• Critique Gen 13 T.11 par

    Spider-Man, Hulk, le Silver Surfer, les 4 Fantastiques...Bugs Bunny, les Thundercats, Les Maîtres de l'Univers...Mohammed Ali, Jerry Lewis...les Aliens et les Predators. Pendant huit décennies, Superman a vécu de nombreuses rencontres, jusqu'aux plus improbables. Et c'est ce qui fait le sel de ces crossovers. On ne trouve pas plus opposés que l'Homme d'Acier et les jeunes de Gen 13; l'équipe d'adolescents à super-pouvoirs créés par Jim Lee, Brandon Choi et J. Scott Campbell pour le label Wildstorm de Image Comics; et ça apporte un côté rafraîchissant à cette petite mini-série en 3 épisodes scénarisée par Adam Hughes et dessinée par Lee Bermejo.

    À la fin des années 90, Jim Lee a quitté Image pour céder Wildstorm à DC Comics, tout en conservant la direction éditoriale de sa société. Comme il n'était alors pas encore question d'intégrer les personnages Wildstorm à l'univers DC, la mini-série "Superman/Gen 13" se présentait alors comme l'un de ces nombreux crossovers où les héros impliqués vivent sur une "Terre partagée".
    Au début de l'histoire, les jeunes de Gen 13 se prépare à quitter leur Californie ensoleillée pour un voyage organisée. Cette fois, c'est la surpuissante Caitlin Fairchild qui décide de la destination...et en tant que grande fan de Superman, elle a naturellement choisi Metropolis. Au grand désespoir de ses camarades pour qui le boy-scout est un gros ringard...

    À peine arrivés à Metropolis, les jeunes assistent à un combat entre Superman et un gorille gigantesque contrôlé par un super-cerveau. Caitlin s'approche un peu trop et se retrouve sur la trajectoire de Superman catapulté par son ennemi. Elle se réveille un peu plus tard, amnésique au milieu des ruines. Superman l'a recouverte de sa cape et elle en déduit qu'elle est Supergirl et qu'elle a perdu la mémoire et une partie de ses pouvoirs à cause des effets de la kryptonite rouge. Caitlin est de bonne foi et elle veut aider les habitants de Metropolis...mais elle va surtout déclencher un beau chaos par ses gaffes à répétition...

    "Superman/Gen 13" est une mini-série qui fonctionne principalement sur l'humour et sur le décalage entre le côté intemporel et la "coolitude" des héros Wildstorm. Adam Hughes glisse des références à l'Âge d'Argent et équilibre bien l'ensemble avec son goût pour les petites blagues sexy. Certaines sont parfois un petit peu lourdes, mais ça colle tellement bien avec la caractérisation de Grunge. Au fur et à mesure d'une journée très mouvementée, les ados cyniques se laissent gagner par l'aura de Superman...et pendant ce temps, la sous-intrigue Caitlin/Fairchild ne manque pas de moments amusants.

    Bref, c'est aussi léger que très sympathique, une lecture agréable, avec des dialogues pêchus et bien servie graphiquement par les belles planches de Lee Bermejo.

    7

    Le Doc - 03 mars 2018

    Avez-vous aimé cette critique ? OUI NON
Vous avez lu Gen 13 T.11 ?
Ecrire une critique