• Critique Superman Hors-Série T.4 par

    Comme je l'ai déjà évoqué dans mes chroniques sur "The Incredible Hulk vs Superman" (voir "Marvel Crossover #12" dans la BDD) et sur "Superman/Savage Dragon : Metropolis" (voir "Superman Hors-Série #3"), les crossovers "inter-entreprises" (traduction pas très jolie du terme "intercompany crossovers") se déroulent généralement sur ce qu'on peut appeler une "Terre partagée" (ou même une "Terre Crossover"), un monde alternatif qui rassemble les personnages de deux maisons d'éditions et qui peut donc même avoir sa propre continuité interne. La rencontre entre Superman et les 4 Fantastiques n'adopte pas cette approche.

    Dans "Superman/Fantastic Four : Destruction Ultime", les héros-titres vivent dans leur propre univers tout en ayant connaissance les uns des autres...et pas seulement parce que dans l'univers Marvel, les personnages DC sont des héros de cartoons (Franklin Richards est un grand fan du dessin animé de Superman...il a du goût, ce gamin).
    Ce crossover se déroule après l'événement "DC vs Marvel", le grand "raout" des années 90 qui a monté les héros des deux éditeurs dans une série d'affrontements qui n'ont pas résisté à l'épreuve du temps (ça ne supporte vraiment pas une nouvelle lecture). La principale création de "DC vs Marvel" est Access, alias Axel Asher, capable de créer des portails interdimensionnels entre la Terre-1 (DC) et la Terre-616 (Marvel), ce qui a facilité les crossovers de la fin des années 90 (à noter que Access a rapidement été oublié par la suite, il n'a pas été utilisé pour le monumental "JLA/Avengers" de Busiek et Perez par exemple).

    Dans les premières pages de "Superman/Fantastic Four", l'Homme d'Acier découvre un élément qui bouleverse toutes ses certitudes : Galactus le dévoreur de mondes serait le responsable de la destruction de Krypton. Pour savoir le fin mot de l'histoire, il décide de rendre une petite visite à des spécialistes...et pour cela, il a besoin d'un "accès".

    Publié aux Etats-Unis dans un grand format Prestige, avec une très belle couverture de Dan Jurgens peinte par Alex Ross, "Superman/Fantastic Four" est l'oeuvre de Jurgens, au scénario et à la partie graphique. Le dessin de Dan Jurgens dépend toujours de ses encreurs et le duo qu'il a formé ici avec Art Thibert a donné un résultat très agréable, très dynamique, l'encrage de l'un se mariant bien avec le style appliqué de l'autre. Dan Jurgens est aussi un bon raconteur d'histoires : les événements s'enchaînent très efficacement et la présence de Superman dans l'univers Marvel permet des péripéties qui étaient jusque là de l'ordre du "Et si...?" (pour ne pas spoiler ceux qui ne l'auraient toujours pas lu).

    Et c'est savoureux...anecdotique certes (ce qu'on peut dire de pratiquement tous les crossovers des années 90), mais savoureux car divertissant, spectaculaire et héroïque...bien écrit et surtout bien caractérisé. Dan Jurgens connaît son Superman sur le bout des doigts (bien entendu)...et c'est un grand plaisir, surtout en cette période de disette, de relire une aventure de la Première Famille de Marvel et de retrouver (et d'apprécier) une dynamique familiale qui me manque beaucoup !




    7

    Le Doc - 25 janvier 2018

    Avez-vous aimé cette critique ? OUI NON
Vous avez lu Superman Hors-Série T.4 ?
Ecrire une critique