• Critique Star Wars - Rogue One (Jeunesse) T.1 par

    Après la trilogie originale...après la prélogie...après "Le Réveil de la Force", premier volet de la nouvelle trilogie "Star Wars" dont le chapitre suivant, "Les Derniers Jedi", sortira dans les salles obscures en décembre 2017...c'est au tour du premier film dérivé de la Saga des Etoiles de faire l'objet d'un volume de la collection "Star Wars Jeunesse" de Delcourt.

    "Rogue One : A Star Wars Story" se déroule chronologiquement avant "Star Wars Episode IV : Un Nouvel Espoir" et relate les efforts de la Rebellion pour mettre la main sur les plans de la nouvelle station de combat de l'Empire, une arme à la puissance de feu terrifiante, capable de détruire une planète entière. Dans ce but précis, l'Alliance Rebelle recrute Jyn Erso, une jeune femme solitaire qui se trouve être la fille de Galen Erso, un scientifique qui a participé à la conception de l'Etoile Noire...

    S'il y a bien quelque chose qu'il faut reconnaître à propos de ces adaptations des films destinées à un jeune public, c'est leur régularité...puisque j'y trouve à chaque fois les mêmes défauts et les mêmes qualités (donc, désolé si je me répète). Chaque tome débute par quatre pages qui permettent de faire connaissance avec les personnages principaux par le biais de chouettes petits portraits illustrés à la fois par une photo de l'acteur et son équivalent dessiné.

    Puis on passe à la bande dessinée, transposition sur papier que l'on doit une nouvelle fois au scénariste Alessandro Ferrari. Une soixantaine de pages n'est pas assez pour adapter un film de deux heures et l'auteur s'attarde donc sur les éléments les plus importants, quitte à ce que l'enchaînement des scènes manquent de liant. La narration est de ce fait assez elliptique et cela rejaillit sur la progression de l'histoire et son intensité dramatique.

    Les planches, qui mêlent dessin traditionnel et arrière-plans numérisés, ne manquent pas de dynamisme, dans les mouvements des protagonistes comme dans la mise en scène des combats...même si ce n'est pas toujours très agréable à l'oeil. Le style de dessin employé convient mieux aussi à certains personnages que d'autres...et comme dans les autres albums de cette collection, il dessert Dark Vador qui n'en impose pas assez, ce qui diminue l'impact de ses apparitions.



    5

    Le Doc - 22 novembre 2017

    Avez-vous aimé cette critique ? OUI NON
Vous avez lu Star Wars - Rogue One (Jeunesse) T.1 ?
Ecrire une critique