• Critique James Bond T.3 par

    James Bond, d'après l'œuvre de Ian Fleming, change du tout au tout. Effectivement, la mission sera dictée cette fois-ci par Andy Diggle (Judge Dredd, Batman, le maître voleur...), quant aux plans, ils seront dessinés par Luca Casalanguida, et la couleur rouge sera donc de rigueur, pour Chris Blythe, permis de tuer oblige.

    Tout commence à Caracas au Venezuela, au cours d'une mission d' infiltration basique pour notre agent, jusqu'à ce qu'il aperçoive de ses propres yeux un plus gros morceau : une organisation anticapitaliste radicale du nom de Kraken. Après un débriefing au quartier général du MI6, à Londres, James tombe en disgrâce auprès de M, après un cafouillage sur la mission précédente. Il doit à présent se présenter au salon de l'armement de Dubaï, qui risque d'être pris pour cible, en même temps que l'arsenal nucléaire britannique et plusieurs pays.
    Autant dire que 007 n'est pas en grande forme au début, engendrant les erreurs, mais par ce subterfuge scénaristique, on s'amuse beaucoup plus quand celui-ci tente de revenir dans la course, et il le fait admirablement bien à l'aide de ruses multiples, de belles voitures, de cascades dangereuses ou d'explosions spectaculaires. Le canon de son arme n'a pas fini de fumer.
    Néanmoins, vous verrez lors de votre lecture, mais j'ai malheureusement rapidement deviné qui était le véritable ennemi de cette histoire, pourtant, et sans aucun doute, ce fut le meilleur des trois tomes des Editions Delcourt. Le dessin suit également et met bien en avant les scènes d'action avec des vues en plongées ou contre-plongées, clin d'oeil au cinéma oblige.

    Un scénario classique, mais efficace, avec des cases qui suivent le plein régime de cette course-poursuite haletante. Les admirateurs ont de quoi être satisfaits, avec un petit bonus en prime : la galerie de couvertures en fin de volume comporte quelques-unes de Francesco Francavilla, (re)découvert récemment sur le cycle de Black panther, l'homme sans peur. Une autre occasion de vous procurer ce titre ? A vous d'accepter cette mission, si vous n'avez pas peur de la brutalité de ce monde moderne !

    8

    Auray - 10 avril 2018

    Avez-vous aimé cette critique ? OUI NON
Vous avez lu James Bond T.3 ?
Ecrire une critique