• Critique Hellboy and the B.P.R.D. T.3 par

    Mike Mignola et son co-scénariste Chris Roberson continuent de retracer les premières années de service de Hellboy au Bureau de Recherches et de Défense sur la Paranormal avec un troisième tome de la série Hellboy & the B.P.R.D. qui s'intéresse cette fois-ci à l'année 1954. Comme les précédents volumes, cette nouvelle livraison se compose de plusieurs histoires.

    La première, "Soleil Noir", est une mini-série en 2 épisodes dessinée par Stephen Green, qui s'était déjà illustré dans l'univers d'Hellboy sur un épisode de Lobster Johnson. N'ayant pas lu cette bande dessinée, j'ai découvert ici le style du dessinateur et je trouve qu'il a fait un très bon travail avec cette aventure qui rend dans un premier temps hommage à un classique de la science-fiction des années 50, "The Thing / La Chose d'un autre monde" de Christian Niby et Howard Hawks (1951) (et donc également à son supérieur remake signé John Carpenter).
    On y retrouve les mêmes ingrédients...un espace confiné et reculé (l'action se déroule en Arctique) ainsi qu'un groupe qui doit affronter une menace qui semble (dans un premier temps) venir des étoiles. Mais cette équipe n'est pas vraiment soudée (et certains sont même carrément antipathiques). La référence est bien utilisée et l'atmosphère du premier épisode est prenante...la suite est un peu plus classique mais j'ai beaucoup aimé la façon dont Hellboy s'est sorti de cette affaire (il prend plus d'assurance sur le terrain) et sa dernière remarque presque nonchalante. Un jour comme un autre au boulot...

    "La Bête Furieuse" est un one-shot dessiné par Patric Reynolds, remarqué sur la partie graphique de "Joe Golem", une autre création de Mike Mignola. Reynolds soigne le caractère horrifique de cette histoire de possession mâtinée de drame familial. Une chasse au fantôme inhabituelle compte tenu de la nature même de la manifestation...

    On change une nouvelle fois d'ambiance avec "Lune Fantôme", une mini-série en 2 épisodes qui envoie Hellboy et deux agents du B.P.R.D. en Chine, à la demande d'une vieille amie du professeur Bruttenholm. La recherche d'un puissant artefact va amener le héros à combattre un duo de démons tandis que l'agent Sue Xiang se sert de ses pouvoirs psychiques pour en savoir plus sur la source de leurs ennuis. La touche cartoony des dessins de Brian Churilla offre de très chouettes designs de créatures ainsi que des pages savoureuses, très détaillées, très énergiques dans l'action. Le récit ne manque pas de rythme et de rebondissements et se referme sur une note intrigante.

    Et cerise sur le gâteau, le sommaire de ce troisième album inclut, en plus de l'habituel carnet de croquis, une atmosphérique histoire courte publiée à l'origine dans un "Free Comic Book Day" et dessinée par le grand Richard Corben.

    8

    Le Doc - 26 juillet 2018

    Avez-vous aimé cette critique ? OUI NON
Vous avez lu Hellboy and the B.P.R.D. T.3 ?
Ecrire une critique