• Critique Superman & Batman T.8 par

    Pendant 20 ans, entre 1954 et 1974, le reporter-photographe Jimmy Olsen a vécu des centaines d'aventures incroyables (et abracadabrantes) dans les pages de son propre titre "Superman Pal's Jimmy Olsen", une série qui fut même animée par le King Jack Kirby entre le #133 et le #148. En 1974, DC a décidé de donner un nouveau souffle à ce comic-book en changeant de formule et de titre.

    À partir du #164, "Superman's Pal Jimmy Olsen" est ainsi devenu "Superman Family", un format anthologique publié jusqu'au #222 en 1982. Le sommaire de "Superman Family" était composé d'inédits et de rééditions, de plusieurs segments allant de vignettes de 2 pages à des histoires d'une vingtaines de pages en passant par des historiettes de 6 à 9 pages. Comme son titre l'indique, tous les personnages de l'univers Superman étaient mis en avant : Jimmy Olsen, Lois Lane, Perry White, les parents Kent, Lana Lang, Krypto le chien...

    Pour son numéro 200 (mars 1980), "Superman Family" a proposé une histoire complète, dont les différents segments sont reliés pour raconter une journée de la Famille Superman dans le futur. Et pas n'importe quelle journée puisqu'il s'agit de l'anniversaire de mariage de Clark Kent et Lois Lane. Comme le mariage entre les deux personnages n'était pas encore d'actualité, ce scénario de Gerry Conway faisait bien entendu partie des "histoires imaginaires" de DC Comics, une série de récits hors-continuité qui permettaient aux lecteurs de découvrir des événements alternatifs qui, selon la formule consacrée, auraient pu avoir lieu (ou pas), dans le passé, le présent ou le futur.

    Ici, c'est un des nombreux futurs possibles qu'a décrit Gerry Conway.
    Un futur où Clark et Lois se sont mariés et ont une fille qu'ils ont prénommée Laura. Le sujet de l'héritage est bien évidemment évoqué (assez rapidement car la révélation survient dans les dernières pages et n'a donc pas d'incidence sur l'ensemble), puisque Laura découvre à l'âge de 16 ans qu'elle a hérité des pouvoirs de son père.
    Un futur où Jimmy Olsen est devenu le directeur du Daily Planet et a épousé Lucy Lane. Les intrépides époux ont le temps de jouer à Sherlock Holmes et de résoudre une enquête avant de se rendre à la fête.
    Un futur où Kara Danvers est devenue gouverneur et Supergirl a laissé la place à Superwoman. Pour trouver le cadeau parfait, Superwoman entreprend un voyage dans le temps qui ne sera pas de tout repos.
    Un futur où Clark et Lois poursuivent leur carrière de journaliste, chacun à leur manière caractéristique...

    "Superman Family #200" est un comic-book inégal, ce qui est le propre des sommaires anthologiques. C'est aussi le genre de bande dessinée qui accuse un peu trop son âge (un peu comme les traductions de Sagedition), tout en offrant une lecture aussi gentillette que divertissante. Pour la partie graphique, on reste dans le classique, mais du classique très agréable avec des dessinateurs comme Bob Oksner, Kurt Schaffenberger et Alex Saviuk. Mais on retrouve aussi à l'encrage de deux parties l'un des encreurs les plus controversés de son époque, un certain Vince Colletta, à l'oeuvre sur les pages les plus faibles de ce numéro anniversaire.

    6

    Le Doc - 09 janvier 2018

    Avez-vous aimé cette critique ? OUI NON
Vous avez lu Superman & Batman T.8 ?
Ecrire une critique