• Critique Walking Dead T.29 par

    “Après la pluie, le beau temps !” disait le devin dans le dessin animé d'Astérix et Obélix - le coup du menhir, une expression qui m’a marqué depuis mon enfance et qui s’avère en général plutôt vraie, mais est-ce que ce dicton s’applique dans l’univers de Walking Dead, c’est ce que nous propose de découvrir Robert Kirkman dans ce 29ème tome de la saga.

    Ainsi, la communauté de Rick a vaincu les chuchoteurs. Cette victoire à la Pyrrhus, car le village a perdu bien du monde à commencer par Andrea, va aussi entraîner des décisions fortes comme la libération de Negan qui sera mal accepté par Maggie, mais Rick découvrira aussi la présence potentielle d'une autre communauté via les communications radio d'Eugène. Ainsi, le choix est fait : Rick va envoyer une petite escouade pour aller à la rencontre de cette nouvelle colonie loin d’être à côté.

    Ce nouveau volume se déroule sur 3 lieux distincts.
    Le premier suit la communauté de Rick et Maggie où le premier n’arrive pas vraiment à se remettre de la perte d’Andrea alors que son fils lui semble être devenu plus adulte avec cette perte. J’ai eu l’impression que Robert Kirkman installe doucement la mise en retrait de Rick même s’il garde toujours cette petite folie qui le rend si charismatique et surtout… dangereux.
    Nous suivons aussi la petite escouade dirigée par Michonne qui nous permettra de jeter un œil sur l’état des villes à cette étape de la série (avec une vision très intéressante des mégalopoles) mais aussi de découvrir un nouveau personnage complètement fou qu’ils rencontreront sur le trajet. D’ailleurs, son arrivée amène encore un caractère très particulier avec déjà son lot de passages marquants rien qu’avec cet album. Croyez moi, ce personnage risque d’être assez épique par la suite !
    Mais la partie la plus intéressante reste celle qui se focalise sur Negan qui ne cesse de devenir un personnage passionnant et dont l’auteur aime à nous montrer sa psyché loin d’être simple. Ce volume représente en quelque sorte la rédemption de ce personnage. Nous l’observons alors qu’il se retrouve complètement isolé, et se confie, indirectement aux lecteurs, sur sa peine, ses remords mais aussi sur l’importance que représente Lucille pour lui. Le tout se finira en plus sur un face à face poignant devant Maggie. J’aime beaucoup ce personnage, et ce n’est avec ce tome qui montre d’autant plus sa complexité qui va me faire penser l’inverse.

    Le fin de ce volume amène comme toujours son lot d'interrogation que ça soit vis à vis de Negan et surtout du côté de cette nouvelle communauté qui semble être tout autant préparée que celle de Rick. Comme d’habitude avec Walking Dead, la série reste toujours de qualité en poursuivant ce travail de plongée dans la nature humaine du coup vivement la suite ! Mais il semble que le beau temps ne soit pas vraiment agréable… Faudrait envoyer ce devin dans le monde de Walking Dead, je me demande s’il dirait la même chose.

    7

    Blackiruah - 19 mars 2018

    Avez-vous aimé cette critique ? OUI NON
Vous avez lu Walking Dead T.29 ?
Ecrire une critique
    Autres critiques séries de Blackiruah au hasard
  • House of M
    10