• Critique Faith (Valiant) T.4 par

    Je vis tellement auprès de mes chats que je suis devenu obsédé par ces animaux. Alors forcément, mettez moi une cover avec une grosse tête de chat, ça attire tout de suite mes yeux et mon intérêt.
    Pourtant le précédent tome de Faith ne m’avait pas vraiment conquis. Bien que nous avions découvert ce nouvel ennemi félin, l’arc manquait d’ampleur et exploitait pas suffisamment les qualités de l’héroïne à mon goût pour tomber dans une histoire sans grand intérêt. Mais ce 4ème et dernier volume corrige le pas et permet d’amener une conclusion bien plus sympathique.

    Ainsi, Chris Chriswell, le vilain rencontré au début de la série, va rassembler tous les ennemis de Zéphyr pour en faire une équipe de némésis qui vont fomenter un plan diabolique pour vaincre Faith.

    Le synopsis est assez simple mais force est de constater qu’il amène une lecture très agréable et légère. Elle est bien aidée par la bonne humeur de l’héroïne, qui même dans une mauvaise passe, brille par sa positivité qui l’amènera à déjouer ses ennemis. D’ailleurs, Faith y est pour beaucoup dans la qualité du titre. Son attitude apporte un ton jovial au tout et vu qu’elle est totalement consciente de vivre des péripéties typiques de la culture geek, il est amusant de découvrir sa réaction ainsi que celle des autres protagonistes. En tout cas, avec ce dernier volume, l’héroïne nous rappelle à quel point ça fait du bien de lire un titre porté par un personnage solaire qui fait toujours aussi plaisir à lire même si ça ne vole jamais bien loin.

    D’ailleurs, ce ton est bien entretenu par les graphismes légers, avare en ombrage et aux couleurs criardes. Ça fait le boulot même s’il est dommage de ne pas trouver des artistes de plus grandes qualités. Reste qu’on y trouve toujours les superbes illustrations de Marguerite Sauvage pour les scènes rêvées.

    Dans une édition de Bliss comics toujours aussi impeccable et ses quelques bonus en fin de volume, “Faith” finit sur une note positive et montre le potentiel qu’a cette super héroïne pour l’univers Valiant.
    Malgré des inconstances dans ce run, le charme solaire de Zéphyr fait son petit effet et plaira à tout amateur de récit de super héros léger, voire même de Superman tant Faith modernise un grand nombre de ses concepts ! Et puis, franchement quand vous avez une série avec un super vilain chat, vous êtes obligé d’y jeter un œil !

    7

    Blackiruah - 15 mai 2018

    Avez-vous aimé cette critique ? OUI NON
Vous avez lu Faith (Valiant) T.4 ?
Ecrire une critique
    Autres critiques séries de Blackiruah au hasard
  • House of M
    10