• Critique Superman T.4 par

    Je n'ai pas lu beaucoup de bandes dessinées de Superman parus dans les années 70...et celles que j'ai dans ma collection ne sont pas toutes de la meilleure qualité. Le quatrième numéro du bimestriel "Superman" de Sagédition (publié fin 1975) fait partie de ces vieilleries achetées à (très) bas prix lorsque j'écumais encore les brocantes. Et je suis bien content de ne pas avoir payé cher car le sommaire est en grande partie totalement inepte.

    On y trouve deux épisodes tirés de "Action Comics" #425 et 426, deux exploits de Superman oubliés par le temps (ce qui n'est guère étonnant) écrits par Cary Bates et dessinés par Curt Swan, un duo qui a longtemps oeuvré sur les comics de l'Homme d'Acier. Pour le meilleur...et aussi pour le pire comme ici. Superman affronte dans un premier temps Terraman, le desperado de l'espace qui manipule une secte d'allumés pour qu'ils détruisent des roches lunaires afin qu'il se serve de la fumée de l'explosion pour armer son revolver spécial. Oui, c'est stupide...mais pas autant que la vision de Supes qui désarme Terraman en lui balançant sa botte. Mais le potentiel nanardesque de ces "Action Comics" explose dans la ridicule deuxième histoire qui voit Supes aux prises avec une sorte d'autruche géante, la dernière représentante de son espèce.

    Au sommaire de ce "Superman #4", il y a aussi un "World's Finest" très mal ficelé réunissant Superman, Batman et Metamorpho. C'est laborieux et la traduction, qui m'a l'air bien elliptique, n'aide pas non plus à la lisibilité de l'ensemble. Seul l'épisode de "Supergirl", le premier de la nouvelle série de Kara Zor-El datant de 1972, relève un tout petit peu le niveau.

    La jeune héroïne change de vie et à peine installée à San Francisco se retrouve prise dans une enquête pleine de rebondissements. Le scénariste Cary Bates (oui, encore lui) pose assez efficacement les bases de cette étape du parcours de Kara, introduit de nouveaux personnages et un mystère afin de maintenir l'intérêt pour les numéros suivants...que je n'ai pas lus.
    Mais comme on ne peut pas tout avoir, la partie graphique est fade...et la présence à l'encrage d'un certain Vince Colletta y est pour beaucoup.

    4

    Le Doc - 06 juin 2018

    Avez-vous aimé cette critique ? OUI NON
Vous avez lu Superman T.4 ?
Ecrire une critique