• Critique Spider-Gwen T.4 par

    Le quatrième tome de Spider-Gwen est dans toutes les bonnes librairies, et c'est un épisode important qui se trouve à l'intérieur pour notre héroïne.

    En effet, depuis le crossover avec Spider-Woman et Silk, elle se retrouve vraiment affaiblie, car dépendante maintenant d'une technologie énigmatique, en plus, mis à disposition par son ennemi, tout ça juste pour avoir un soupçon de ses anciens pouvoirs. Tout ça en vaut vraiment la peine, n'est-ce pas le moment de changer radicalement de vie ? On ne peut guère avoir le moral plus bas...
    Et bien si, rien qu'en y croisant les alters egos de Matt Murdock, de Kraven le Chasseur, et surtout du Punisher de cet univers alternatif par exemple ! Ce dernier aura un rôle prépondérant, car il est particulièrement lié au père de notre héroïne.
    Ce livre tient grâce à Gwen, qui y est toujours aussi fragile et attachante. et à Robbi Rodriguez, le dessinateur originel, de retour dans ce tome, de plus il est en grande forme. On admire toujours ses décors futuristes et ses typographies, les détails bien amenés. Alors quand on y lit le scénario de Jason Latour, qui est brouillon au possible, et aussi bien dans les scènes de combat, que dans le déroulement des évènements, on rage vraiment tant cela nous trouble.

    C'est dommage que le scénario manque toujours d'un petit quelque chose pour être à la hauteur de la réputation d'une Miss Marvel. On se rattrapera avec l'actuel très bon crossover en kiosque auprès du Spider-Man noir, Miles Morales, en attendant d'un tome cinq sous de meilleurs aspects ? Je croise les doigts !

    7

    Auray - 17 décembre 2017

    Avez-vous aimé cette critique ? OUI NON
Vous avez lu Spider-Gwen T.4 ?
Ecrire une critique