• Critique Outcast T.5 par

    L'année dernière, j'ai regardé les deux saisons de l'adaptation télévisuelle de "Outcast". Le développement de la série a débuté avant que le premier épisode du comic-book de Kirkman et Azaceta soit publié, ce qui a donné dans un premier temps une version filmée proche du matériel de base (le pilote réalisé par Adam Wingard est très fidèle aux événements du premier tome) avant que celle-ci emprunte des chemins différents tout en racontant la même histoire...on retrouve donc le même schéma que pour "The Walking Dead", la série à succès de Robert Kirkman.

    L'apparition d'un personnage très important dans les dernières pages du tome 4 de "Outcast" se répète dans la saison 2 de la série TV...et la couverture du présent cinquième volume semble tirée directement d'un passage de la déclinaison du petit écran. Mais s'il y a des points communs (autant dans les péripéties que dans l'atmosphère générale), il y a aussi beaucoup de différences, ce qui confirme que le feuilleton diffusé aux Etats-Unis par Cinemax est un compagnon qui peut s'apprécier sans voir lu la bande-dessinée...et vice-versa...

    Le tome 5 compile les épisodes 25 à 30, qui marquent un tournant dans le combat de Kyle Barnes contre les forces démoniaques qui ont fait de sa vie un enfer. Le petit monde, amis et famille, qui gravite autour de lui ont également été irrémédiablement changés, notamment le révérend Anderson qui doit faire face à l'extrême violence de ses actes.
    À la fin du numéro 25, Kyle connaît son propre moment à la Luke Skywalker (oui, gros indice) qui amènera une nouvelle dynamique. Des réponses seront données...et donc plus d'interrogations et d'interprétations nourries par les croyances de chacun.

    "Outcast" est régulier dans ses défauts et ses qualités et ce tome 5 ne déroge pas à l'habitude...des longueurs et un côté un peu trop bavard, mais aussi une atmosphère souvent anxiogène, bien entretenue par les dessins de Paul Azaceta (sans oublier l'excellent travail de Elizabeth Breitweiser aux couleurs). Les personnages sont de plus en plus intéressants à suivre et le mystère s'intensifie.
    Il y a en plus ici un aspect un peu plus "rentre-dedans" (les deux camps ayant beaucoup de choses à perdre au fur et à mesure de l'avancée du récit), qui colle bien à la personnalité du nouvel arrivant. Ce n'est pas toujours pleinement maîtrisé (ce qui vaut aussi pour la série TV)...mais ça reste très intrigant...

    7

    Le Doc - 01 mars 2018

    Avez-vous aimé cette critique ? OUI NON
Vous avez lu Outcast T.5 ?
Ecrire une critique