• Critique Animosity T.2 par

    “Miaow Miaouuuuuuuuuuuuu”
    Ca, c’est mon chat lorsque je reviens du Japon après 3 semaines d’absence…
    “Mia mia miaou miaouuuu”
    Et là c’est quand je coupe du poulet avec, à mes pieds, mon chat qui manifeste son envie de goûter ce mets divin (et je peux le comprendre).

    C’est franchement frustrant de ne pas comprendre mes chats, même si on finit par comprendre le contexte (du style, “donne moi ce poulet !!” dans notre second cas), il n’est pas toujours aisé de saisir leur intention ou leur souhait. C’est surement le même cas pour Marguerite Bennett qui continue à donner la parole aux animaux dans ce surprenant Animosity à travers ce second volume.

    Au rendez-vous, ce volume est composé de 3 petites parties, la première confrontera notre petit groupe à un autre groupe d’animaux qui ont fait un choix radical concernant leur alimentation, la seconde, plus philosophique, abordera des thèmes comme la croyance et la religion chez les animaux dans cet univers et la troisième lancera un nouveau cycle où le groupe découvrira une nouvelle communauté qui semble travailler main dans la main avec les animaux pour survivre, mais semble cacher d’étranges secrets…

    Après un premier volume prenant, Marguerite Bennett poursuit la plongée dans cet univers en nous proposant de nouveaux axes de survie et l’impact de cette “prise de conscience” sur les animaux. Outre la première partie qui s’avère classique dans cette oeuvre qui lorgne sur le survival horror, j’ai été très intéressé par la discussion entre différents protagonistes sur les croyances. Le sujet est amené intelligemment, la discussion amène de bonnes questions et une réelle réflexion : tout ce que j’aime dans ce genre de comics. Pour le reste, cette situation montre aussi que Jesse, malgré son âge, mûrit très vite, la rendant même importante lors de la dernière partie qui s’achève sur une fin intrigante.

    Bien aidé par les dessins de Rafael de Latorre toujours aussi précieux sur les animaux, ce second volume continue son petit bonhomme de chemin et montre qu’il a tous les atouts pour proposer un univers à la hauteur d’un “Walking dead” sans les zombies mais avec des animaux dotés de parole. C’est clairement une série qui a de l’ambition, mais bon je ne suis pas convaincu qu’elle me permette de comprendre mes chats… Au moins, je ne biterai rien quand il m’insultera lorsque je reviendrais des vacances...

    7

    Blackiruah - 24 octobre 2018

    Avez-vous aimé cette critique ? OUI NON
Vous avez lu Animosity T.2 ?
Ecrire une critique
    Autres critiques séries de Blackiruah au hasard
  • House of M
    10