• Critique Star Wars T.12 par

    Le second volume de la revue Star Wars de Panini se referme avec ce douzième numéro...avant une deuxième relance déjà prévue pour le mois prochain. Le volume 3 aura une pagination légèrement réduite (on repasse à un format de 96 pages), mais l'éditeur nous réserve à partir de maintenant une dose mensuelle de la Saga des Etoiles (et ça, c'est une bonne nouvelle).

    Pas de Docteur Aphra dans ce #12. Le sommaire compile 7 épisodes pour 152 pages afin de terminer les arcs narratifs en cours des séries Star Wars et Dark Vador, ce qui permettra au numéro 1 d'avril de débuter avec de nouvelles histoires. Une programmation bien coordonnée et bien pensée vu la nature des deux récits du mois. Comme on l'a vu dans le #11, Mutinerie sur Mon Cala (Star Wars #44 à 49) et Mers de Feu (Darth Vader #13 à 17) ont en effet de nombreux points communs. Les deux intrigues se déroulent au même endroit, la planète Mon Calamari, mais à des époques différentes. Il y a des renvois entre les deux scénarios qui se complètent très bien même si les ambiances ne sont pas les mêmes.

    C'est plus sombre pour le Dark Vador de Charles Soule et Giuseppe Camuncoli, qui parle de la chute d'un peuple face à l'Empire et de l'abandon par un Jedi de ses idéaux pour assurer la véracité de sa vision. Tout au long des 3 épisodes, Charles Soule entretient la tension jusqu'au bout. L'action est palpitante, le drame est prenant (avec de belles idées, comme la façon dont le scénariste révèle le temps d'une page le passé des acolytes du Jedi Ferren Barr aux moments-clés) et le final est implacable.

    Mais il y a tout de même une lueur d'espoir...et pour le peuple de Mon Cala, l'espoir est venu d'une bande de rebelles qui ont détruit l'Etoile de la Mort. Les #46 à 49 sont pour le moment les meilleurs épisodes écrits par Kieron Gillen depuis son arrivée sur Star Wars. Tout est là (à part  un bon dessinateur) : un nouveau personnage intéressant, un plan qui amène son lot d'action et de rebondissements et une situation particulièrement délicate qui n'empêche pas une bonne dose d'humour. Des éléments savamment dosés...et un cliffhanger alléchant ! 

     

    8

    Le Doc - 03 mars 2019

    Avez-vous aimé cette critique ? OUI NON
Vous avez lu Star Wars T.12 ?
Ecrire une critique