• Critique Doctor Who T.2 par

    Après la mini-série "Quatre Docteurs", Titan Comics a une nouvelle fois réuni les quatre derniers Docteurs en date dans une même saga événement. "Le Règne des Cybermen" a été publié en 2016, pour marquer le 50ème anniversaire de la première apparition des Cybermen dans "The Tenth Planet", un serial de la série classique "Doctor Who" également connu pour avoir montré la première régénération du Seigneur du Temps (c'est là que William Hartnell a passé le relais à Patrick Troughton).

    "Le Règne des Cybermen" est écrit par deux habitués de l'univers du Docteur, George Mann et Cavan Scott. Les scénaristes ont imaginé une suite au final de la saison 9 de "Doctor Who" en suivant l'exil de Rassilon. L'alliance du leader déchu avec les Cybermen déclenchera les événements destructeurs de cette mini-série en 5 parties, l'accès au voyage dans le temps permettant aux cyborgs de remodeler le passé à leur guise.

    Titan Comics a préparé les lecteurs au "Règne des Cybermen" en intégrant dans plusieurs comics des prologues d'une page montrant les neuf premières incarnations du Docteur (en comptant le War Doctor incarné par le regretté John Hurt) aux prises avec les Cybermen à des moments-clés. Et le moins que l'on puisse dire, c'est que les choses s'annoncent mal pour le Seigneur du Temps. Dans ce recueil, ces prologues ont été placés en fin de volume, ce qui ne fait pas grand sens. C'était peut-être le cas pour l'album V.O. (je ne sais pas, je ne l'ai pas eu entre les mains), mais il aurait été plus judicieux pour Akileos de les (re)placer en début de lecture.

    Ayant un peu laissé tomber le visionnage de la série TV (je n'ai toujours pas regardé les deux dernières saisons avec Peter Capaldi), j'ai eu un peu de mal à rentrer dans l'histoire. Une fois les enjeux établis et la mécanique bien réglée, ça s'est amélioré. L'intrigue couvre plusieurs époques et suit les efforts des quatre Docteurs et de tous leurs compagnons, qu'ils viennent de la série TV (pour le 9ème qui est accompagné de Jack, Rose et Jackie Tyler) ou des bandes dessinées (le 10ème est avec Gabby et Cindy et le 11ème est avec Alice), pour stopper les plans de conquête des Cybermen.

    Après le chapitre introductif, les épisodes suivants sont menés sur un rythme soutenu, en invoquant de nombreux lieux et personnages, jusqu'au joli "tour" final du Docteur. Mais le déroulement du récit est parfois rendu confus par la très inégale partie graphique. Les dessins ne sont pas le point fort des comics du Docteur publiés par Titan (c'était déjà le cas à l'époque d'IDW d'ailleurs) et "Le Règne des Cybermen" rassemble cinq dessinateurs aux styles variés et qui ne s'accordent pas vraiment pour un résultat souvent passable.

    6

    Le Doc - 23 juin 2018

    Avez-vous aimé cette critique ? OUI NON
Vous avez lu Doctor Who T.2 ?
Ecrire une critique