• Critique B.P.R.D - L'Enfer sur Terre T.8 par

    Ce huitième et dernier tome de "B.P.R.D. : L'Enfer sur Terre" marque la fin du deuxième long cycle des histoires du Bureau de Défense et de Recherches sur le Paranormal. L'arc narratif "Pour qui sonne le glas" correspond aux épisodes 143 à 147 et prépare le terrain pour la dernière ligne droite du titre, intitulée "The Devil you know" en version originale.

    L'Ogdru Jahad est sur Terre et de ses entrailles se déverse une légion de monstres qui dévastent tout sur leur passage. La situation est désespérée, ce qui se traduit notamment par les échecs répétés des efforts des hommes pour repousser ces créatures. Pour sauver l'humanité, il va peut-être falloir passer un pacte avec le Diable...ou un démon qui a la forme d'une petite fille russe en robe blanche...

    Pour ce grand final, les scénaristes Mike Mignola et John Arcudi ne lésinent pas sur les scènes spectaculaires et les visions dantesques. La résolution verse un petit peu trop dans le "deus ex machina", mais la tension est omniprésente et le danger plane. Compte-tenu du titre, ce n'est pas divulgâcher d'écrire qu'il y a des sacrifices et qu'il faut dire adieu (ou au revoir, sait-on jamais) à certains des personnages phares de la saga.
    Le temps est à la reconstruction et les dernières pages laissent présager des situations prometteuses pour la suite...

    Laurence Campbell s'occupe de la partie graphique de ces cinq épisodes, avec une inspiration "mignolesque" très présente dans les passages qui se déroulent en Enfer. Le duo avec le coloriste Dave Stewart fonctionne toujours aussi bien et donne des pages puissantes. Un processus créatif commenté comme d'habitude dans le carnet de croquis qui revient sur le développement de chaque chapitre...

    Le sommaire est complété par une mini-série en 5 épisodes datant de 2016, "L'Avènement de la Flamme Noire". Mike Mignola est cette fois-ci secondé par Chris Roberson au scénario et Christopher Mitten aux dessins pour l'évocation des origines de cet antagoniste historique de l'univers Hellboy, un récit qui remonte aux années 20 et à un culte sanguinaire niché dans la jungle du Siam. L'ensemble est un poil décompressé (je trouve que le rythme de cette aventure aurait été un peu plus soutenu avec une action plus resserrée et un épisode en moins), mais les auteurs ont concocté là un efficace cocktail d'enquête policière et d'horreur dans un environnement aussi exotique que dangereux.

    7

    Le Doc - 23 octobre 2018

    1 membre aime | Avez-vous aimé cette critique ? OUI NON
Vous avez lu B.P.R.D - L'Enfer sur Terre T.8 ?
Ecrire une critique