• Critique Superman Hors-Série T.10 par

    Publiée en 2005 par Semic dans les pages des deux derniers numéros de la revue "Superman Hors-Série" (cette petite chronique concerne donc l'intégralité de cette bande dessinée), "Superman : Kansas Sightings" ("Disparitions" en V.F.) est une mini-série au "format prestige" en 2 épisodes de 64 pages écrite par J.M. De Matteis et dessinée par Jamie Tolagson. J.M. DeMatteis venait de terminer une courte prestation sur la série "Adventures of Superman". Quant à Jamie Tolagson, c'est un dessinateur que j'ai très peu croisé dans mes lectures. Après une petite recherche, j'ai appris qu'il a dessiné, entre autres, du "The Crow", du "Hellraiser", du "Books of Magic", du "Sam & Twitch"...bref, quasiment que des titres que je n'ai jamais lus (à part le dernier de cette courte liste)...

    "Superman : Kansas Sightings" est sorti aux U.S.A. en 2003 et partage un point commun avec un épisode de la saison 3 de la série télévisée "Smallville" diffusé la même année. Les dates sont tout de même un peu trop rapprochées pour savoir si il y a eu une quelconque influence entre les deux récits.
    Et si Jor-El n'avait pas choisi la Terre par hasard ? A-t-il envoyé des sondes pour étudier la vie humaine ? Et aurait-il été capable d'enlever des humains pour en faire des sujets de test ?

    L'idée est bonne, intrigante...le traitement l'est nettement moins. J.M. DeMatteis revisite les origines de Superman en utilisant des éléments qui étaient au même moment retravaillés dans les différents comics de la ligne "Superman", notamment dans la maxi-série "Superman : Birthright" de Mark Waid et Leinil Yu. Contrairement à Waid, J.M. De Matteis s'inspire du Jor-El de John Byrne et de sa description d'une société kryptonienne froide et sans émotion. Dès sa conception, son histoire s'inscrivait donc dans une continuité dépassée et ses ajouts en grande partie contradictoires ont vite été oubliés depuis.

    Si on peut donc voir des ressemblances entre cette mini-série et l'épisode de "Smallville" mentionné plus haut, c'est surtout l'ombre du "Rencontres du troisième type" qui plane lourdement sur cette mini-série. La caractérisation des personnages est intéressante et certains, comme le vieux Herbert Moore, se révèlent vraiment touchants, mais au final la résolution de la deuxième partie est confuse (Superman ne fait d'ailleurs que répéter qu'il n'a rien compris...il n'est pas le seul d'ailleurs) et ne fait qu'amener encore plus de questions. Il y a de bons moments, perdus dans un ensemble trop long, trop lent, les marottes de l'oeuvre de J.M. De Matteis exprimées ici de façon parfois un peu trop aride...

    Je ne suis pas non plus emballé par les dessins de Jamie Tolagson, par ses proportions un peu foireuses, ses visages assez figés et sa façon plutôt uniforme de dessiner les rares protagonistes féminins (dans le voyage en voiture vers Smallville, le docteur Sorenson a vraiment des faux airs de Lois Lane).

    4

    Le Doc - 21 août 2018

    Avez-vous aimé cette critique ? OUI NON
Vous avez lu Superman Hors-Série T.10 ?
Ecrire une critique