• Critique Skybourne T.1 par

    Je ne suis pas vraiment compliqué dans la vie et je n’attends pas spécialement d’avoir des surprises tout le temps. Par exemple, si je voulais des chats, c’était pour avoir une compagnie qui reste un tantinet indépendante avec un côté câlin et leur petit caractère. Et c’est exactement ce que j’ai eu ! (Heureusement !)
    Ainsi, quand je vais vers un titre dessiné et scénarisé par Franck Cho, c’est que je cherche un récit fun, léger et bien dessiné. Est-ce le cas de ce nouveau Skybourne ? Totalement !

    La série nous narre le récit d’une famille d’immortels qui recherche les artefacts disséminés aux 4 coins de la planète à travers une organisation secrète, mountain top. Problème : alors qu’ils ont récupéré l’épée Excalibur, un mystérieux ennemi se déclare et récupère l’arme tout en tuant Grace, l’une des 3 immortels. Son frère, Thomas, va donc être appelé en renfort, même s’il a déserté le front depuis fort longtemps à la recherche… d’un moyen pour mourir !

    J’avais saisi le style de récit qu’aimait réaliser Frank Cho lors de son arc sur Savage Wolverine. Il alternait les phases d’action pures nerveuses avec une certaine violence excessive (au point d’amener un certaine ironie aux situations) et les moments drôles portés par des dialogues et situations ubuesques. Skybourne reproduit exactement la même formule avec un nouvel univers.
    Le ton permet de rentrer dans la série très facilement et rend les personnages attachants. Il est aussi plaisant de découvrir que Frank Cho ait plutôt bien réfléchi son oeuvre, même s’il garde le secret sur l’immortalité de la famille Skybourne, il se repose sur les légendes arthuriennes et autres bestiaires qui permet d’ouvrir sur quelque chose de plus vaste.

    Mais bon, qui dit Frank Cho, dit illustrations de qualité, dessins iconiques et dynamiques et un talent certain pour mettre en scène des situations hilarantes. Mais nous sentons aussi qu’il a pris un grand plaisir à dessiner tout ce bestiaire heroic fantasy et notamment ces dragons assez incroyables visuellement qui nettoient la rétine.

    Bref, ce premier volume de Skybourne est une franche réussite. Du moins, si vous cherchez un comic-book simple, divertissante, facile d’accès et superbe visuellement : Frank Cho l’a fait pour vous ! Sachant que l’auteur a pensé la série comme une somme de mini séries, je suis curieux de savoir où cela nous mènera.

    7

    Blackiruah - 18 juin 2018

    Avez-vous aimé cette critique ? OUI NON
Vous avez lu Skybourne T.1 ?
Ecrire une critique
    Autres critiques séries de Blackiruah au hasard
  • House of M
    10