• Critique Tom Strong T.1 par

    Ma grand mère a toujours su me recevoir, à chaque voyage, j’ai droit à mon plat préféré : les quenelles de mémé ! Et franchement, je ne sais pas comment elle fait, mais c’est une chef de ce plat : à chaque fois que j’en mange, j’ai envie de pleurer tellement c’est bon ! Dans les comics, Alan Moore a beau être un auteur de génie et pétri de bonnes idées, je n’ai jamais été un grand fan de sa narration. Néanmoins, malgré ce défaut (qui détruit ma pile à lecture), ces récits ont toujours ce petit ingrédient secret qui parvient à le transcender. Tom Strong suit-il la tradition ? … Presque !

    La série Tom Strong nous propose de suivre les aventures du super héros éponyme. Ce dernier qui est calqué sur le modèle de Doc Savage (beau, super force, intelligent, etc.) va vivre multiples aventures dans les années 2000, entouré de sa famille, son robot et d’un gorille intelligent (oui oui, rien que ça).

    En soit, tous les épisodes sont, en réalité, un hommage au récit pulp où notre héros va être confronté à un ennemi, nous proposant souvent des flashbacks (dessinés par d’autres artistes) avec la folie des récits d’antan. Mais tous ont une certaine modernité, tout en conservant ce petit côté optimiste assez surprenant vu l’auteur.

    Et justement, le message d’Alan Moore est limpide à travers Tom Strong : oui les super héros peuvent être positifs ! Et il le démontre chapitre après chapitre à travers des histoires et surtout (et c’est le second gros point fort de cette série) en étoffant tout son univers de manière logique et dans une dynamique très sympathique.

    Mais l’oeuvre n’est pas parfaite, tout d’abord, j’ai toujours autant de mal avec l’écriture d’Alan Moore, souvent inutilement dense même si, parfois, c’est surtout pour nous rappeler les comics d’antan… Et… bon sang qu’est ce que le début est long ! L’auteur prend son temps pour tout développer au point de saisir où il nous emmène à partir de la moitié du volume.

    Mais mon plus grand regret est de voir certains concepts recyclés de la série Suprême (ma série préférée de l’anglais au passage) amenant un peu de déception venant de cet auteur si créatif.

    Pour le reste, notons la présence de Chris Sprouse au dessin qui réalise une grande partie des épisodes et qui facilitent à amener un ton fun à la série avec son style épuré et léger qu’apporte la ligne claire. Mais le bougre est accompagné de nombreux dessinateurs stars pour des récits annexes qui font leur petit effet à la lecture !

    7

    Blackiruah - 02 février 2019

    Avez-vous aimé cette critique ? OUI NON
Vous avez lu Tom Strong T.1 ?
Ecrire une critique