• Critique Contest of Champions T.1 par

    Au début de l'année 1980, Marvel Comics a publié dans le 25ème numéro du titre "Marvel Treasury Edition" (des bandes dessinées en très grand format) une aventure de Spider-Man et de Hulk se déroulant pendant les Jeux Olympiques d'Hiver qui se tenaient cette année-là aux Etats-Unis, à Lake Placid. Dans cette bande dessinée qui n'a pas très bonne réputation (je précise que je ne l'ai pas lue) et qui a été traduite en France par Lug dans un album "Une Aventure de l'Araignée", Kala, la reine des Hommes de Lave, a l'idée de kidnapper des athlètes olympiques et de se servir de leurs capacités pour combattre les serviteurs de son rival l'Homme-Taupe.

    "Spider-Man vs the Hulk at the Winter Olympics" aurait pu connaître une suite, prévue pour commémorer à sa façon les Jeux Olympiques d'été de Moscou sous le titre "Marvel Superheroes at the Summer Olympics" (avec l'introduction de super-héros internationaux pour représenter les différents pays). Mais l'actualité en a décidé autrement. En effet, le président Jimmy Carter ordonna le boycott des Jeux pour protester contre l'invasion de l'Afghanistan par les forces soviétiques. Le spécial "Summer Olympics" fut donc annulé, malgré la publication d'une illustration qui en avait déjà fait la promotion. Les pages existantes ont été retravaillées par l'équipe originale du projet, les scénaristes Mark Gruenwald, Steven Grant et Bill Mantlo, le dessinateur John Romita Jr (épaulé par Bob Layton sur le premier épisode) et l'encreur Pablo Marcos, et deux ans plus tard le numéro spécial au format géant est devenu "Le Tournoi des Champions", la toute première mini-série Marvel que les lecteurs français ont pu découvrir à l'époque dans la collection "Un Récit Complet Marvel".

    Dans "Le Tournoi des Champions", tous les super-héros de la Terre (les plus connus comme des nouvelles têtes qui n'ont pas vraiment marqué les esprits) sont enlevés par le Grand Maître et une entité inconnue. 24 d'entre eux sont alors sélectionnés (alors pourquoi se donner la peine d'embarquer tout le monde ? Peut-être pour faire durer un peu les choses puisqu'il faut un épisode entier pour passer tous les super-héros en revue et exposer la situation) pour participer à une compétition dont l'enjeu est la vie d'un autre Doyen de l'Univers, le Collectionneur, frère du Grand Maître. Si l'équipe du Grand Maître gagne, le Collectionneur revient à la vie. Si c'est celle de l'Entité qui gagne, le Grand Maître rejoint son frère. Et si les héros refusent de participer, la Terre sera à jamais figée en état d'animation suspendue.

    Ce précurseur des futures sagas événements de la Marvel (qui ressort en France en même temps que le long métrage "Avengers : Infinity War" qui réunit quasiment tous les héros du pendant cinématographique du Marvel Universe) n'est pas très bon (l'histoire est assez simplette, le procédé est un brin répétitif et la description de certains protagonistes, notamment ceux créés pour l'occasion, ne manque pas de clichés), mais certains passages sont plutôt divertissants et il est intéressant de retrouver le John Romita Jr des débuts aux dessins.
    Si "Le Tournoi des Champions" est resté dans les mémoires, c'est aussi à cause de la grosse bourde commise par le trio de scénaristes à l'issue des combats...ou alors c'est que la fameuse Entité (dont je ne révélerai pas l'identité ici) avait bien pipé les dés dès le départ.

    "Le Tournoi des Champions" a connu une suite en 1987, sous la forme de deux annuals des Avengers et de leur déclinaison de la Côte Ouest. Un match de base-ball entre les deux équipes est interrompu par le Surfer d'Argent qui les prévient d'un danger imminent. C'est le début d'une aventure qui verra les Avengers piégés par les machinations des Doyens de l'Univers, bien décidés à se venger de l'Entité...et pour le Grand Maître, c'est l'occasion d'organiser le jeu ultime. Après une mise en place un peu laborieuse, le deuxième annual est plus dynamique et bénéficie d'une partie graphique de qualité puisque chaque segment est dessiné par un duo différent...et on retrouve notamment John Romita Jr, Bill Sienkiewicz, Al Williamson, Jackson Guice, Bob Layton, Marshall Rogers, Kevin Nowlan et Tom Palmer.

    Et pour les lecteurs de longue date, la publication de ces annuals restés jusque là inédits permet de résoudre une question restée en suspens depuis le troisième épisode de la seconde série du "Silver Surfer" (voir "Nova #122" sorti début 1988).

    6

    Le Doc - 29 avril 2018

    1 membre aime | Vous avez aimé cette critique Annuler
Vous avez lu Contest of Champions T.1 ?
Ecrire une critique