• Critique Star Wars Hors Série T.1 par

    Après "Vador abattu" en 2016, "La Citadelle Hurlante" est le second crossover réunissant les deux séries mensuelles "Star Wars" qui se déroulent pendant la période de la première trilogie (ce qui veut donc dire qu'il n'implique pas "Star Wars : Poe Dameron" et le nouveau titre de "Dark Vador" qui prend place juste après "Star Wars Episode III : La Revanche des Sith"). "La Citadelle Hurlante" débute par un numéro spécial écrit par Kieron Gillen et Marco Checchetto, avant de se poursuivre en alternance dans quatre épisodes du "Star Wars" de Jason Aaron et de "Doctor Aphra" de Gillen. Cinq chapitres compilés dans ce premier numéro de "Star Wars Hors-Série"...avant de se retrouver dans un album librairie dans deux petits mois...

    Dès l'annonce du projet, les scénaristes ont confirmé un changement total d'atmosphère par rapport au précédent crossover. "La Citadelle Hurlante" apporte en effet une touche horrifique aux aventures de Luke et compagnie...ce qui commence par la formation d'un duo mal assorti, le (toujours un peu) naïf Luke Skywalker et la (très) cynique Aphra. La dynamique entre ces deux personnages qui finiront par se découvrir des points communs est l'une des choses que j'ai préférées dans ce récit. Kieron Gillen rebondit sur les événements du premier arc narratif de la série "Doctor Aphra" pour envoyer les deux protagonistes sur une planète reculée gouvernée par une sinistre reine extra-terrestre.

    La distribution régulière des deux titres est bien entendu fidèle au poste, l'occasion comme à chaque fois d'intéressantes (et souvent amusantes) interactions entre Leia, Han et Sana pour les rebelles et BT-1, Triple Zero et Krrsantan le Noir pour l'équipage d'Aphra. Et à ce jeu-là, les deux droïdes psychopathes volent souvent la vedette aux héros (Aaron et Gillen se régalent visiblement à écrire leurs répliques).

    Mais même si j'ai apprécié l'ambiance générale ainsi que l'écriture des personnages (et il y a aussi quelques bonnes scènes d'action dans la dernière ligne droite), "La Citadelle Hurlante" est assez inégal sur la durée (ça débute bien et ça s'essouffle un peu en cours de route). La partie graphique n'est pas non plus le point fort de cette virée dans un recoin sombre de la galaxie : là encore, le début est réussi avec Marco Checchetto sur le numéro introductif...mais la suite par Salvador Larroca et Andrea Broccardo est (très) loin d'être à la hauteur...



    6

    Le Doc - 13 janvier 2018

    1 membre aime | Vous avez aimé cette critique Annuler
Vous avez lu Star Wars Hors Série T.1 ?
Ecrire une critique