• Critique Rocket T.1 par

    Rocket est scénarisé par Al Ewing, tout de suite je pense The Ultimates paru exclusivement en kiosque avec une suite promise, puis interrompu pour cause d'un énième relauch. J'espère finalement voir une intégrale dans un Deluxe, et surtout quand je vois la qualité de ce livre... explications !

    Je vais tenter de convaincre ceux qui n'aiment pas le roman graphique, car il est vrai qu'en tournant les pages, on retrouve beaucoup d'écrits sur les côtés droits et gauches, et moi-même parfois, il faut vous l'avouer, j'ai du mal avec ce mélange, non pas que je n'aime pas l'exercice, mais plutôt parce que je trouve les écrits trop simplistes, il décrit l'action et puis rien d'autre. Mais ici, c'est tout le contraire, il joue toujours son rôle de description, mais plus encore, on est Rocket, on ressent ses peurs, ses angoisses ,et surtout ses interrogations. Au final, c'est le texte qui fait tout le livre pour mon plus grand bonheur mariant mes deux amours, les comics et les romans.
    On remarque aussi plusieurs genres, en gros, le livre c'est Ocean's Eleven à la sauce galaxie, et quand on a un invité de marque comme Deadpool, on passe au permis de tuer à la James Bond, même le séjour en prison peut faire penser un à bon épisode de Prison Break. L'amour de jeunesse de l'époque où Rocket vivait la guerre des jouets sur le Demi-Monde est de retour, et évidemment, pour les connaisseurs, on sait que c'est synonyme de problèmes et de gags à répétition quand une femme arrive dans la vie de notre raton préféré. Il n'aura de cesse de rattraper une faute, mais au final rien ne se passe bien. Par ailleurs, le scénariste fait intervenir un groupe issu des années quatre-vingt mettant du piment avec leurs pouvoirs extraordinaires, même pour ceux qui apprécient bien ce type d'histoire, vous serez surpris.
    Les dessins d'Adam Gorham (Teenage Mutant Ninja Turtles Universe) sont vraiment pertinents et détaillés, mais les couvertures aussi signées par Mike Mayhew sont vraiment épatantes, de vraies petites affiches de film résumant bien l'ambiance de ce one-shot.

    Si vous voulez suivre les aventures de Rocket après la fin de sa série en kiosque, et pour suivre les événements arrivés après son séjour sur Terre, cette série est pour vous. Fan de film type polar cosmique, cet livre est à ajouter aussi sur votre check-list. Et si, enfin, vous êtes amateur de bonne histoire prenant en compte le passé comme le présent récent de Marvel, Rocket est un achat à prévoir. Je dis quoi faire si vous cumuler les trois raisons ?

    9

    Auray - 04 août 2018

    1 membre aime | Vous avez aimé cette critique Annuler
Vous avez lu Rocket T.1 ?
Ecrire une critique