• Critique Star Wars T.9 par

    "Star Wars #40 et 41" :

    Suite du premier arc narratif imaginé par le nouveau scénariste de la série, Kieron Gillen. La situation sur Jedha amène nos héros à nouer de nouvelles alliances et aussi à se confronter à des méthodes qui leur sont pour le moins inconfortables. C'est particulièrement le cas lors de la mission qui réunit Luke Skylwalker et Benthic. Depuis le début, l'atmosphère de ce récit est sombre, ce que Kieron Gillen continue d'entretenir assez efficacement par les dialogues et la montée des enjeux lors des différents assauts. Tout en glissant tout de même une petite note d'espoir...

    Pendant ce temps, Luke entrevoit la possibilité d'en savoir un peu plus sur la Force. Une expérience intense, au bord du gouffre (littéralement, mais pas que...), une épreuve de plus sur la route qui mènera le jeune homme pétri de doutes sur Dagobah...

    Bon, pour éviter de me répéter, je ne parlerais pas des dessins cette fois...

    "Doctor Aphra #16" :

    Une série de plus en plus savoureuse. Ce seizième épisode est une nouvelle fois très bien rythmé, bourré d'action tout en n'oubliant pas de développer les personnages et leurs relations. Les réactions des mercenaires qui accompagnent Aphra sont souvent croustillantes et le jeu de poursuite/drague entre Aphra et Tolvan ajoute un autre genre de tension à l'ensemble, une attirance contrariée par les événements (et la situation des deux femmes) et très bien écrite par Kieron Gillen et Simon Spurrier depuis plusieurs numéros...

    Et le style clair de Emilio Laiso change agréablement des planches de Salvador Larroca (oups, je n'ai pas tenu longtemps)....

    "Darth Vader #10 et 11" :

    Le titre a trouvé sa vitesse de croisière après un début inégal. Les deux épisodes proposent la fin de l'arc avec Jocasta Nu et le début du suivant, "La Règle des 5". Dans les deux cas, l'action est soutenue, avec toujours une solide prestation de Guiseppe Camuncoli à la partie graphique. J'ai trouvé le portrait de l'ancienne archiviste des Jedi intéressant, avec son côté farouche et son caractère bien trempé qui ne sont pas incompatibles avec sa tâche.
    La recherche d'un possible Jedi survivant va également mettre Vador sur la route d'une famille de chasseurs de primes. Bien ficelé, avec une course-poursuite explosive et un bon cliffhanger...



    Un article sur la mini-série "Mace Windu" (publiée par Panini en librairie) complète le sommaire.


    7

    Le Doc - 20 octobre 2018

    Avez-vous aimé cette critique ? OUI NON
Vous avez lu Star Wars T.9 ?
Ecrire une critique