers peuvent se lire séparément et ils ne sont que vaguement liés (Superman et Dragon mentionnent leur première rencontre dans les premières pages sans entrer dans les détails...tout simplement car l'autre BD n'avait pas encore été publiée)

    L'équipe créative de "Superman/Savage Dragon" est composée de Karl Kesel au scénario et Jon Bogdanove aux dessins. Un duo familier de l'univers du kryptonien : Karl Kesel a travaillé sur les principales séries de Superman en tant que scénariste et encreur (et il a co-crée le Superboy moderne, Kon-El/Conner Kent) et Jon Bogdanove fut longtemps le principal dessinateur de la série "Superman : The Man of Steel".

    Karl Kesel débute son histoire par un hommage direct à la toute première page de "Savage Dragon" en 1992, en montrant Superman inconscient au milieu d'un brasier. Un mystère qui attire Dragon jusqu'à Metropolis...et à peine arrivé, le flic à la crête se retrouve impliqué dans une bonne baston. Bon dialoguiste, le scénariste prend ensuite le temps de poser ses personnages le temps d'une explication au Daily Planet (ce qui donne lieu à de croustillantes interactions...et c'est d'ailleurs l'un des meilleurs passages du comic-book) avant que les deux héros-titres se lancent dans une enquête qui les mènera jusqu'à...Apokolips !

    Les rebondissements rendent la lecture distrayante et le rythme ne se relâche que très rarement, mais le final tombe totalement à plat car l'apparition du Seigneur d'Apokolips débouche sur une résolution guère convaincante. La partie graphique de Jon Bogdanove est bien adaptée au délire ambiant, avec ses références et ses touches cartoony et "kirbyennes". J'ai toujours été très partagé concernant ses planches (je trouve qu'il dépend beaucoup de l'encrage), mais ici ça fonctionne plutôt bien malgré quelques cases moins inspirées.

    À la fin de l'épisode, Superman donne sa cape à Dragon, un petit cadeau pour la belle-fille du flic de Chicago. "Ca commence à devenir une habitude", dit Supes à sa bien-aimé Lois...car comme d'autres crossovers "intercompany" l'ont montré, l'Homme d'Acier est coutumier du geste.

    6

    Le Doc - 25 janvier 2018

    Avez-vous aimé cette critique ? OUI NON
Vous avez lu Superman Hors-Série T.3 ?
Ecrire une critique