• Critique Man of Steel T.1 par

    Ma femme a des chèques-cadeaux dont elle ne sait pas quoi faire... et bien c'est simple, il faut trouver si ça fonctionne dans une librairie ! Le miracle s'opère de suite, il y en a une indiqué au dos, tant pis, je ferais une petite entorse à ma règle de n'acheter que dans une enseigne indépendante. Et là, rapidement, je vois ce livre énorme, avec une illustration, il faut le spécifier, fracasse tout. Effectivement, le décor s'envole par morceaux grâce à un coup de poing bien placé, et le sourire en plus. Quel héros ce Superman, et dire qu'il vient de fêter ses quatre-vingts printemps cette année !

    Je connaissais un peu John Byrne sur les Fantastic Four, mais il faut dire que sur Clark Kent, il est rentré directement dans mon cœur lors de ma lecture de cette première partie de Man of steel. Il est vrai qu'il s'agit d'une énième fois le récit des origines Kriptonienne ou de Smallville, mais cela est fait d'une manière intelligente. On coupe certains moments, pour n'en garder que l'essentiel, le meilleur jus, et sans jamais oublier les nouveaux venus. Cet album DC Essentiel est un excellent point d'entrée, même pour ceux qui sont parfois allergiques aux anciennes publications.
    Car, il faut dire qu'ici, il s'agit d'une œuvre pas si loin de nous dans le temps, puisque datant de 1986/1987. Le dessin de John Byrne est dominant, magnifié par la colorisation de Dick Giordano, et quel bonheur de retrouver les styles vestimentaires des années quatre-vingt qui sentent bon la nostalgie. D'ailleurs, c'est revenu à la mode dans nos magasins ou dans nos séries. Après, il est vrai que sur la deuxième partie, les dessins de Jerry Ordway sont un petit peu en deçà, mais rien de bien grave, ils font correctement le job.
    Tout de même, on suit délicieusement les aventures de notre héros rouge et bleu dans les chapitres des comics Superman, Action Comics, et Adventures of Superman (Marv Wolfman au scénario et Jerry Ordway donc). Ceux-ci se complètent entre eux, et c'est vraiment amusant. Par ailleurs, on adore voir et revoir Metallo, Cyborg, Lex Luthor, le professeur Hamilton, et pleins d'autres, dont je vous laisse la surprise, juste que les amateurs de Jack Kirby vont être aux anges, avec des histoires issues du Quatrième Monde, elles sortent également du lot par sa qualité.

    Quatre tomes sont au programme aux Éditions Urban Comics pour ce Superman, Man of steel, de John Byrne. Ils ont certes influencé la série Loïs et Clark, mais les amateurs de la série Smallville ne seront pas perdus, bien au contraire, et surtout on a enfin le prequel de la mort de Superman paru en 2013 ! Bref, vivement la suite de ce must !

    9

    Auray - 17 juillet 2018

    Avez-vous aimé cette critique ? OUI NON
Vous avez lu Man of Steel T.1 ?
Ecrire une critique