• Critique Star Wars - Droides T.1 par

    Steppin' softly in a danger zone
    No weapon in my hand
    It's just this brain, designed by man
    It's got me in trouble again
    In trouble again

    Si "Star Wars: Droids – The Adventures of R2-D2 and C-3PO" n'est pas le premier dessin animé "Star Wars" (un honneur qui revient au segment animé du nanardesque téléfilm "Au temps de la Guerre des Etoiles" diffusé en 1978), cette suite d'aventures consacrée aux exploits de Sispéo et Dédeux avant leur rencontre avec Luke Skywalker est historiquement la première série animée dérivée de la Saga des Etoiles imaginée par George Lucas.
    Après le succès du "Retour du Jedi" en 1983, "La Guerre des Etoiles" s'est poursuivie un temps sur le petit écran, sous la forme de plusieurs productions jeunesses comme "Droids" et les téléfilms et dessins animés des "Ewoks".

    Le chapitre animé de "Au temps de la Guerre des Etoiles" (qui a marqué la première apparition d'un certain Boba Fett) fut la seule source de satisfaction de George Lucas qui engagea à nouveau le studio canadien Nelvana pour s'occuper du développement de "Droids" et "Ewoks", qui furent deux des dessins animés les plus coûteux de leur époque. Et pour la petite histoire, le générique de "Droids" a été réalisé par Stewart Copeland, batteur et co-fondateur du groupe The Police.

    Le comic-book publié par Marvel en 1986 dans sa collection jeunesse "Star Comics" reprend le même principe que le dessin animé : C-3P0 et R2-D2 font équipe avec différents maîtres à chaque épisode et comme le souligne le titre de la chanson, ils se retrouvent à chaque fois dans les ennuis jusqu'au cou...au programmes, droides de guerre, pirates, criminels et même voyage dans le temps (une rareté dans l'univers "Star Wars" mais que le contexte de ce genre de récits peut permettre). C'est délicieusement léger, divertissant, mouvementé, bourré de rebondissements et la relation entre les deux amis droïdes est toujours aussi amusante à suivre tout au long de ces péripéties délirantes.

    L'Intégrale publiée par Delcourt regroupe les huit épisodes de la série "Droids" ainsi que le crossover avec les "Ewoks" (qui contient tout de même une petite bizarrerie au niveau de la chronologie). Je n'ai pas souvenir d'avoir lu d'autres comics écrits par le scénariste Dave Manak, mais du côté de la partie graphique, Marvel avait fait appel à quelques pointures avec des noms comme John Romita Sr, Mary Wilshire, Joe Sinnott, Marie Severin, Carlos Garzon ou encore le grand Al Williamson (qui a vraiment participé à toutes les déclinaisons de "Star Wars" en bande dessinée). Ces dessinateurs et encreurs se sont bien adaptés aux origines cartoonesques du titre et l'ensemble est coloré et très dynamique.

    Les trois derniers épisodes du comic-book revisitent le premier long métrage en empruntant le plus souvent le point de vue des droïdes et en l'agrémentant de scènes supplémentaires. Une savoureuse initiative qui propose un autre regard sur le déroulement de ces événements importants qui se sont déroulés il y a bien longtemps, dans une galaxie lointaine, très lointaine...


    I put my life in jeopardy
    In the service of my friends
    I wouldn't care but it's a dangerous affair
    'Cause I’m in trouble again, trouble again
    In trouble, in trouble, in trouble



    8

    Le Doc - 22 octobre 2018

    Avez-vous aimé cette critique ? OUI NON
Vous avez lu Star Wars - Droides T.1 ?
Ecrire une critique