• Critique Walking Dead T.30 par

    Franchement, j’adore découvrir des cultures et des organisations totalement nouvelles. J’en ai tellement pris pleins les yeux au Japon. Bousculé par leurs coutumes, leurs cultures, leurs architectures, j’ai pris un pied fou de parcourir les temples, leurs villes et campagnes. Bref, ça m’a fasciné. C’est d’ailleurs l’une des raisons qui justifient mon amour pour Walking dead.

    Robert Kirkman a ce talent de présenter différentes communautés organisées qui se sont adaptées avec cette situation plutôt complexe... On peut citer le cycle du gouverneur, de Negan, des chuchoteurs qui présentaient des organisations complètement différentes, loin de l’idée de celle qu’a construit Rick depuis quelques volumes.

    Ainsi, ce nouveau volume lance un nouveau cycle où nous découvrons une nouvelle communauté et une organisation pour le moins impressionnante. Alors que la précédente se basait sur un retour au primitif, ici, nous faisons face à une communauté sur-organisée. Sans en dire trop, chacun travaille pour le bien de tous. D’ailleurs, les visiteurs (Michonne et compagnie) vont même être surpris de découvrir qu’il y a même des spectacles et du sport dans cette nouvelle société.
    Franchement, j’ai été bluffé par ce volume, comme de coutume Robert Kirkman présente une nouvelle organisation, commence par les points positifs, par le fait de découvrir à quelle point cette communauté a réussi à retrouver un système moderne que l’on connaît aujourd’hui. Mais très vite, les points négatifs se révèlent et peuvent faire tiquer.
    Mais (et c’est là où se trouve tout le génie de l’auteur), tout est justifié, même argumenté donnant du sens à cette machine huilée, ainsi la représente de cette communauté va aller à la rencontre de Rick et ça sera finalement une nouvelle confrontation d’idées qui lance ce nouveau cycle.

    Il n’y a guère de suspens, j’ai adoré ce nouveau départ. Certaines révélations vont faire bouger les choses et j’avoue être excité par ce nouveau face-à-face qui ne peut qu’entrainer de vrais débats philosophiques (et surement physiques !) sur la manière de gérer une population.

    Ce 30ème volume est un sacré coup de force de Robert Kirkman qui montre (comme toujours) qu’il a toujours des idées pour cette série qui a déjà 15ans ! Décidément, vous n’êtes pas près d’arrêter cette série.

    9

    Blackiruah - 22 octobre 2018

    Avez-vous aimé cette critique ? OUI NON
Vous avez lu Walking Dead T.30 ?
Ecrire une critique
    Autres critiques séries de Blackiruah au hasard
  • House of M
    10