• Critique Le Meilleur de Superman - Le Spectacle de Minuit T.1 par

    Publiée en 1986, soit l'avant-dernière année de publication de l'éditeur Sagédition, la bande dessinée en petit format "Le meilleur de Superman - Le Spectacle de minuit" fait partie d'une collection fourre-tout intitulée "TV Pocket". Quand on remonte l'historique de cette collection, on se rend compte qu'il n'y avait pas eu de "TV Pocket" depuis 1980 et que les trois premiers numéros ont été consacrés à Superman et à deux personnages qui appartenaient alors au catalogue Gold Key, "Magnus, Robot Fighter" et "Solar". Il n'y a plus eu ensuite qu'un seul "TV Pocket" en 1987, un sommaire qui réunissait des comics de Supergirl, Superman et Superboy.

    Contrairement à la grande majorité des revues de Sagédition, "Le meilleur de Superman" n'adopte pas l'alternance deux pages couleurs/deux pages noir et blanc pour se présenter entièrement en noir et blanc. La couverture est également mensongère : il s'agit de celle de "Action Comics 440", un numéro qui n'est même pas au sommaire. Et même si les histoires ne sont pas mauvaises, on est tout de même très loin du "Meilleur de Superman"...

    La grande constante des comics Superman pré-Crisis, c'est la présence de l'inamovible Curt Swan aux dessins. Entre la fin des années 40 (son premier travail sur l'Homme d'Acier remonte à "Superman #51" en 1948) et 1986, Curt Swan a dessiné des milliers de pages pour la famille de titres Superman et est devenu véritablement l'artiste définitif du Kryptonien à partir des années 60. La première rencontre entre Superman et Batman, les séries "Action Comics", "Superman's girlfriend Lois Lane", "Superman's pal Jimmy Olsen", "Superman", "World's Finest", "Adventure Comics"...avec son style élégant et sa technique solide (même si ses compositions étaient le plus souvent très sages), Curt Swan a tout dessiné et il était régulièrement aux commandes visuelles de plusieurs revues par mois.

    Il n'est donc pas étonnant que la partie graphique des 4 récits de ce pocket portent sa signature exclusive. 4 récits déjà traduits dans les années 70 dans les pages de "Superman Poche" : dans "Action Comics #442", Superman enquête sur l'enlèvement d'un présentateur de Late Show...et se moque gentiment de son collègue Steve Lombard par la même occasion. Un suspense plutôt bien ficelé qui démontre une nouvelle fois, si besoin était, que Superman est vraiment plus rapide qu'une balle de revolver !

    Dans "Superman #295", l'Homme d'Acier est embarqué dans une odyssée temporelle particulièrement alambiquée. Ca s'améliore ensuite avec un mouvementé team-up avec Batman tiré de "World's Finest #234" qui puise massivement son inspiration dans la série télévisée "Perdus dans l'Espace". Ce "(pas vraiment) Meilleur de Superman" se conclut sur l'histoire principale de "Action Comics #471", où Superman découvre que l'entité fantomatique qui hante son voisin est en fait une criminelle de la Zone Fantôme. Un épisode qui se termine de façon abrupte au bout de 11 pages...car Sagédition n'avait pas jugé bon de rééditer la deuxième partie de cette aventure qui s'était terminée dans "Action Comics #472" !

    6

    Le Doc - 27 janvier 2018

    1 membre aime | Vous avez aimé cette critique Annuler
Vous avez lu Le Meilleur de Superman - Le Spectacle de Minuit T.1 ?
Ecrire une critique